>
HautBas

Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?

Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 27 Juin 2019, 01:43
Réputation du message : 100% (5 votes)

Presente toi banane flambee


Prénom : Allez, une devinette, ça veut dire "Jeune pousse verte" dans une autre langue (et on Google pas, trop facile !)
Age : 9 136 jours
Activités : La Proctrastination (avec un grand P, s'vous plaît)
Centres d'intérêts : - Les parenthèses (utilisées à tord et à travers).
- Assez classiquement la lecture, surtout la fantasy et un peu de SF.
- Moins classiquement, le show/sport américain Ninja Warrior
Voilà pour les intérêts du moment :)
Où j'ai trouvé le forum : Top site
Un petit mot pour Nano. ? : Cookieees !! Et wow, ce concept est génial !
Activité à Prévoir : Au moins 1 jour par semaine héhé. Plus sérieusement, ça dépendra de mon boulot (procrastineuse, ça peut être très prenant comme activité sisi) mais comme les RPs sont forcément courts, je devrais être là plutôt souvent. :)


Viktor Malyshko


Chimeres

○ Prénom et Nom : Viktor Malyshko, ses amis le surnomment Vik, sa famille Vitia.
○ Age : 16 ans
○ Race : Zootrope latent
○ Forme animale : Épervier
○ Métier : Gabier sur le dirigeable Anouchka. Enfin, bientôt. Bon d'accord, pour l'instant je suis garçon de cabine.
○ Crédit avatar : luulala




Cherche coiffeur (mort ou vif)

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Eh ben, on attaque directement au cœur, c'est ça ? J'vous l'revaudrai, vous savez ? Qu'est-c'que ça peut vous faire, d'toute façon, que j'sois pas grand, hein ? C'est pas comme si c'était permanent non plus ! Attendez quelques années et vous verrez, c'est moi qui vous regarderais de haut là !

- T’as des signes particuliers ? Mais c'est pas fini ces questions intimes, vous voulez pas que j'me mette à poil pour que vous inspectiez en détail mon anatomie, aussi ? Enfin non, pas la peine de vous fatiguer, hein, j'ai rien de spécial à cacher.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire : J'ai pas masse d'vêtements à moi vous savez ? Juste mon pantalon à bretelles, ma ch'mise et ma veste fourrée. Pour aller à la messe le dimanche, je change quand même de ch'mise. Ma mère la lave chaque semaine. Le vert est un peu passé mais elle trouve que ça fait chic. Moi j'ai pas vraiment droit au chapitre, hein, elle peut être tyrannique ma mère quand ça touche aux habits. Enfin ça c'est quand je suis à terre. A bord de l'Anouchka, c'est pas la même histoire. Là j'suis tout bien habillé pour le service : un pantalon noir tout amidonné, une veste chic noire aussi, avec un col rigide et des boutons dorés. Et puis un chapeau conique. J'ai de l'allure dedans, c'est sûr. Le seul hic, c'est qu'on a pas le droit de le porter à terre. C'est bien dommage si vous voulez mon avis, j'suis sûre qu'avec ça l'Anita, la fille du marchand de légumes, elle m'aurait pas résisté.

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Y'a bien les lunettes d'aviateur du vieux Senoja, elles quittent pas mon cou quand j'suis à terre. Mais sur l'Anouchka, elles restent dans mon vestiaire.


avatar

Interview avec le Tout-Puissant

- Tu pries tous les soirs ? Bien sûr, m'sieur. Et même le matin au réveil m'sieur. J'vous ai dit que j'avais une chemise spéciale rien que pour la messe ? Dieu, j'le prends au sérieux, hein !
Et l'Eglise vous dites ? Bien sûr que je respecte les prêtres m'sieur ! Simplement... j'ai rien de spécial à faire avec eux v'voyez. C'est pas que je les évite sciemment, non non, mais avec le dirigeable, tout ça... j'pas trop l'temps d'passer à l'église. Mais entre nous, j'pense pas qu'ça lui pose un problème, à Dieu. Il a sans doute mieux à faire que regarder par dessus notre épaule à tout bout d'champ.

- T’aimes les animaux ? J'ai eu un chat, un temps. Fureur, il s'appelait, c'était la terreur du quartier ! On était dans tous les bons coups tous les deux. Mais je m'en occupais en cachette et un jour, ma mère l'a découvert. Elle m'a passé un sacré savon, elle aime pas du tout les chats errants, elle dit qu'ils portent des maladies ou même que ça pourrait être des démons qui se dissimulent. Elle m'a jamais dit ce qu'elle avait fait de Fureur, mais j'imagine qu'il faut pas être devin pour s'en douter, hein ?

- Ton pire souvenir, c’est… ? Vous m'épargnez rien, hein ? Le jour de la mort de ma sœur. J'aime pas en parler. En bref, elle était corrompu par un démon, la Milice l'a emporté. Fin de l'histoire.

- A quoi ressemble ton chez toi ? Avec ma mère, on habite un petit appartement au deuxième étage d'un immeuble de la rue Rasstannaya. Enfin, je devrais dire qu'on y habite à trois avec mon père, mais entre son travail et le mien, on est pas souvent à la maison au même moment. Pour en revenir à l'appartement, il est pas bien grand mais propre et coquet. En même temps ma mère, elle permettrait pas le contraire. Ma chambre est juste sous les toits. Le froid peut être terrible en hiver, mais par la fenêtre, on accède directement à la "ville haute" comme on dit, et ça c'est du pain béni pour moi. Si vous saviez combien d'journées j'ai passé dans le dédales des soupentes et des cheminées quand j'étais gamin ! Même maintenant, je boude pas mon plaisir d'aller faire un tour sur les plus hauts clochers du quartier quand j'ai un peu d'temps devant moi.

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Sur l'Anouchka, nous les garçons de cabine on se lève tôt, pas question de traîner le matin ! Après avoir fait notre  toilette, une p'tite prière et pris un rapide casse-croute, y faut s'assurer que tous les passagers ont tout le nécessaire pour leur confort, les amener à la salle à manger pour le petit déjeuner, leur servir leur repas, se tenir à leur disposition pendant qu'ils mangent puis après, quand ils lisent, discutent, les autres repas, tout ça... jusqu'au soir. On fait aussi des petites taches et on porte le courrier pour l'équipage. C'est pas de tout repos mais ce poste, c'est une aubaine pour moi. Je vole toute l'année et je zyeute toutes les connaissances que je peux sur l'art de faire voler un dirigeable. Les gabiers m'laissent même manger avec eux après mon service.

- Ok, si tu pouvais devenir Tsar demain, qu’est-ce que tu ferais ? Hahaha vous êtes drôle vous ! Mais je suis pas fou moi, j'veux pas être tsar ! Déjà, c'est trop de responsabilités. Et puis un tsar, ça peut pas devenir gabier.

Histoire (courte)

L’Viktor vous dites ? Ouais, c’est un bon gars. Un gamin du quartier. Son père est mécanicien de bord dans une compagnie de chemins de fer, alors l’est pas souvent là, vous voyez ? Et sa mère, l’Aliochka, elle est blanchisseuse. C’est un sacré boulot, ça, blanchisseuse. Et ça lui laisse pas beaucoup d’temps pour s’occuper d’son gosse non plus. Donc l’Viktor, ça fait longtemps qu’on l’voit trainer ses guêtres dans l’coin. Déjà tout gosse, c’était un sacré numéro, il furetait partout et puis casse-cou avec ça. Il grimpait comme un singe, et bon courage pour retrouver sa trace. Sûr qu’y a des coins et des passages dans l’quartier qu’il est l’seul à connaitre. J’crois que j’ai jamais vu d’gamin avec un pied si sûr. Vous l’auriez vu escalader la tour de l’église Sankte-Anya, il connait pas le vertige ce garçon !

Enfin ! J’aime pas m’appesantir dessus mais l’gamin, il aurait pu bien mal tourner à une époque. Vous s’aviez qu’il avait eu une sœur ? Natalia, qu’elle s’appelait la gamine. Une jolie p’tite, paix à son âme. Il devait avoir dans les dix ans quand cette saleté de Milice l’a embarqué. J'sais bien qu'y sont là pour une bonne cause mais quand même... une histoire bien triste, j’vous l’dit. Il a mis du temps à s’en r’mettre le p’tit. Il s’est mis à trainer avec des gens pas bien nets, il disparaissait des jours entiers, il ratait les classes. Avant, c’est un gamin impertinent et bavard mais la mort de sa sœur, ça l’a éteint. Une fois, j’l’ai pris à voler à la tire du côté du marché Sankt-Lukas. J’peux vous dire que je lui ai fait passer l’envie de recommencer pour un moment, ha ! Et croyez-moi qu’sa mère, elle lui passait rien non plus ! Haha, c’est quand même une sacrée femme l’Aliochka ! Fine comme un roseau, mais elle a du coffre et une sacrée présence. Avec elle, ça marche au pas et l’Viktor, y veillait à pas faire trop d'grabuge quand elle était dans les parages. Mais j’vous l’ai dit, elle était blanchisseuse, et ça lui laissait pas mal de temps libre, au gamin.

J’veux pas me vanter, mais c’est en partie grâce à moi qu’le Viktor, il est revenu sur le bon ch’min. J’suis un genre de touche à tout de la mécanique, vous voyez ? J’répare des machines, d’toutes les tailles et puis d’es objets, des p’tits automates, tout c’qui sert aux gens dans la vie de tous les jours, vous voyez ? J’invente quelques p’tits mécanismes à l’occasion… C’est pas une grosse entreprise mais j’vis bien, j’me plains pas. Bref, un jour qu’il a été assez grand pour pas risquer de tout casser – il devait avoir dans les 12 ans, par là – j’ai emmené Viktor dans mon atelier. Au début ça l’emballait pas, et puis p’tit à p’tit… Maintenant, faut que j’le surveille sans arrêt, une vraie plaie ! Laissez-le 5min avec n’importe quoi de valeur et vous pouvez être sûr qu’il l’aura démonté en entier quand vous revenez ! Bon sang de cuivre, il a pas ses mains dans ses poches, ça c’est sûr !

Enfin bref, je disais… ah oui ! Le vrai déclic, c’est quand je l‘ai amené au terminal de dirigeables de la place Viktoria. Pour sûr que c’est impressionnant quand on les voit d’aussi prêt. Des monstres de toile et de fer pareils, en train de voler, ça vous coupe le souffle ! Chez la plupart des gens, la p’tite étincelle dans l’œil, cet émerveillement, il dure quelques minutes au plus long. Mais chez Viktor, c’est resté. C’a été toute une affaire pour le rendre à sa mère ! Et à partir de ce jour-là, il jurait plus que par les dirigeables. « J’serais gabier plus tard », qu’il disait. Tudieu ! On en pense ce qu’on veut mais j’trouve ça presque dommage. Il avait de l’avenir dans la mécanique ce garçon, c’est moi qui vous l’dit !

Enfin une passion comme ça, on s’met pas en travers. Quand il a eu l’âge, j’ai fait jouer mes contacts – vous verriez le nombre de mécanos qu’il faut pour faire voler un d’ces gros ballons ! – et j’lui ai dégoté une place de garçon de cabine dans un respectable p’tit dirigeable qui fait la liaison régulière avec Irkoutsk et le lac Baïkal. L’Anouchka !

D'ailleurs ces voyages, ça commence à nous l’changer, not’Viktor. Oh, il se prive pas d’reprendre l’accent du quartier et un air un peu benêt pour vous tromper son monde lorsqu’il revient ici. L’espièglerie a toujours été un de ses défauts. Mais pour sûr, il s’est assagi. Il a gagné en maintien, en prestance comme disent les bourgeois. Il parle mieux aussi, quand il se donne la peine. Il écoute plus qu’avant. C’est que sans y toucher, il en côtoie du monde, sur l’Anouchka. Ces voyages, ça va en faire un homme.


Dates importantes
1878 | Naissance de Viktor
1880 | Naissance de Natalia
1888 | Découverte de la zootropie de Natalia, elle est emmenée par la Milice
1894 | Embauche de Viktor sur l’Anouchka



Pachouliboukoualoubouzoulek


Aventures du passe

○ Nom : Pachouliboukoualoubouzoulek
(Pachou pour les intimes)
○ Age : 92 ans
○ Alignement : Mauvais
○ Race : Dragon
○ Classe : Sorcier, spécialiste en métamorphoses
○ Métier : Profiteur patenté, Terreur des Faibles à l’occasion, futur Maître du Monde et, en attendant, Chercheur spécialisé dans les Troubles de l’Apparence
○ Crédit avatar : Thomas Chamberlain




Cherche coiffeur (mort ou vif)

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ? *Pachou se retourne, baisse la tête vers vous deux mètres plus bas, vous scrute d’un œil mauvais* Quel est ce spécimen ? *La voix résonne directement dans votre tête, et dans celle de toutes les personnes alentours* Beeeej ? *Vous pouvez grimacer, le volume sonore est un peu exagéré et ça résonne dans votre cerveau. Une petite créature très étrange, un mélange entre une sorte d’araignée et un vif d’or, contourne la chouette et apparaît devant vous en pépiant* Débarrasse-moi de ce bouffi, illico presto !

- T’as des signes particuliers ? *Le nommé Bej volette autour de vous et tente de détourner votre attention de son patron mais vous l’ignorez, déterminé à venir à bout de votre interview. Le problème, c’est que la chouette effraie géante qui vous fait face vous ignore aussi. Elle paraît bien plus intéressée par sa toilette et projette autour d’elle pléthores de plumes d’un gris cendré. Elle déploie une de ses ailes pour en inspecter le dessous, vous reculez. L’aile doit bien faire cinq à six mètres. C’est curieux quand même, vous croyiez que vous alliez interviewer un dragon.*

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire : Que fait bouffi encore là, Bej ? *Pachou – le dragon-chouette pour ceux qui ne suivent pas – est effectivement décidé à ne pas vous répondre, mais il est suffisamment conscient de votre présence pour remarquer que vous parlez encore. Il braque à nouveau ses petits yeux dorés sur vous, l’air menaçant.* Question stupide, bouffi, tu cherches les ennuis.

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? *Vous êtes courageux, et vous aimez votre job. Mais vous avez aussi un peu de bon sens. Votre dernière question a du mal à sortir et l’énorme dragon-chouette ne l’entend pas. Bon, il ne vous a pas vraiment écouté non plus, pas le temps, il cherche sa potion « Lustre soyeux pour hibou coquet » dans son sac sans fond. La bestiole qui vous tourne autour depuis tout à l’heure insiste, il est temps d’un repli stratégique. Il vous pousse bon gré mal gré vers un coin de l’immense grotte.*


avatar

Interview avec un troll à trois orteils

*La bestiole, Bej, vous fait assoir sur un tabouret et pose ses petites pattes sur la table face à vous. Il y a une feuille, une coupe remplie d’encre. Le familier semble attendre quelque chose de vous.*

- Avoue. Y’a une race que t’aimes moins/plus que les autres ! *Bej trempe avec précaution ses pattes avant dans la coupe et saute sur la feuille. C’est brouillon mais vous parvenez à déchiffrer* Le Boss, il aime personne. Ni les dragons, ni les autres. Avec les dragons, iI n’a jamais eu beaucoup de contacts. Le Pic est encore protégé par la réputation de Diza, et le Boss a également installé tout un tas de pièges magiques et d’artefacts en tout genre dans et autour du Pic. Il ne craint pas les attaques, et en ce moment on est trop occupés pour en attaquer d’autres. Pour les autres races, je crois que le Boss est vaguement conscient que vous existez, mais en toute franchise il n’en a pas grand-chose à faire. Ça nous est arrivé de croiser un ou deux spécimens de votre espèce ou d’une autre lorsqu’on était en vadrouille à la recherche d’ingrédients pour ses recherches, mais la plupart n’ont pas éveillé chez lui beaucoup d'intérêt.

- Un inconnu te propose un deal : tu te fais avoir, en général ? Le Boss n’est pas difficile à convaincre, il a l’esprit d’une girouette. Si votre proposition n’est pas incompatible avec son grand objectif, il l’acceptera sans hésitation. Les subtilités de la négociation, l’art des faux-semblants, il ne connaît pas. Il est franc et direct jusqu’à la naïveté. Il est donc particulièrement facile à entuber. Mais ça reste entre nous.

- Tu te retrouves face à trois trolls super vénères... Qu'est-ce que tu fais ? Il a beau être grand, si sa taille ne suffit pas à effrayer ses adversaires, ne comptez pas sur le Boss pour se battre ! Il prendra plutôt la poudre d’escampette et reviendra à la fin des combats. Ou pas.

- Où est-ce que tu dors le soir ? (Ou le matin. Ou l’après-midi. Tu dors, d'abord ?) *Alors que vous posez la question, un ronflement sonore s’élève derrière vous. Pachou le dragon-chouette s’est endormi sur place, la tête sous une aile. Vous pouvez passer à la question suivante.*

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? *Vous attendez que le familier reprenne ses petits sauts sur le papier mais Bej hésite. Visiblement, la question l’a pris au dépourvu.* Le Boss passe en général le plus clair de son temps plongé dans des livres, ou plongé dans des montagnes de pièces d'or et de joyaux en tout genre à la recherche de livres. Parfois, il tombe sur une nouvelle recette métamorphique à tester, et nous partons en expédition pour trouver les ingrédients. Mais vu les conséquences de sa dernière tentative, le programme de ces prochaines semaines risque d'être un peu chamboulé.

- Si tu possédais le miroir de Guldin, qu'est-ce que tu en ferais ? *Vous vous prenez la tête à deux mains alors qu’une onde mentale, puissante, vous atteint par surprise.* Je dominerais le moooonde !!! *Pacha s’est réveillé, et il a l’air de méchante humeur. Vous feriez mieux de partir.*

Histoire (courte)

PARTIE 1 : Fils de Dizamachouraboukasek

Pachou a été élevé par sa mère, Dizamachouraboukasek , sur sa montagne appelée le Pic. Diza était une dragonne redoutable et redoutée. Véritable dragon de combat, son règne sur le Pic était sans égal depuis des siècles.  Attaquer et voler d’autres dragons a longtemps été son activité principale, elle a donc amassé un joli petit pactole. Lorsque Shinokigee a ouvert la brèche, Diza y a vu une jolie opportunité et s’est lancé dans la bataille pour Heavensaw (mais pas du côté d’Heavensaw, hein) avec enthousiasme et convoitise. Beaucoup de convoitise. Malheureusement pour elle, elle a fini par y trouver la mort, en 245 ap-B, laissant Pachou hériter du Pic et de tous ses trésors.

Pachou n’est pas le premier de ses enfants : il a probablement une dizaine de frères et sœurs d’âges divers dispersés partout dans le monde. Par contre il est le benjamin et Diza est morte avant qu’il soit complètement adulte et qu’elle le jette dehors. L’éducation que Diza a donnée à Pachou tournait autour de ses valeurs guerrières, qu’elle a enfoncé dans le crâne de sa progéniture à coups de préceptes ineffables basés sur la loi du plus fort. Ces préceptes ont modelé la vision du monde de Pachou, qui n’a – au grand jamais – imaginé les remettre en question (sauf le cinquième). Ils guident encore sa vie aujourd’hui, même si parmi les enfants de Diza il est probablement le moins doué dans le rôle du seigneur du mal féroce et impitoyable. Dans son esprit, Diza est une sorte de grand gourou, et même morte il est bien trop trouillard pour la défier.

PARTIE 2 : Mage et tyran en herbe

Tout part d’un malheureux accident : suite à la manipulation d’un puissant artefact magique dans le trésor de sa mère (cette manie de fureter partout aussi), le jeune dragon arrête de grandir alors qu’il ne fait encore qu’un quart de sa taille adulte. Ambitionnant d’annuler les effets de l’artefact et de retrouver des dimensions plus respectables pour un dragon de son pedigree, il commence à farfouiller dans les différentes salles du Pic en quête de livres traitant de magie. Quelques années après, il rencontre Bej au fin fond des grottes du Pic, dans l’une des plus anciennes salles aux trésors de Diza. Etant donné son physique de dragon (pas idéal pour manipuler de petits objets) et sa faible maîtrise de la télékinésie, la présence de Bej ouvre à Pachou de nouvelles perspectives dans ses études. Il décide de faire de la drôle de bestiole son familier - tous les mages ont un familier qu'ils peuvent tyranniser à loisir, c'est connu - et se spécialise dans le domaine des recettes métamorphiques (il aime bien cuisiner).

PARTIE 3 : Dragon-chouette

En cherchant une solution à son problème de croissance, Pachou se métamorphose un jour en chouette géante (au moins pour la taille, on s’améliore). Problème : il n’existe pas de contre-recette. Contrarié au début, il intensifie ses recherches pour retrouver sa forme originelle, sans succès. Lors de sa dernière expérience en date, il a fait sauter une partie du Pic et condamné l’accès à certaines salles, ce qui l’a refroidi assez notablement sur le volet expérimental de ses recherches.


Dates importantes
195 ap.B. | Naissance de Pachou au Pic, de Dizamachouraboukasek et d’un père inconnu.
245 ap.B. | Mort de Diza pendant la guerre de la Brèche. Pachou hérite du Pic et de tous ses trésors.
256 ap.B. | Pachou rencontre Bej au fin fond des grottes du Pic
274 ap.B. | En cherchant une solution à son problème de croissance, Pachou se métamorphose en chouette géante
287 ap.B. | Pachou fait sauter une partie du Pic lors d’une de ses expériences


Precisions sur les recettes metamorphiques
C’est le grand dada de Pachou. Parmi toutes les magies, la métamorphose est celle qu’il a le plus étudié et qu’il maîtrise le mieux. Il s’agit d’un art proche de l’alchimie : il se base sur la réunion d’un certain nombre d’ingrédients particuliers, qui sont rassemblés et mélangés selon des rituels toujours différents et – soit – totalement abscons. Le savoir métamorphique s’est peu à peu perdu au fil des siècles, si bien qu’aujourd’hui les recettes métamorphiques ne se trouvent que dans des livres anciens. A la connaissance de Pachou, aucune nouvelle recette n’a été inventée depuis 322 ans. A noter que l’expertise de Pachou a été acquise à force de travail et de difficultés surmontées, difficultés qui ont parfois laissé quelques séquelles... sur lui ou sur d’autres (Bej ayant totalement refusé de se prêter au rôle de cobaye).


Tete de dragon

Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 7w0s




Alexie Sanna Thoresen


Zombieland

○ Prénom et Nom : Alexie Sanna Thoresen
○ Age : 21 ans
○ Nationalité : Norvégienne et Britannique
○ Métier avant l'apocalypse : Etudiante en ingénierie hydraulique à Oslo
○ Lieu de vie : Son kayak
○ Occupation : Survivre. Rechercher son ami Alexander.
○ Crédit avatar : Viktoria Ridzel (Viria)




Cherche coiffeur (mort ou vif)

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Dans la moyenne. Pas très épaisse non plus, mais musclée par une activité physique quotidienne.

- T’as des signes particuliers ? Des cheveux bruns arrivant dans le dos, souvent tressés, des yeux bruns, un visage anguleux et fermé. Non, rien d’extraordinaire.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire : Des vêtements pratiques et résistants. Un pantalon de randonnée, un t-shirt respirant, une polaire, une parka à capuche. Un lien de cuir pour retenir les cheveux.

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Un arc. Mais plus de flèches depuis un moment.


avatar

Interview avec un zombie intello

- Tu parles norvégien, c'bon ? Et anglais ? Les deux depuis l’enfance. Le français depuis l’université.

- Si tu te faisais mordre, tu le dirais aux autres ? Non. Le suicide est préférable.

- Tu as 9 zombies face à toi et tu es tout seul. A droite, un ravin, à gauche, une vieille grange en ruine. Tu as une batte de baseball. Tu fais quoi ? Le toit de la grange s’il est assez haut pour qu’il n’y ait qu’un seul accès. Sinon le ravin.

- Tu dois choisir : tu sauves la mamie, l'enfant ou l'humanoïde super sexy qui te fait de l'œil ? Le plus près, si l’un des trois est suffisamment près. Sinon aucun. Mais pas plus d’un, trop risqué.

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Le matin à une succession de coups de pagaie pour avancer au maximum, l’après-midi à la recherche d’un coin sûr pour la nuit. Plus la vérification des hameçons plusieurs fois dans la journée.

- C'est la fin du monde ou tu crois qu'un jour, tout redeviendra comme avant les zombies ? Non et non. Les zombies ne sont pas immortels, et trop stupides pour submerger toute l’humanité. Mais le monde ne tourne que dans un sens.

Histoire (courte)

[01/05/70]
Bonjour, galère !
Aujourd’hui était censé être une super journée. Aujourd’hui, j’étais censée prendre l’avion avec Alex, aujourd’hui on était censé arriver ensemble à Oslo, en nous chambrant comme d’habitude, poser nos affaires chez moi, aller faire un tour dans le centre-ville, nous poser dans un parc et profiter d’être ensemble, ENFIN, et pour longtemps. Enfin c’est comme ça que je voyais les choses.
Et puis j’ai raté le bus qui devait m’emmener à l’aéroport. C’est fou comme quelques minutes peuvent prendre des proportions de fou ! L’effet papillon. A cause du bus, j’ai raté l’avion. Alex est parti sans moi. Et moi, je passe la nuit à l’aéroport pour pouvoir prendre le premier avion demain et le retrouver là-bas. En plus, il n’a même pas les clés de chez moi, donc lui aussi va galérer.
Journée de merde.

[02/05/70]
Aujourd’hui était censé rattraper hier. Et ben c’est mal barré ! Je sais pas ce qui se passe. Tout avait bien démarré, on était dans l’avion, il a commencé à rouler pour atteindre la piste… et là, demi-tour. Ah la rage ! J’avais vraiment envie de taper sur quelque chose, ou mieux, sur quelqu’un ! Mais l’équipage s’en foutait de mes regards noirs. Là on est de retour dans la zone d’embarquement. C’est le foutoir, tous les vols ont été supprimés apparemment et il y a des gens partout. Des gamins partout, ce qui est particulièrement génial. Et surtout, pas d’infos sur quand on pourra repartir.
Journée de merde, le retour…

[02/05/70]
Ok, c’est dingue. Vraiment. Je veux même pas l’écrire. Mais des zombies, sérieusement ? Si je l’avais pas vu à la télé, je l’aurais même pas cru ! Mais c’est pas une blague, et c’est la grosse merde. Pour l’instant, impossible de quitter l’aéroport, impossible de retrouver ma mère ou Vicky ou Matt. Merde ! Et bien sûr, on est pas prêt de voir un avion redécoller. Mais Alex va s’en sortir. Et la Norvège, c’est forcément plus sûr qu’ici. Faut vraiment que je sorte de cet aéroport.

[05/05/70]
J’ai dû abandonner la maison. La plupart des voisins ont été zombifiés. J’ai dû en tuer quelques-uns. C’était ça ou les laisser me bouffer. Maintenant j’ai presque plus de flèches, et ma maison, c’est le kayak. Heureusement que j’avais fait des préparatifs ! J’ai mis tout le matos que j’ai pu dans les deux bidons, et pris des vivres, mon couteau et mon arc. Je sais pas combien de temps de temps je peux tenir avec ça, mais je verrais au jour le jour.
J’ai quand même laissé un mot pour maman sur le frigo, au cas où. C’est absurde, je sais. Mais je pouvais pas partir juste comme ça. Je sais qu’elle me cherche, comme moi je la cherche. Demain, je vais essayer de rejoindre la mer et de longer la côte vers le sud. Je sais pas ce que j’espère, mais je suis pas prête à abandonner Maman et Matt comme ça.

[09/05/70]
Ca fait une semaine, et toujours pas de trace de Maman ou de Matt. Je commence à vraiment flipper. J’ai croisé un paquet de groupes de survivants pendant mes explorations mais personne que je connais. Je préfère rester seule tant que j’ai pas retrouvé Maman et Matt. Je fais pas assez confiance aux autres, même si je sais que certain sont sans doute des gens bien. Mon plus gros souci maintenant, c’est le sommeil. Je dors dans le kayak une fois qu’il est bien arrimé, c’est plus sûr. Et j’ai l’habitude de la houle, c’est pas le problème. Non, le problème c’est Vicky. Dès que je ferme les yeux, j’entends ses cris.  C’est comme revivre sa mort tous les soirs. Ça me rend dingue. Je pourrais pas supporter ça une autre semaine. Je suis sans doute en train de devenir dingue.

[12/05/70]
J’ai trouvé une solution pour faire durer mes vivres : je pêche. J’ai tiré des lignes à l’arrière du kayak, et ça marche bien. Le problème, c’est la cuisson. J’ose pas faire de feu, ça attire les zombies. Donc pour l’instant je mange cru et mon estomac aime pas trop. Mais je préfère ça que mourir de faim. L’autre bonne nouvelle c’est que je dors mieux. Je crois que mon cerveau sature de toutes les horreurs que j’ai vu en 10 jours. Je vois encore Vick dans mes rêves, mais comme quand elle était en vie, avec son sourire et ses expressions à la con. Elle me manque.

[18/06/70]
Hier, j’ai traversé la Manche.  Je dois être quelque part entre la France et la Belgique maintenant ? Le projet, c’est de remonter vers le nord, le long des côtes néerlandaises, puis le Danemark et la Suède, jusqu’à la Norvège ! J’ai l’impression de faire la plus grosse connerie de ma vie, mais j’en peux plus de tourner en rond. Vu l’état des côtes, et de l’intérieur les rares fois où j’y suis allée, je pense pas que je retrouverais Maman ou Matt. J’ai déjà essayé tous les endroits où ils auraient dû aller. S’il existe un Dieu quelque part, qu’il me pardonne ou qu’il aille se faire foutre, mais je choisis la Norvège, et la chance qu’il me reste de retrouver Alex. Et s’il existe vraiment, qu’il sauve ma mère et Matt.

[05/09/70]
Ca fait longtemps depuis la dernière fois. J’écris plus beaucoup parce que j’essaie d’économiser l’encre de mon crayon. Et j’ai pris que deux carnets, alors j’essaie de les faire durer. Je préfère limiter les fois où je dois m’enfoncer dans les terres pour trouver des gens avec qui faire du troc. On tombe beaucoup plus sur des zombies que sur des gens, ces derniers temps. Je dois être quelque part au nord des Pays-Bas, voire en Allemagne, si je me repère bien. J’avance pas vite, parce que je passe une partie de ma journée à chercher un coin sûr pour dormir. Au final, il y a que le matin que j’avance vraiment. Il va falloir que je m’occupe bientôt d’un gros problème : je suis pas suffisamment équipée pour naviguer en hiver. Je crois que je vais devoir passer un peu de temps à terre.

[29/10/70]
Ce soir, je vais dormir au chaud pour la première fois depuis que j’ai quitté la maison. Ça fait 5 mois et 24 jours. Ça devrait être le pied mais bizarrement le kayak me manque. Tout est trop immobile ici. J’espère que le kayak va pas me lâcher et qu’il va tenir l’hiver. Je l’ai enroulé dans une bâche et enterré, donc normalement il est à l’abri des zombies et d’à peu près tout le reste, mais je peux pas m’empêcher de flipper. Sans lui, je suis morte. Ou coincée ici, ce qui est presque pareil.  Déjà que 3 mois ça va être long… Sérieusement, je vais jamais réussir à dormir.

[14/03/71]
Enfin libre ! Bon sang, presque 5 mois coincée à terre, enfermée dans ce putain de camp ! J’aurais fini par tuer quelqu’un, sérieusement. Ils l’ont compris d’ailleurs, ces salauds de militaires. Pour ça qu’ils me laissaient pas sortir chasser. Enfin, jusqu’à aujourd’hui. Mais maintenant, j’enchaîne les miracles : d’abord le droit de sortie, ensuite le kayak en parfait état et puis la cerise sur le gâteau, les flèches que j’ai pu emporter avec moi. Va falloir que je m’entraine, ça fait longtemps que j’ai plus tiré. Mais quel pied d’être à nouveau dehors, sur l’eau, LIBRE ! Demain, je reprends la route d’Oslo.

[03/07/71]
Oslo est en vue. Ça fait trois jours que je suis entrée dans le fjord, et je suis inquiète. Je sais pas à quoi je m’attendais en fait, vu ce que j’ai croisé jusqu’à présent  mais je sais pas… Tout parait abandonné. Les seuls signes de mouvements viennent des groupes de zombies qui se baladent sur la côte. Aucune trace d’humains. Je croyais qu’ici, avec nos villes plus petites, les obstacles naturels, tout ça… il y aurait moins de zombies. Mais je rêvais… Ils ont l’air de bien supporter le froid.

[07/07/71]
Plusieurs jours que je fouille Oslo à la recherche d’Alex et toujours rien. J’ai fini par tomber sur des survivants, soit isolés soit en groupes, tous armés. On s’est tous regardés en chiens de fusils, comme d’habitude. Je leur ai quand même demandé pour Alex, mais rien. J’ai pas réussi à aller jusqu’à mon appart, trop de zombies dans le coin. Faudra que je réessaie.

[08/07/71]
J’ai failli mourir aujourd’hui. OK c’était pas la première fois, mais ça rend pas les choses plus agréables. Je suis tombée sur des zombies dans un coin de la ville que je connais mal. Oui je cherche la merde, mais je voulais pas abandonner Alex comme j’ai abandonné Maman et Matt. Je suis peut-être folle, mais j’y crois encore. Bref, pas de chance, j’ai tourné dans une impasse alors que j’avais des zombies aux basques. J’ai galéré pour leur échapper, et j’ai dû sacrifier mes dernières flèches. Je suis à nouveau désarmée. Fait chier. Je vais repartir en mer un moment, réfléchir à une nouvelle stratégie.

[30/09/71]
Je me suis installée dans une maison abandonnée sur la côte pour passer l’hiver. Les températures sont déjà glaciales. Et il y a un garage à bateau, c’est parfait pour le kayak. Je sais pas si les zombies sont déjà passés par ici, mais si c’est le cas ils ont pas laissé de trace. Je pourrais presque avoir l’impression d’être en vacances si j’étais capable d’oublier cette année. Oslo est à quelques heures de marche. Demain, je recommence à chercher Alex. J’ai repéré plusieurs coins où des humains ont l’air de s’être installé, peut-être qu’ils ont des infos.

[06/03/72]
Je quitte Oslo. Toujours aucune trace d’Alex, je sais plus trop comment m’y prendre ni ou chercher. On m’a dit qu’il y avait d’autres camps de réfugiés en longeant la côte, j’ai décidé d’aller voir. S’il n’y est pas… je  vais pas y penser maintenant. Si j’anticipe trop, je commence à vraiment flipper. Le kayak est prêt, le seul point noir c’est que j’ai pas réussi à me ravitailler en flèches. Pour compenser, j’ai troqué un deuxième couteau de chasse mais soyons franc, ça compense pas. Avec de la chance, il y aura moins de zombies à l’ouest, mais j’y crois pas.

[12/04/72]
Aujourd’hui c’est mon anniversaire alors j’ai ouvert ma dernière barre énergétique : Bon Anniversaire Alie ! Plus important, je crois qu’il y a un camp humain pas loin. Demain, je vais vérifier. Comme d’hab, le sac est déjà prêt. Je prends mon arc aussi, au cas où ils auraient des flèches. En ce moment, j’ai même plus assez d’énergie pour espérer mais qui sait, peut-être que celui-là sera le bon ?


Dernière édition par Pazou le Lun 08 Juin 2020, 22:32, édité 22 fois
Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 27 Juin 2019, 01:48
Réputation du message : 100% (3 votes)

Cohbar Feu d’Argent


Aventures du passe

○ Nom : Cohbar Feu d’Argent, aussi connu comme le Pérégrin // Cemred Fimrodhel
○ Age : Inconnu // 352 ans
○ Alignement : Bon
○ Race : Elfe
○ Classe : Paladin
○ Métier : Guerrier vagabond et défenseur du Bien
○ Crédit avatar : Magali Villeneuve




Cherche coiffeur (mort ou vif)

"Bienvenue, mon cher monsieur !" La voix, guillerette et haut perchée, fait grimacer l’elfe qui vient de passer le seuil. Le propriétaire de la voix, le mage Duduldin, se précipite pour accueillir son nouveau client sans s'attarder sur son expression fermée, et le mène vers un tabouret au centre de la pièce. "Vous êtes là pour une guérison, j’imagine ? Oui ?" Comme l'elfe, taciturne, acquiesce d'un hochement de tête, le mage fait vivement demi-tour et revient rapidement avec ce qui ressemble à un formulaire. "Bien... voyons voir... Vous ne m'en voudrez pas de vous poser quelques questions pour cerner le problème ?" Nouveau hochement de tête, bien que de mauvaise volonté. "Hum, très bien, alors..."

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Sans laisser à l'elfe le temps de répondre, le mage enchaîne, toujours aussi guilleret. "Ce point me semble évident, n'est-ce pas ?" Il inscrit dans la case réservée : grand, race elfique, corpulence moyenne mais robuste, peau pâle, cheveux blonds cendrés arrivant à mi-dos.

- T’as des signes particuliers ? L'elfe fixe Duduldin d'un air agacé. "Pardon ?" Le mage s'empourpre. "Hum, pardonnez-moi, je ne faisais que lire ce qui est écrit. Vous, euh... vous voulez bien quand même répondre à la question ?" Maîtrisant son exaspération, l'elfe soupire avant de prendre enfin la parole, pour la première fois de l'entretien. "C'est la raison de ma présence ici. Je cherche à savoir ce qui est arrivé à mon bras, et s'il est possible de le guérir." Tout en parlant, il se déshabille pour révéler son bras droit. Ce dernier est recouvert de l'épaule aux doigts de marques entrelacées, d'un blanc bleuté, qui ressortent comme des tatouages sur la peau halée de l'elfe.  "D'après les guérisseurs et les mages que j'ai déjà consulté, ces marques sont le fruit de magie. Mais aucun n'a été capable d'en deviner la nature exacte ou de me proposer un traitement." Duduldin semble partagé entre fascination et consternation, et note les symptômes au fur et à mesure que l'elfe explicite la situation. Il porte ces marques depuis aussi longtemps qu'il s'en souvient, c'est à dire un peu plus de 35 ans. Les marques semblent se nourrir de son énergie. Il se fatigue vite et doit dormir beaucoup, et son bras droit est beaucoup plus faible que le gauche, moins réactif. Sa main droite est maladroite, et il lui arrive fréquemment de lâcher les objets qu’il tient. Il a parfois des crises : les marques luisent et ondulent sur sa peau, provoquant une douleur intolérable qui irradie de son bras dans le reste de son corps. Elles sont espacées la plupart du temps de quelques semaines, moins s’il ne se ménage pas. Chaque crise le laisse faible et tremblant pendant plusieurs heures, et provoque de fortes migraines. Il est également très sensible à la magie : quand une magie élémentaire est invoquée à proximité, la douleur dans son bras se réveille et une crise peut se déclencher. Si on lui lance un sort, il souffrira le martyr mais il sera imperméable aux effets du sort. Encore plus étrange, il n’a aucune idée d’où lui vient cette malédiction, ou quoi que ça puisse être. Il s’est réveillé un jour en pleine montagne, nu et amnésique, faible comme un nouveau-né, les marques sur le bras. Oui, oui, je vois.... Hum. Je vois bien... Je, euh, je vous propose que nous finissions le questionnaire avant que je ne partage mon expertise, si vous me permettez ? Il parait réellement soulagé quand l'elfe accepte.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire : Cette fois le mage reformule la question pour la poser poliment. "Quel est le rapport avec ma demande ?" L’elfe semble dubitatif mais on lui a chaudement recommandé ce guérisseur, alors il prend de nouveau sur lui pour répondre. "Je n'ai aucun intérêt pour la mode ou les belles étoffes. Certains ont peut-être du temps à y perdre, pas moi. Je porte des vêtements pratiques et confortables. Bien taillés, qui ne gênent pas mes mouvements."

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? "J'ai toujours mes armes à portée de main." Sans réfléchir, l'elfe effleure de la main la poignée de son épée."Le reste de mes affaires, je les laisse à l'auberge avec mes deux chevaux, Saganwë et Songe."


avatar

Interview avec un troll à trois orteils

"Bien, bien ! On continue, si vous permettez ?" Comme l'elfe ne fait pas mine de répondre, Duduldin enchaîne. "Vous comprenez, le formulaire..." Le mage perd un peu de son entrain devant la mine fermée de son client, mais poursuit tout de même vaillamment.

- Avoue. Y’a une race que t’aimes moins/plus que les autres ! L'elfe croise les bras, sourcils froncés, et prend le temps de réfléchir à la question. "Je respecte toutes les races de ce monde. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai vécu parmi les hommes, visité leurs villes, côtoyé la foule qui se presse sur leurs marchés et à leurs tournois. J’ai côtoyé aussi de nombreux nains, dont certains sont mes amis. C’est un peuple courageux et honnête. Les dragons-fées, du peu que j’en ai vu, sont digne de respect." Son ton devient plus froid et réticent quand il poursuit : "Je n'ai pas de souvenirs de la vie que j'ai pu avoir parmi les elfes, si j'ai jamais vécu parmi eux. Mes souvenirs ne remontent pas au-delà d’une trentaine d'années. De ce que j'ai pu voir, ils sont peu à se mêler au reste du monde hormis pour la Guerre de la Brèche, et aucun de ceux que j'ai rencontré ne semble me connaître." Ces pensées semblent lui peser, et l'elfe ne s'éternise pas sur le sujet.
"Je me méfie des dragons. Leur esprit est retors, et j’en connais bien peu qui se préoccupent d’autre chose que de leur égoïste petite personne et de leur trésor. Mais ils sont puissants et leur feu est redoutable, j'en garde les traces. C'est un conseil que je répète souvent : ne vous mettez pas sur la route d'un dragon, à moins d'avoir une très bonne raison." Tout en parlant, l'elfe se masse le haut de la cuisse, comme si ses souvenirs ravivaient une ancienne douleur. Son expression devient réellement dure lorsqu'il enchaîne : "Quant à cette mauvaise engeance qui à envahit nos terres il y a 300 ans, il n'y a qu'une chose à faire, les écraser et les renvoyer par-delà la Brèche."

- Un inconnu te propose un deal : tu te fais avoir, en général ? L'elfe hausse les sourcils, comme étonné par la question, mais réponds honnêtement. "Il est difficile de me duper, et je n’ai aucune indulgence pour les tricheurs et les voleurs si je les prends la main dans le sac. Chacun doit assumer la responsabilité de ses actions."

- Tu te retrouves face à trois trolls super vénères... Qu'est-ce que tu fais ? Cette question-là amène une réponse immédiate et sans appel. "Je les tue tous les trois. Ces créatures n’ont rien à faire à Heavensaw, et sont une menace pour les habitants de ce monde."

- Où est-ce que tu dors le soir ? (Ou le matin. Ou l’après-midi. Tu dors, d'abord ?) "Je dors beaucoup. Cette malédiction dans mon bras m’épuise, et j’ai besoin de temps pour récupérer du moindre effort." Il ne laisse pas voir sa frustration alors qu’il poursuit, d’un ton plat qui met Duduldin mal à l’aise tant il est impersonnel. "Je dors souvent mal. Je fais régulièrement des cauchemars dont je ne sais pas me souvenir au réveil. Ou uniquement par brides, des sensations, des bruits, auxquels je n’arrive pas à donner de sens. Le seul élément fixe, c’est un cri qui revient souvent, un mot que je hurle. J’ignore ce qu’il signifie, mais mon instinct me dit qu’il est lié aux marques."
"Quel est ce mot ?" ose demander Duduldin. Son ton est prudent, comme s’il redoutait la réaction de l’elfe. Sans s’en rendre compte, malgré sa volonté de ne pas lâcher la bride à ses émotions, celui-ci a serré les poings. Il répond dans un souffle : "Cahlëigh."
Duduldin hoche la tête avec hésitation, sans rien ajouter. Le mot sonne elfique, c’est tout ce qu’il saurait en dire. Après avoir noté l’information, il poursuit le questionnaire pour revenir en terrain plus confortable.

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Revenir à des questions matérielles semble apaiser l’elfe également. "Depuis une demi-saison, je suis à nouveau sur les routes. Je me lève à l’aube, et je m’exerce au minimum une heure. Quand je suis satisfait, je lève mon camp, je charge Songe, je selle Saganwë et je reprends la route. J’avance à un rythme tranquille, je ne suis pas pressé. Il m’arrive souvent de dormir sur le dos de mon cheval. Quelques heures avant le crépuscule, je me mets à chercher un bivouac. Je m’installe pour la nuit, et je m’entraine à nouveau. Puis je m’occupe des chevaux, et ensuite de moi-même."
Duduldin note au fur et à mesure, de son écriture en pattes de mouche, illisible pour quiconque d’autre que lui. Il arrive enfin à la dernière question. Sans qu’il en comprenne exactement la cause, il se sent soulagé. Cet entretien, ce patient, ce mystérieux mal l’ont mis sur les nerfs, d’autant qu’il n’a aucune idée de ce que lui, Duduldin, pourrait y faire.

- Si tu possédais le miroir de Guldin, qu'est-ce que tu en ferais ? La question prend généralement au dépourvu ses autres patients, mais l’elfe n’hésite pas. "Je le remettrais à sa place, et une fois la brèche refermée, j’aiderais à traquer les dernières créatures des Enfers qui n’auraient pas été renvoyés chez elles, pour purger Heavensaw de leur présence et rendre à notre monde son équilibre."

Propos recueillis par le mage Duduldin, le troisième jour de l’année 287 de l’ère Shinoki. Le patient, qui souffre de troubles éthériques, n’a pu être soigné.

Histoire (courte)

CHAPITRE 1 : Cemred Fimrodhel

Parchemin issu des Chroniques Intemporelles d’Heavensaw par Filpis Minigreau, Historien et Grand Chroniqueur de la Chambre. Chapitre 9 : Les grandes dynasties elfiques, passage consacré à Cemred Fimrodhel.

Cemred Fimrodhel naquit dans les forêts de Lalalariel en 65 avant la Brèche, à peu près au milieu de l’automne d’après les rares témoignages étant parvenus jusqu’à nous. Fils de la druidesse Ahyarhë Fimrodhel (cf. paragraphe dédié), il suivit sa mère dans ses errances à travers tout Heavensaw dès son plus jeune âge. Des témoignages de première main – vérifiés par mes soins – affirment que le jeune elfe garda un souvenir vivace de ces voyages, et il fut démontré par quelques-uns de mes estimés collègues que les préceptes inculqués par sa mère influenceraient grandement son comportement ultérieur, de ses années à Lalalariel à sa participation à la guerre de la Brèche.

En -33, le jeune (selon les critères elfiques, bien entendu) Cemred s’installa à Lalalariel, attiré par le foisonnement artistique et culturel que représentait à l’époque le cœur des contrées elfiques. Il fréquenta là-bas les plus grands penseurs et les artistes les plus brillants que connaissait la cité, acquérant une solide réputation d’amoureux des arts. Lui-même doté d’une voix magnifique et d’un esprit affuté, il fut vite intégré à ces cercles malgré son très jeune âge. C’est à cette époque qu’il rencontra Calëigh Melridian (cf. paragraphe dédié), enchanteur de grand renom de quelques dizaines d’années plus âgé que lui. Bien qu’aucune relation charnelle n’ait formellement été avérée (la pratique était courante dans les cercles sus-nommés), de nombreuses sources confirment le très fort attachement liant les deux elfes.

Au l’aube des 65 ans de Cemred, le miroir de Guldin fut volé par Shinokigee. Engagé à contrecœur dans la Guerre de la Brèche, Cemred participa à presque toutes les grandes batailles et se forgea une réputation de guerrier redoutable à la fois auprès de ses alliés et de ses ennemis. Il combattit les grands dragons qui avaient rallié Shinokigee et tua avec sa mère et sa sœur la puissante dragonne Dizamachouraboukasek.

Blessé gravement après plus de 200 ans de conflits, il fut rapatrié à Lalalariel pour y être soigné. Il survécut à la blessure mais peu d’information nous sont parvenus des années qui suivirent. On ne retrouve la trace de Cemred Fimrodhel que brièvement, en 250. Selon certains parchemins dont la fiabilité reste à démontrer, il conçut cette année-là un enfant, vraisemblablement une fille ; je n’ai pu retrouver nulle trace de son nom ou de celui de la mère.  C’est là la dernière trace connue de Cemred Fimrodhel qui semble avoir ensuite totalement disparu. Cette disparition reste à ce jour non-élucidée et constitue un sujet de recherche particulièrement passionnant, surtout si l’on couple cette affaire avec la disparition elle aussi mystérieuse de Calëigh Melridian l’année suivante. Malgré de forte présomption, leur mort n’a jamais été confirmée. 


CHAPITRE 2 : Feodor


Extraits des notes du mage Kolamus, telles qu’elles furent découvertes par le mage Dergo en 244. Les notes, rongées par l’humidité, sont parfois illisibles. Nulle part ne sont mentionnées des dates ou des noms, et l’ensemble est assez brouillon.

Les choses bougent enfin. Sujet reçu aujourd’hui, il semble prometteur. Peu coopératif, bien sûr, mais avais anticipé connaissant les plans de mon fournisseur. Commence immédiatement le conditionnement, comme prévu. Confirme que trop risqué d’effacer les souvenirs par un sort étant donné instabilité éthérique.
(…)
Renommé Feodor pour faciliter le conditionnement. Commence à réagir comme attendu mais encore incapable de suivre des ordres simples. Ai commencé les stimulations physiques en plus du rationnement. Efficacité incisions ? Remarquable résistance à la douleur, plusieurs solutions alternatives à tester.
(…)
Bonne évolution. Feodor réagit de mieux en mieux, moins agressif. Prévu de le sortir de sa cellule pour lui faire reprendre de la force musculaire et d’augmenter ses rations pour lui faire reprendre du poids. Manque de résistance m’inquiète. Préfère attendre quelques mois avant la transformation, plus sûr.
(…)
Risque que l’opération soit découverte. Information de source sûre, un enchanteur elfe me cherche. Cherche le sujet. Obligé de déplacer Feodor au plus tôt. La dernière phase est avancée, lance le processus dès que possible. La puissance supplémentaire sera nécessaire contre l’enchanteur.
(…)
Arrivés dans le cœur éthérique. Tout est en place. Enfin ! D’ici le crépuscule, aurais un être composé de magie pure soumis à ma volonté.
(…)
Maudit enchanteur ! Interrompu l’expérience, déjà extrêmement délicate. Pas possible de me battre en même temps. Perdu conscience. A mon réveil, enchanteur mort. Aurais voulu récupérer Feodor mais éther devenu hors de contrôle, impossible de rester là-dedans. Dû laisser tout en plan. Feodor mort. Tout à recommencer, mais l’abandon n’est pas envisageable. Beaucoup d’améliorations à prévoir. Ether trop instable, tester magie élémentaire de feu pour un meilleur équilibre puissance/stabilité ?


CHAPITRE 3 : Cohbar de Porto-Luis


Conversation entre Estéban, maître-forgeron de Porto-Luis et Rurok, maître-forgeron de Dromenir - été 255

Les pintes de bières heurtèrent la table avec un bruit sourd alors que le nain qui les avait apportées se laissait tomber sur le banc à côté de son ami.
– Je te le jure, Estéban, cette bière a intérêt à être très bonne, vu le prix qu’elle m’a coûté !
– Ne sois pas médisant, Rurok, rétorqua son compagnon avec un mince sourire. Nous sommes dans la meilleure auberge de Porto-Luis.
– Comme si cela suffisait à nous garantir une bonne cuvée, grommela Rurok en retour, avant d’avaler une longue gorgé de bière. Il rota, puis grogna. Acceptable, je te l’accorde.
Estéban ricana. Comme tous les nains de sa connaissance, Rurok était difficile quand on parlait de boisson. Acceptable était donc un compliment. Les deux amis restèrent quelques instants silencieux à boire leurs pintes à longues gorgées, simplement satisfait de partager ce moment de tranquillité. Quand Agrim reprit la parole, son ton était curieusement plat, comme s’il s’efforçait de ne pas laisser ses émotions déborder.
– Ce garçon que tu as envoyé à mon père, la dernière fois, avais-tu perdu l’esprit ?
Estéban rit malicieusement, ce qui n’arrivait pas souvent. Mais Rurok était un très vieil ami.
– Je me suis dit qu’il l’aimerait, malgré les apparences. Et puis, il a un nom nain. Ça a compté, non ?
Rurok grogna d’un air dégouté.
– S’il n’avait pas donné ton nom et le sien sitôt la porte passée, je ne sais pas s’il serait encore de ce monde. Par tous les dieux, Estéban, envoyer un elfe dans un village nain, qu’est-ce qui t’as pris ?
– Tout doux, mon ami. Cet elfe-ci est spécial. Tu l’as vu, n’est-ce pas ?
Rurok hocha la tête, incertain, mais avoua de mauvaise grâce :
– Il est différent. Il n’agit pas comme ces insupportables bouffeurs d’herbe le font d’habitude. Il ajouta comme s’il venait de le réaliser. En réalité, il te ressemble.
Estéban sourit, flatté.
– Cela fait 5 années que Cohbar vit avec moi maintenant. Je ne dirais pas qu’il est une sorte de fils, car en réalité il pourrait avoir l’âge de mon père, mais le compliment me touche.
– Je n’ai pas dit que c’était un compliment, rétorqua Rurok sans entrain. Tu ne connais pas son âge, tu dis ?
Estéban hocha la tête.
– Un ami à moi l’a trouvé en montagne en redescendant de Dromenir, en plein hiver. Il était nu, faible comme un enfant et totalement amnésique. J’avais de la place à revendre, alors je l’ai recueilli.
Rurok hocha la tête gravement et l’homme et le nain restèrent un moment silencieux, méditant le passé, avant que la curiosité de Rurok ne reprenne le dessus.
– Nu en plein hiver, tu dis ? Par les dieux, d’où venait-il !?
– Je ne sais pas. T’a-t-il montré son bras ?
– Non, pourquoi ?
Estéban secoua la tête.
– Oublie ça.
– Par les dieux, Estéban ! Dis-moi !
– Ne sois pas si emporté, mon ami. Ce n’est pas à moi de t’en parler.
Le ton était légèrement accusateur, et fit mouche. Rurok retomba sur sa chaise, qu’il avait à moitié quitté de frustration.
– Tu ferais un piètre conteur, tu le sais, ça ?
Estéban hocha la tête en souriant, pas désolé pour un sou.
– Et bien, dis-moi maintenant, comment t’es-tu retrouvé avec cet elfe sur les bras si ce n’est pas toi qui l’a trouvé ?
A son ton, s’occuper d’un elfe blessé semblait une idée tout à fait stupide.
– Je te l’ai dit, je pouvais l’accueillir. Melchior, avec ses trois jeunes enfants, ne pouvait pas. Et ça ne m’a pas demandé de grands efforts. Les premières années, Cohbar arrivait à peine à quitter son lit et passait son temps à dormir. Je me demandais parfois s’il n’était pas mort au milieu d’une sieste.
– Des années tu dis ? Quel genre de blessure peut provoquer une telle faiblesse ?!
– Je l’ignore. Quand il est arrivé, il avait le bras cassé, mais cette blessure-là a disparu en quelques mois. Estéban hésita une seconde avant de poursuivre. Si tu veux mon avis, il y a de la magie là-dessous.
– De la magie, hein ? Rurok grogna, pensif. Il y a de nombreux lieux chargés de magie, par là-haut. L’elfe a dû se brûler les ailes à vouloir s’en approcher trop.
– Cohbar, le reprit gentiment Estéban. Ce garçon a un nom, Rurok.
– Ça reste un elfe, Estéban !
– Rurok…
– Bien, bien ! rétorqua le nain, agacé. Et ton Cohbar là, il a fini par se rendre utile, au moins ?
– Ne soit pas médisant, mon ami. Tu l’as vu toi-même t’apporter la commande pour Obriam. Rurok grogna d’un air peu convaincu et Estéban reprit, songeur. En vérité il m’est d’une grande aide à la forge. Il manque d'endurance, mais il a le bras sûr et une très bonne mémoire.
– Un comble pour un amnésique, répondit Rurok d’un ton plat.
– Bon sang, oublie un instant que c’est un elfe, veux-tu ? Ce garçon est digne de confiance, et d’une grande intelligence. J’apprécierais que tu cesses, toi, d’être un imbécile.
Rurok ne répondit rien et plongea plutôt le nez dans sa chope, digérant la chose. Estéban semblait s’être entiché du garçon, et il n’était pas sûr d’apprécier la nouvelle, mais que pouvait-il y faire ? Cet homme était son ami. Qui plus est, son propre père semblait s'être entiché lui aussi de l’elfe, les dieux seuls savaient pourquoi.
– Sait-il se battre au moins, ce parangon de vertu ?
– Hein ?
– Se battre, Estéban. Est-ce qu’il est bon au combat ?
– Ah… eh bien, c’est assez épineux. Je dirais que oui, dans certaines circonstances.
Rurok se radossa en levant les bras et en secouant la tête.
– Tu me perds.
Estéban s’adossa lui aussi au mur, incertain de ce qu’il pouvait dire et de la manière de présenter les choses. Quand Cohbar avait suffisamment récupéré pour quitter son lit, il avait cherché à tester son corps et son esprit. Aucun n’avait répondu comme il l’espérait : il n’avait aucune prise sur ses souvenirs disparus, et le moindre effort physique déclenchait une crise dont il peinait ensuite à se remettre.
Pour l’empêcher de broyer du noir, Estéban lui avait mis une épée dans les mains aussitôt qu’il avait pu en tenir une. Cohbar était un combattant, c’était évident. Certaines de ses nombreuses cicatrices venaient immanquablement de coups d’épée et d’impacts de flèches. Peut-être qu’il ne pourrait plus jamais se battre avec son bras droit, mais Estéban restait persuadé qu’il pourrait réapprendre du gauche.
Il avait eu raison. Avec une épée en main, Cohbar avait semblé plus vivant que depuis son réveil à l’étage de sa forge. Les mouvements, les postures lui étaient venus naturellement, signes d’une longue pratique que son corps, à défaut de son esprit, n’avait pas oublié. Il avait utilisé ce savoir comme pilier pour se reconstruire. Mais les crises frappaient encore sans prévenir, et son bras droit le déséquilibrait encore beaucoup, même avec une épée à une main et demi.
Rurok frappa deux doigts sur la table devant Estéban, le faisant lever les yeux.
– Tu m’as oublié, mon ami.
Estéban eut un sourire d’excuse.
– Pardonne-moi, Rurok. Oui, il sait se battre. Il est même époustouflant par moment.
– Ha ! Je le testerai la prochaine fois que tu l’enverras, alors. Le nain était satisfait. Les duels étaient son pêché mignon. Estéban hocha la tête, il était inutile de chercher à discuter là-dessus de toute façon. Doucement, la discussion s’orienta sur des sujets plus familiers.


CHAPITRE 4 : Feu d’Argent le Pérégrin


Lettre du duc Léolis de Fangormier à son ami, le comte Yvord de Maulpertuis, datée du 4ème jour du printemps de l’année 284.

A mon cher ami Yvord, Comte de Maulpertuis,

Mon ami, comment vas-tu ? Je tenais à te féliciter pour les fiançailles de ta fille. Je lui souhaite un long et fructueux mariage. Les semailles de printemps ont commencé chez nous. Mes francs-tenanciers me promettent de belles récoltes cette année. Puissent les dieux les entendre.

Sais-tu la grande nouvelle ? Non, je n’imagine pas qu’un coursier est déjà pu t’atteindre. J’ai tout récemment engagé l’un des meilleurs bretteurs d’Heavensaw. Feu d’Argent, le Tombeur d’Octarion, celui que beaucoup nomment aussi le Pérégrin. Nul doute que tu as entendu parler de lui, il traîne sa petite réputation. Connaissant ses habitudes, j’ignore combien de temps je parviendrai à le garder dans ma maisonnée – les dieux savent que cet elfe est glissant comme une anguille - mais ça présence est une aubaine. Le paiement qu’il demande en plus du gîte et du couvert est modique, et sa compétence martiale n’est évidemment plus à prouver. J’ai pu l’observer s’exercer du haut de la ronde. Sa vivacité est proprement prodigieuse. La rumeur dit qu’il a appris des meilleurs escrimeurs, et qu’il a passé le dernier siècle à parfaire son escrime. Je peux jurer que cela semble vrai. Personne parmi mes gens n’arrive même à sa cheville. Il me sera d’une grande aide pour annihiler les gobelins qui pullulent dans mes bois. Je crois d’ailleurs que c’est ce qui l’a décidé à accepter mon offre.

Mais je vais cesser de t’ennuyer avec ce sujet. Pardonne mon ardeur, c’est que la nouvelle est fraîche et je peine à modérer mon enthousiasme. Les premiers festivals approchent, trouveras-tu le temps de me visiter d’ici la mi-saison ?

En toute amitié,
Léolis, Duc de Fangormier



Dates importantes
65 av.B. | Naissance de Cemred
33 av.B. | s’installe à Lalalariel et rencontre Calëigh.
0 ap.B. | arrive sur le front pour la défense de la Brèche.
245 ap.B. | combat et tue avec sa mère et sa sœur la puissante dragonne Dizamachouraboukasek.
246 ap.B. | quitte le front après une grave blessure.
250 ap.B. | Naissance de sa fille
251 ap.B. | est enlevé.
253 ap.B. | arrive à Porto-Luis amnésique et avec des marques bizarres sur le bras droit.
261 ap.B. | quitte Porto-Luis.
279 ap.B. | combat le dragon Octarion.



Luka Damjanovitch Polyukov


Chimeres

○ Nom : Luka Damjanovitch Polyukov
○ Age : 46 ans
○ Race : Zootrope
○ Forme animale : Renard argenté
○ Métier : Médecin et résistant (échelon "intermédiaire" de la LR)
○ Crédit avatar : Dropdeadcoheed

Précisions sur les surnoms :
Luka Polyukov > Lutchenka, Lutchka
Iakov Rozanov > Kovak
Natalya Rozanova > Nalya
Klavdi Rozanov > Klatcha (Klyde)
Saveliy > Svel


Cherche coiffeur (mort ou vif)
Petite précision utile au cas où : les paroles en italique sont des pensées, elles ne sont pas prononcées.

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Je n’ai rien de particulièrement remarquable. Ni ma taille ni ma corpulence ne se démarquent dans une foule. Ce qui m’arrange bien d’ailleurs. Je fais de l’exercice mais je n’ai pas la carrure d’un athlète. Je suis simplement bien conservé.

- T’as des signes particuliers ? En dehors du fait que je me transforme en renard sur demande, vous voulez dire ? J’ai deux cicatrices, j’imagine que vous parlez de ce genre de particularités ? Une à la main gauche, l’autre que vous pouvez voir, qui court de mon œil à son cou. Une bêtise adolescente. Mais cette histoire-là, je ne compte pas vous la raconter. Plutôt mourir que de vendre Kovak.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire : Il n’a rien d’extravagant. Je comprends que cela puisse surprendre étant donné la renommée du commerce de ma famille, et sa réputation, mais j’ai toujours été l’enfant sage de la famille. De ce point de vue-là en tout cas. Je porte en général pantalon à bretelles et chemise, et par-dessus un veston et un manteau suivant le temps. Je mets très souvent des gants pour protéger mes mains des intempéries. Sans compter que je ne tiens pas à être reconnaissable lors de certains de mes déplacements. Vous comprenez, elles sont mon principal outil de travail. Un chirurgien sans ses mains serait pire qu’inutile. Cela vous suffit ? Je vous passe le détail des tenues de soirées, je laisse cela au soin de ma gouvernante. Et de ma chère mère. Et de mon cher frère. Et d’à peu près toutes ces personnes bien intentionnées qui pensent que cela me « ferait du bien de sortir un peu » ! Fichue famille, j’ai déjà bien assez à faire à la maison, entre Svel et la Ligue... Hmm, pardon ?

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Rien ne me vient à l’esprit. Bien sûr, certains objets m’accompagnent toute la journée : ma trousse de soin, mes papiers, de quoi écrire, ma montre… Rien que de très banal pour un médecin. La pastille de cyanure dans la doublure de ma veste est moins commune mais ça non plus, vous n’avez pas besoin de le savoir. Quoiqu’il en soit, je ne les emporte pas avec moi quand je ne travaille pas, quoique ce soit rare, je vous l’accorde. Peut-être que si la milice arrêtait de traquer les zootropes, j’aurais droit à un peu plus de temps libre, mais rêvons toujours…
Luka Damjanovitch Polyukov

Interview avec le Tout-Puissant

- Tu pries tous les soirs ? Oui, évidemment. Je suis un fervent catholique. Je n’ai jamais manqué une messe depuis que je suis adulte. Et je ne dis même pas ça pour fayoter. Et même si ce n’est pas tout à fait vrai. Je me confesse plusieurs fois par mois aussi, bien sûr. J’aime être en paix avec notre Seigneur. Si seulement je pouvais réellement ouvrir mon cœur à mon confesseur, peut-être cette phrase s’approcherait-elle un tant soit peu de la vérité.

- T’aimes les animaux ? C’est censé être une question piège ? Qui serait assez idiot pour répondre oui ? Je les tolère, dirons-nous. Je n’ai jamais eu beaucoup d’affection pour les animaux domestiques. Mon cuisinier élève quelques poules dans la cour mais ça s’arrête là. Et moi, j’élève un médecin coincé dans un corps d’oiseau dans mon étude, et si seulement ça s’arrêtait là…

- Ton pire souvenir, c’est… ? le moment où j’ai appris la mort de Natalya et Klavdi. Mais non, ça non plus vous n’avez pas à le savoir. Laissez-moi réfléchir… Le jour de la mort de mon père, très probablement. C’était un homme fort et droit, un homme de principes, et travailleur. Je n’ai pas honte d’avouer qu’il me manque. Et ses précieux conseils. Ou serais-je aujourd’hui s’il n’avait pas choisi mon côté envers et contre tout, s’il n’avait pas décidé que ma zootropie n’était pas un problème ? S’il ne m’avait pas appris à la cacher, à cacher mes émotions et à toujours paraître fort et sûr de moi ? Hum… Excusez-moi. Il manque à toute notre famille, bien sûr. Mais je crois qu’il serait fier de nous. De mon frère particulièrement sans doute. Il aurait eu le cœur brisé si l’entreprise familiale avait périclité. Je pense qu'il serait heureux de voir ce que mon frère en a fait.

- A quoi ressemble ton chez toi ? Ah… une question piégeuse… La maison est spacieuse, sur trois étages avec une cour intérieure très calme. C’est l’idéal pour reposer mon esprit entre deux patients. Mon cabinet est au rez-de-chaussée mais je m’en sers rarement. Je fais la plupart de mes visites à domicile. Les officielles comme les clandestines. Je vis seul, car ma femme supportait mal la vie moscovite. Elle préfère l’air apaisant et vivifiant de notre maison de campagne, où elle vit avec notre fille. Elle préfère surtout ne pas m’avoir dans les parages. Comme si la distance pouvait la protéger si la milice découvrait mes activités nocturnes. Ils n’ont jamais fait dans la dentelle, pourquoi commenceraient-ils aujourd’hui ? Et en attendant, ma fille grandit sans moi… Elles ont l’air très heureuses là-bas, en tout cas, et je m’en réjouis aussi, bien sûr. Je vais les voir quelques fois par an, quand mon rythme de travail le permet. Et que Tatiana me laisse le faire. Entre temps, j’entretiens une gouvernante et quelques autres domestiques pour veiller sur moi et la maison. Sauf mon étude. Personne n’y montera jamais sans mon accord express. Mais ça non plus, vous n’avez pas besoin de le savoir. Moins de gens ont connaissance de l’existence de Saveliy, mieux il se porte.

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? A une succession de visites chez mes patients, la plupart du temps. Une partie de ces visites fait partie de la routine, je suis certains d’entre eux depuis très longtemps maintenant. Les autres sont des urgences nécessitant l’intervention d’un chirurgien. Et il faut bien que quelqu’un répare les dégâts que cause cette saleté de milice. Je donne aussi des cours de temps à autre, mais je me suis mis en retrait dernièrement, par manque de temps. Et parce que j’ai un ancien étudiant à surveiller, et à plein temps celui-là. Et nous ne parlerons pas de mes activités nocturnes, non plus. Je me couche généralement tôt, sauf si je me dois d’assister – ou que je me fais trainer, soyons honnêtes – à un évènement quelconque. Je ne refuse jamais d’assister à un gala de charité, bien entendu, mais je suis peu friand de ces soirées dansantes qui excitent tant la jeune garde.

- Ok, si tu pouvais devenir Tsar demain, qu’est-ce que tu ferais ? Tsar ? Soyons sérieux, notre Tsar est très bien où il est, pourquoi faudrait-il bouleverser l’ordre établi ? Hormis pour plus de justice et le respect de nos droits les plus élémentaires en tant qu’individus, mais ce sont des détails…
Histoire (courte)


11 janvier 1861 (13 ans)
- C’est non, Luka !
- Mais, aujourd’hui c’est mon anniversaire ! Et j’devais le passer avec Kovak !
- Lutchenka, mon chéri, tu sais très bien pourquoi tu ne peux pas sortir aujourd’hui.
- Mais ça fait des jours que j’ai pas de poils qui ont poussé nulle part !
- Ça ne veut rien dire, Lutchenka. Tu sais que tu ne peux pas les prévoir. C’est important. Il est hors de question que tu sortes.
- Mais…
- C’est pour ta sécurité, tu comprends ?
- C’est injuste…
- …. C’est vrai… Mais parfois, la vie est injuste, et il faut simplement apprendre à vivre avec.

31 mai 1869 (21 ans)
- Longue vie aux mariés ! Félicitations, mon ami.
- Merci, mon frère. Et puisse le témoin trouver bientôt lui aussi chaussure à son pied.
- Serais-tu en train de comparer les femmes à des chaussures ? Juste ciel, Kovak. Quel pauvre exemple de mari attentionné avons-nous là… Et le jour même de son mariage !
- Oh, tais-toi donc ! Tu m’as parfaitement compris, alors ne détourne pas le sujet !
- Quel sujet ? Je ne vois là aucun sujet. Et tu devrais te concentrer sur Nalya au lieu d’essayer de me pourrir la vie pendant le jour le plus heureux de ta vie.
- … tu es impossible. Et puisque c’est si délicatement formulé, je m’en vais donc retrouver ma femme. … Et peut-être l’enverrais-je ensuite voir comment se porte son célibataire préféré.
- Fourbe.
- A ton service.

18 août 1876 (28 ans)
- 'ton 'ka ! 'ton 'ka !
- Mais c'est mon petit Klachka ! Viens dans mes bras, bonhomme ! Oh, c'est que tu deviens lourd !
- 'lou' !
- Ne parles pas comme ça de mon fils, Luka Damjanovitch !
- Ton fils a pris du poids, Nalya, c'est un fait.
- Mon fils a un poids parfaitement normal !
- Est-ce que j'ai dit le contraire ? Seigneur, calmes-toi Nalya, ou ces rides vont finir par ne plus s'effacer.
- Ne me parles pas de mes rides, goujat !
- 'jat !
- Hahaha, bien dit Klachka !
- Luka... Mon Dieu, comment ais-je pu accepter de faire de toi le parrain de mon fils ?
- Parce que si tu ne l'avais pas fait, j'aurais retourné Kovak contre toi jusqu'à faire de ta vie un enfer pénible et sans fin ? Et puis ce n'est que justice, Kovak est bien le parrain de ma fille !
- 'ille ! 'iiiiille !
- Du calme, du calme, Klachka ! Voilà, je te pose. Dieu, c'est qu'il marche bien maintenant.
- N'est-ce pas ? Il est en avance sur son frère à cet âge. Un vrai explorateur. Comme sa mère.
- C’est vrai qu’il est fantastique, Nalya. Comme sa mère.
- Vil flatteur.
- Eh ! Je tiens à continuer à voir mon filleul !

13 novembre 1881 (33 ans)
- Tiens.
- ... Merci.
- ...
- Je ne vais pas rester sans rien faire, Luka.
- ... Je sais... Moi non plus. Comment … ? Ils méritent qu'on se batte pour eux. Qu'on mette un terme à la boucherie que la milice fait subir aux nôtres. Je refuse de laisser d'autres subir le même sort que Na...
- Ne prononce pas leurs noms ! ... S'il te plait.
- ... D'accord. Pardonne-moi.
- ...
- Comment va Adam ?
- Il tient le coup. Autant que je puisse en juger. Mais il est en colère, et j'ai peur qu'il ne fasse des conneries. Il tient absolument à rester à Moscou. Tu garderas un œil sur lui pour moi ?
- Bien sûr. Les deux. Et toi aussi, prends-soin de toi, tu veux ?
- Je serais prudent.
- Mmmh. Tu ferais bien. Ne fais pas de ton fils un orphelin.
- Et toi de ta fille. Je ne sais pas ce que tu comptes faire - et je ne veux pas le savoir - mais Moscou sera toujours bien plus dangereuse que mes campagnes.
- Humpf ! Ais-je jamais été imprudent ?
- C'est une vraie question ?
- Bon sang, Kovak, c'était il y a des années ! Je ne me laisserai pas prendre, je te le promets.
- Tu ferais bien ! Ou c'est moi qui te tuerais.
- Tu risques d'arriver trop tard.
- Il restera bien un bout de quelque chose sur lequel me défouler.
- J'essaierai de ne pas me faire trop démolir, dans ce cas.
- On essaie tous, Lutchenka, on essaie tous... J'espère qu'on aura juste un peu plus de chance que la plupart.


2 août 1883 (35 ans)
- Tais-toi ! Tais-toi... Comment as-tu pu... Tu te rends compte du danger dans lequel tu nous plonge ? Des risques que tu fais courir à ta fille !?
- Calmes-toi... Tatiana, s'il te plait...
- Je suis calme ! Seigneur, je suis aussi calme qu'il est humainement possible dans ces circonstances. Par Dieu, comment cela a-t-il pu arriver ?
- ...
- Je veux que tu arrêtes immédiatement, Luka. Rompt tous tes contacts et n'en parlons plus.
- Non.
- S'il te plait... Tu ne te rends pas compte...
- Je ne renoncerai pas, Tatiana. Essaie de comprendre, il y a beaucoup plus en jeu que ma vie.
- Mais ce n'est pas que ta vie qui est en jeu, espèce de fou ! C'est la mienne ! Celle de ma fille ! Et combien de temps crois-tu que tu pourras tenir avant que la milice ne te rattrape ? C'est couru d'avance, Luka ! Et je refuse de mourir à cause de ta stupidité.
- Ce n'est pas de la stupidité, Tatiana, c'est de la conviction ! C'est faire ce qui est juste ! Ne peux-tu pas comprendre à quel point ce que nous faisons est vital ? Aujourd'hui les gens savent enfin qu'ils peuvent se battre ! Qu'il y a un espoir que la situation devienne meilleure ! Plus juste ! Je ne nous laisserai pas retomber dans l'oubli et la terreur ! Je ne laisserai pas la milice exterminer une partie de la population sans rien faire, sous le seul prétexte qu'ils sont différents !
- ...
- Je suis désolé... Je ne voulais pas m'emporter.
- ...
- Tatiana, s'il te plait. Je te promets qu'il n'arrivera rien. Je suis infiniment prudent et...
- Comment peux-tu dire ça ? Comment peux-tu faire de telles promesses ? C'est un combat perdu d'avance, Luka ! Je t'en prie, arrêtes-toi avant qu'il ne soit trop tard. Sinon...
- Sinon ?
- Sinon, c'est moi qui partirais.
- Partir ? Où ?
- Je ne sais pas ! Loin d'ici ! A la campagne, loin de tes folies en tout cas !
- C'est toi qui es folle ! Crois-tu que cela te protégera ? Cela ne fera que te rendre suspecte !
- Je trouverais une excuse... Quelque chose... Et ce sera toujours mieux que d'attendre ici que la mort tombe, en vivant dans la peur ! Lâche-moi !
- Calmes-toi... S'il te plait... Tu es bouleversée, je comprends que tu ais peur...
- Laisses-moi...
- S'il te plait... Vas te reposer, et nous en reparlerons plus tard.
- Je ne changerais pas d'avis, Luka...
- S'il te plait, nous en reparlerons plus tard.

8 mai 1890 (42 ans)
- Excusez-moi, monsieur.
- Il n'y a pas de mal. Rien n'est parfait dans ce bas-monde.
- Qu'il plaise à Dieu.
- Dieu nous regarde vraiment de loin, alors.
- Ne blasphème pas. As-tu des nouvelles ?
- Le colis est bien arrivé, en un seul morceau. Ton rafistolage a bien marché, on a pu aller plus vite que ce que j'espérais.
- Bien. Bravo. Je saurais bientôt où récupérer le prochain, prépares un point de chute pour la fin de la semaine.
- Si tôt ?
- Je sais que c'est risqué. Mais c'est un petit colis. Ca ne devrait pas prendre longtemps.
- ... Très bien. Je te fais confiance.
- Merci. Fais attention à toi.
- Attends, Drioma !
- Quoi ?
- J'ai peut-être récupéré une info utile. Un milicien dans un bar, hier soir, qui parlait trop. Ils prévoient une grosse descente vers Korochevo cette nuit.
- Cette nuit ?
- Je sais...
- Tu es sûr que ce n'est pas une fausse piste ? Un piège ?
- Je ne suis jamais sûr... Mais s'il jouait, c'est un sacré bon comédien !
- ... Très bien. Merci. Je te recontacterai.
- Je vous assure, monsieur, ce n'est rien ! Passez une bonne journée !
- Vous de même !


20 octobre 1893 (45 ans)
- Monsieur Luka, votre courrier.
- Ah, merci.
- N’oubliez pas que je vous ai laissé quelques biscuits et du thé sur la desserte, si vous avez faim.
- Mmh mmh.
- Et j’ai rempli la petite coupe de graines dans votre étude.
- Mmh mmh.
- Monsieur Luka… Monsieur Luka !
- Quoi ? … Pardon, vous disiez ?
- Je disais que j’ai laissé des graines pour Monsieur Saveliy dans votre étude, pour quand il rentrera. Pourrez-vous lui rappeler qu’il doit bien se nourrir ? Il a besoin de reprendre des forces. Et il n’écoute que vous !
- Juste ciel, vous commencez déjà à le materner comme vous le faites avec moi !
- Puis-je me permettre de rappeler à monsieur qu’il me paie pour le « materner » ? Et si monsieur prenait un peu plus soin de sa personne et de sa santé, je l’ennuierais beaucoup moins ! Je ne laisserai pas Monsieur Saveliy prendre un mauvais exemple.
- Très bien ! Très bien, je le lui dirais.
- Merci, monsieur.
- Un mauvais exemple, hein… Bon, y a-t-il autre chose ?
- Non monsieur, je vous appellerais pour le dîner.
- Très bien, à tout à l’heure alors. Laissez-moi maintenant, j’ai du travail.


Dates importantes
1848 | Naissance de Luka à Kiev.
1856 | Déménagement à Moscou quand Luka a 8 ans.
1860 | Luka découvre sa zootropie à 12 ans.
1872 | Diplôme de médecine. Mariage.
1875 | Naissance de Klavdi Rozanov dont il devient le parrain.
1881 | Disparition de Klavdi et Natalya Rozanov, engagement dans la résistance.
1883 | La femme et la fille de Luka partent vivre à la campagne.
1893 | Luka recueille Saveliy.



FORMULAIRE #458-ZERTI-548-LAMA-5


avatar


Prénom et nom : Kirjava mais tout le monde m’appelle Java
Esprit ? des Licornes
Date de naissance (âge) : dans l’Antiquité, par là… Ou à l’Âge du Bronze plutôt en fait. *soupir mélancolique* C’était le bon vieux temps…




Crédit avatar : bricolage mal fait par moi-même Comment ça la corne est pas d'origine ? Mais si !!!



Quel est votre sort préféré ? Celui qu'on vous ordonne le plus souvent ? Mon préféré, c’est assurément l’Encornage. C’est pas compliqué, vous voyez ma corne ? Eh bien ce sort l'envoie directement piquer les fesses du shaman qui m'aura enquiquiné hinhinhin. Quoi ? Vous saviez pas qu'elle était détachable ? Mais c'est ma corne, vous savez. Si je veux en faire un missile téléguidé, je peux.  
Mais bon, j'ai pas si souvent que ça l'occasion de l'utiliser. Non en général les jeunes shamans préfèrent des sorts comme la Pluie d’Arc-en-Ciel ou le Câlin Magique, des trucs comme ça…C'est super mign... *tousse* barbant mais bon, c’est pas moi qui choisit.

Quelle invocation vous a le plus marqué ? Fiou, il y en a eu des tas ! Mais récemment je dirais Lauren Faust. Une invocation euh... marquante, c'est certain. Mais yeux saignent encore à chaque fois que je tombe sur ce qu'elle a fait à travers moi mais que voulez-vous, les temps changent.

Pourquoi êtes-vous à Bruxia ? Parce ces petits garnements ne cessent de m’invoquer ! Donc autant que je reste sur place non ? Plutôt que de me faire déranger à tout bout de champ alors que je suis au milieu d'une quête épique et mystérieuse dans laquelle mes talents magiques et ma pureté naturelle permettront de sauver l’humanité. *prend une pose de héros tragique* Bref, je me suis résigné à rester à Bruxia le temps que cette mode sur les licornes à paillettes pour enfants disparaisse du paysage !

Depuis quand êtes-vous à Bruxia ? Oh, dans les 30-40 ans je dirais ?

Quand se termine votre permis de séjour ? Je n'ai même pas vérifié, diantre ! Oooh mais je me doute qu'ils ne vont pas me virer, comment ils géreraient toutes les gamines en pleurs et les crises d'hormones si je n'étais pas là ? Les enfants adorent me prendre pour leur peluche et me raconter leurs déboires et tout le pataquès. Croyez-moi, ça arrange bien l'Administration de me laisser gérer ça.

Avez-vous un autre permis de séjour ? Si oui, pour quelle destination ? J’en ai régulièrement pour Hollywood, le dernier en date doit être toujours valide d’ailleurs. Je dois dire que j’ai un certain talent pour le spectacle, alors de temps en temps je vais donner un petit coup de main… Bon pour être honnête, il y a aussi du déchet. Certaines productions cinématographiques mettant en scène des licornes sont clairement à jeter à la poubelle ! Et pourtant, j’ai fait des efforts pour rattraper les désastres ! Mais bon, licence artistique, tout ça…  

Croyez-vous au retour de Julio ? Pffff…. Ce shaman avec des illusions de grandeur ? Naaaaan. Et puis même s’il revient, pas de panique, je serais là pour l’arrêter. *claquement de sabot et pose chevaleresque*

Que pensez-vous de Falveras ? Ce petit parvenu me sort par les naseaux, je ne vous le cache pas ! Toujours à prendre des poses et des airs de conspirateur, ça m’agace ! Pour un être pur et noble comme moi, c'est horripilant ! Heureusement on ne nous demande pas de nous cotoyer.

Quels sont vos antécédents avec l'Esprit de la Révolte ? Qui ça ? Ah oui ! Nan, je la connaît pas bien. Oh on s’est déjà croisés sur l’Île mais on est pas « amis-amis » vous voyez ? Pourquoi, il y a un problème ? Besoin d’un esprit chevaleresque et pur à la rescousse ? *nouvelle pose*

Je soussigné(e) Esprit Kirjava né(e) à l’Âge du Bronze sur l'Île des Esprits déclare sur l'honneur avoir pris connaissance des 1 786 règles shamaniques pour l'entrée à Bruxia.

   
Signature : Java





Bonjour tout le monde, (oui bonjour, pas bonsoir, à cette heure il est tôt What a Face)

Je complète au plus vite la partie histoire, mais avant ça une petit question : les exorcismes c'est toujours d’actualité à l'époque de Chimères ou bien ça fait partie d'un antique passé, et de nos jours on s'encombre plus de ces simagrées ?

Merci d'avance à toute personne apportant un élément de réponse (tiens, un cookie pour toi, gentil membre Cookie plein )


Dernière édition par Pazou le Mer 03 Juin 2020, 21:31, édité 9 fois


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? J4v0
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Ol53

Viktor : #daac4c ~ Pachou : #2d936d ~ Cohbar : #395e42 ~ Alexie : #d78460[Nor]/#d74100[En] ~ Luka : #850606 ~ Java : #b4087b
Lunatique

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeMaksim 21ansLumi 14ansFotafilis 52ansThan 33ansMaureen 19Aaron 35ansIna 27ansUp ?ansVarsha 9000Cruz 16ans
Nano. MondeChimèresChimèresAv. du PasséAv. du PasséX-menX-menZombielandAlphaPerduPico.BruxiaPico.Bruxia
AvatarmaksimlumifotafilisthanmaureenaaroninaEncore 300 messagesvarshacruz
Super Nanite
Lunatique
Messages : 3677
Crédit avatar : Mirveka
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 27 Juin 2019, 09:54
Réputation du message : 100% (2 votes)
Bonjour et bienvenue, je suis contente de voir un futur nouveau membre de Chimère. big love

Concernant ta question, il te faut vérifier qu'elle n'a pas été posée. Les questions sont récapitulées dans ce sujet et si elle n'y est pas : il te faut la poster ici en créant un nouveau sujet dont le titre respecte la nomenclature "[Question] Chimère" pour que d'autres membres se posant la question puisse retrouver facilement la réponse. Merci d'avance.
*veut un cookie*
Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 27 Juin 2019, 19:57
Réputation du message : 100% (4 votes)
Oh merci Lunatique, ça fait plaisir, j'ai hâte de rp avec vous tous ! luv

Et merci pour le tuyau, j'avais pas pensé à aller fouiner dans les questions hum... my bad. Comme promis, voilà un cookie Cookie plein


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? J4v0
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Ol53

Viktor : #daac4c ~ Pachou : #2d936d ~ Cohbar : #395e42 ~ Alexie : #d78460[Nor]/#d74100[En] ~ Luka : #850606 ~ Java : #b4087b
Staneria

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDylann (17)Klyde (19)Vilho (27)Stej (304)Ash (33)Lia (15)Nera (1450)Ineska (24)Tanis (2576)
Nano. MondeX-MenChimèresZombielandAdPAlpha PerduX-MenAdPChimèresBruxia
AvatarDylannKlydeVilhoStejAshLiaNeraIneskaTanis
Stanéria
Staneria
Messages : 3755
Crédit avatar : "Harpist" Jennyeight
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 27 Juin 2019, 20:41
Miaaaaaa !!! Chimèèèèèèères !!! big love

Ahem *se reprend*
J'adore ton perso et j'ai beaucoup rit pour le nom du dirigeable (y'a une gamine dans les PJ, Anoushka, qui rêve de devenir pilote de dirigeable, c'est un signe du Tout Puissant !!)

Après pour les exorcistes, le Vatican a les Guides (mais chut, c'est un secret !!) qui ont des méthodes... uhm... radicales. Mais je crois que les exorcismes se faisaient y'a genre un siècle dans le NM.
D'ailleurs, si Viktor traine sur les toits, qu'il s'étonne pas de croiser un roux grognon et un brun paumé. bwahaha

Encore bienvenue parmi nous ! yum


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Roux10 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-Touristonanite2 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-guide2
Vrankiel

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeErlann 28 ansFreyr 32 ansAnthem 29 ansPallas 22 ansStanislav 48 ansBrume 2019 ansMaverick 18 ansEir 25 ans ???Luz 15 ans
Nano. MondeAlpha perduAdPX-menAlpha perduChimèresAdPXmenChimèresBruxia
AvatarErlannFreyrAnthemPallasStanislavBrumeMaverickEirLuz
Super Nanite
Vrankiel
Messages : 3873
Crédit avatar : mogstomp
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 27 Juin 2019, 20:45
Réputation du message : 100% (1 vote)
Bienvenue Pazou ! heya

@Pazou a écrit:Enfin non, pas la peine de vous fatiguer, hein, j'ai rien de spécial à cacher.
 

J'ai trop ri en notant que c'est un zootrope latent épervier qui dit ça. gaga


Dernière édition par Vrankiel le Jeu 27 Juin 2019, 21:57, édité 1 fois


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? D1t4

Les règles de Maverick:
 Règle n°1 Un héros porte secours aux personnes en danger
Règle n°2 Un héros ne n’abandonne jamais peu importe les difficultés.
Règle N°3 Un héros apporte l’espoir aux défavorisés.
Règle n°4 Un héros ne cherche pas la gloire pour lui-même.
Règle n°5 Un héros doit protéger son identité secrète
Règle n°6 Un héros n’a pas besoin d’avoir un doctorat pour  être un héros.
Règle n°7  Un héros ne perd jamais.
Règle n°8 Un héros doit toujours s’entraîner.
Règle n°9 Un héros doit avoir la classe.
Règle n°10 Un héros doit être prêt à tout.
Règle n°11  Être un héros ne paie pas le loyer
Règle n°12  Un héros n’est jamais parfait.
Règle n°13  Entre un héros et un zéro, la frontière est fine
Silivren

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeCayden Cholena (17)Anoushka (7)Raz'Sha (35)Mikhaïl (30)Viholvärakuuna (777)Rosario (25)Kishareera (15)Nuwarëliya (37)Leif (28)Furaha (34)
Nano. MondeX-MenChimAPChim AdPX-MenAPAdPZomzomPico.Bruxia
AvatarCaydenAnouRazMichaViholväSarioKishaElyLeifFuraha
Maître Nanite
Silivren
Messages : 5634
Crédit avatar : Roll Around de TamberEllan (Deviantart)
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 27 Juin 2019, 21:39
Réputation du message : 100% (1 vote)
Bienvenue à toi !

J'ai eu un très beau blanc, un bug des plus magnifiques, quand j'ai lu le nom du dirigeable. Comme le disait Stan ci-dessus, l'un de mes personnages, Anoushka, rêve de devenir pilote de dirigeable bwahaha. Elle serait d'ailleurs très heureuse de rencontrer ton personnage, assurément. Si tant qu'elle arrive un jour à Moscou depuis sa lointaine campagne.

Cookies ! yum


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Sp_spe11
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Com_na13
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-Touristonanite2
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Roux10
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Fan_nm10


Couleurs:

Cayden : #ff3300 - Anoushka : #ff6600- Raz'Sha : #0066cc- Micha : #6666cc- Viholvärakuuna : #990000- Rosario : gras - Kishareera : #ff3399- Nuwarëliya : #3399cc - Leif : #cc3300- Furaha : #009900
Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 27 Juin 2019, 22:32
Réputation du message : 100% (3 votes)
Oyez, oyez,
Présentation mise à jour ! Je m'excuse d'avance si c'est un peu fastidieux à lire, j'ai un pitit peu (tout pitit peu) abusé de l'apostrophe. Mais z'avez qu'à imaginer un vieux barbu grognon doté d'un accent populaire à couper au couteau en train de parler et vous devriez vous en sortir :L:
Il reste quelques petits détails à fignoler sur la mort de sa sœur mais globalement la fiche est finie :)

Merci à tous pour vos gentils messages  big love
Je vous jure que je savais pas pour le nom mais c'est fouuuu ! clap clap  Ca promet de jolis RPS ça, Anoushka je t'attends  glomp N'empêche à la base je voulais juste un prénom féminin qui sonne russe, comme pour les bateaux des romains, je m'en remets pas de ce hasard... ^^

@Vrankiel a écrit:J'ai trop ri en notant que c'est un zootrope latent épervier qui dit ça. gaga

Quand tu sais pas que t'as quelque chose à cacher, c'est plus facile à cacher, hé ! bwahaha
Alyaa

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)July (32)Jez / Pencil (14)Unknown (2X)Cýrus (19)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzomBruxia
AvatarSivPatyaJulyJezUnknownCyrus
Petite Langoustine au Caramel
Alyaa
Messages : 23701
Crédit avatar : Studio Ghibli
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Ven 28 Juin 2019, 22:11
Réputation du message : 100% (1 vote)
Et bienvenue officiellemeeeeent ! heya

Et zou, cookies ! Et cookie aussi pour Luna pleased as punch

J'ai hâte de lire, mais je vais attendre que le fignolage soit fini :p (C'est mieux de valider quand c'est fini-fini geek Pis comme ça je lis qu'une fois gaga )
A très vite dooonc ! bwahaha

Et re-cookies sur ta face Cookie plein
Et j'aime trop ton avatar **



Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511604206

Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Mamiecookies
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Fan_ch10
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-Touristonanite2
Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Ven 28 Juin 2019, 22:53
Réputation du message : 100% (2 votes)
Merci officiellement Alyaa ! :P Et ça y est, c'est tout fini du coup ! 8)

@Alyaa a écrit:Et j'aime trop ton avatar **
Le mien ou celui de Viktor ? :D


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? J4v0
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Ol53

Viktor : #daac4c ~ Pachou : #2d936d ~ Cohbar : #395e42 ~ Alexie : #d78460[Nor]/#d74100[En] ~ Luka : #850606 ~ Java : #b4087b
Alyaa

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)July (32)Jez / Pencil (14)Unknown (2X)Cýrus (19)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzomBruxia
AvatarSivPatyaJulyJezUnknownCyrus
Petite Langoustine au Caramel
Alyaa
Messages : 23701
Crédit avatar : Studio Ghibli
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Ven 28 Juin 2019, 23:24
Réputation du message : 100% (1 vote)
Le tiens, mais celui de Viktor est très cool aussi 8D

[Petite musique d'attente]
A y eeeeeeeest, j'ai lu !!! J'adore j'adore j'adore fou Ayaya il est trop cool ce perso, et la fiche est trop bien ! J'ai carrément éclaté de rire deux ou trois fois XD

Bref, ça part en validation évidemment ! Bienvenue dans Chimères ! big love
Et amuse-toi bien parmi les Nanites !

Pis n'hésite pas à venir sur Discord si le cœur t'en dis, y a de l'ambiance ^^



Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511604206

Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Mamiecookies
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Fan_ch10
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-Touristonanite2
Staneria

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDylann (17)Klyde (19)Vilho (27)Stej (304)Ash (33)Lia (15)Nera (1450)Ineska (24)Tanis (2576)
Nano. MondeX-MenChimèresZombielandAdPAlpha PerduX-MenAdPChimèresBruxia
AvatarDylannKlydeVilhoStejAshLiaNeraIneskaTanis
Stanéria
Staneria
Messages : 3755
Crédit avatar : "Harpist" Jennyeight
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Ven 28 Juin 2019, 23:35
Réputation du message : 100% (1 vote)
*va compléter sa liste des persos Chimères* yihaa

Oui, viens sur Discord !! On s'échange des cookies virtuels et on est très gentil ! gaga


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Roux10 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-Touristonanite2 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-guide2
Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Sam 29 Juin 2019, 01:17
Réputation du message : 100% (3 votes)
Merci Boss ! Et merci pour tous les messages gentils, vous faites tous des prez si géniales que j'avais la pression haha Pluie de cookies sur vous tous ! Cookie plein Cookie plein Cookie plein Cookie plein Cookie plein

Pour la petite histoire, j'ai trouvé cet avatar en faisant des recherches pour créer un perso ici, mais finalement ben, c'est pas lui qu'est sorti en premier :L: Mais j'aimais trop l'artwork alors... ^^

Alors Discord ! J'en suis pas non plus à dire que je sais pas ce que c'est, pas tout à fait, mais presque... Chui restez à l'étape des CB moi les gens What a Face  Comment on y rentre dans ce truc du coup ?  hey
Silivren

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeCayden Cholena (17)Anoushka (7)Raz'Sha (35)Mikhaïl (30)Viholvärakuuna (777)Rosario (25)Kishareera (15)Nuwarëliya (37)Leif (28)Furaha (34)
Nano. MondeX-MenChimAPChim AdPX-MenAPAdPZomzomPico.Bruxia
AvatarCaydenAnouRazMichaViholväSarioKishaElyLeifFuraha
Maître Nanite
Silivren
Messages : 5634
Crédit avatar : Roll Around de TamberEllan (Deviantart)
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Sam 29 Juin 2019, 08:55
Réputation du message : 100% (2 votes)
C'est facile pour discord ! Sur la page d'accueil, tu vois le rectangle orange où il y écrit "Coucoukie ! Bienv'nue sur NRP !" ? Il y a deux icônes : facebook et discord. Discord est représenté par une manette, tu cliques seulement dessus, ça va te mener directement sur le discord de NRP :3.


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Sp_spe11
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Com_na13
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-Touristonanite2
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Roux10
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Fan_nm10


Couleurs:

Cayden : #ff3300 - Anoushka : #ff6600- Raz'Sha : #0066cc- Micha : #6666cc- Viholvärakuuna : #990000- Rosario : gras - Kishareera : #ff3399- Nuwarëliya : #3399cc - Leif : #cc3300- Furaha : #009900
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 43748
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Lun 01 Juil 2019, 10:49
Réputation du message : 100% (1 vote)
J'avais vite-fait vu les 3 questions et la pres que t'avais posté depuis le boulot ce weekend, mais clairement Alyaa m'a devancé (pour une fois que c'est pas à l'envers, hein). Du coup je te souhaite bienvenue un peu en retard et j'ai l'honneur de dire "BON RP !!!" sans ajouter que t'es validé avant bwahaha

Pluie de cookies sur toi Cookie plein


blason 1
Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Mer 17 Juil 2019, 16:39
Holà !   heya

J’ai ajouté un deuxième petit amour à ma panoplie. big love J’espère qu'il vous fera rire, parce que j’ai ri en l’écrivant.

PS : Pacha est né à peu près en même temps que Viktor, donc j’ai pas fait exprès de l’appeler encore une fois comme un perso existant mais après réflexion, je pense que je vais me spécialiser. Vous remarquerez que je change une lettre quand même à chaque fois /mur/.

PPS : Des cookies pour ceux qui trouvent les références

PPPS : Et merci Admin n°2 pour ton gentil message que je viens juste de lire kissy


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? J4v0
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Ol53

Viktor : #daac4c ~ Pachou : #2d936d ~ Cohbar : #395e42 ~ Alexie : #d78460[Nor]/#d74100[En] ~ Luka : #850606 ~ Java : #b4087b
Lunatique

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeMaksim 21ansLumi 14ansFotafilis 52ansThan 33ansMaureen 19Aaron 35ansIna 27ansUp ?ansVarsha 9000Cruz 16ans
Nano. MondeChimèresChimèresAv. du PasséAv. du PasséX-menX-menZombielandAlphaPerduPico.BruxiaPico.Bruxia
AvatarmaksimlumifotafilisthanmaureenaaroninaEncore 300 messagesvarshacruz
Super Nanite
Lunatique
Messages : 3677
Crédit avatar : Mirveka
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Mer 17 Juil 2019, 19:37
Réputation du message : 100% (1 vote)
Sympa, une chouette démoniaque.


Chimères
Donneur de cookies
Jukebox
Speedy
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 43748
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Mer 17 Juil 2019, 21:47
Réputation du message : 100% (1 vote)
Quel chouette personnage ! (Ouais, on va tous faire le jeu de mots au moins une fois, hein What a Face). Pasha (le mien) serait offusqué de savoir qu'une entité comme ça partage son nom. Moi je trouve ça bien marrant bwahaha Faudrait qu'ils se croisent en Faille.

Quelques remarques avant validation : vu que ton perso est d'alignement mauvais, pour bien rentré dans la case jeu il devrait être "sorcier" en classe et pas "mage". Puis faudrait essayer de répondre à la question 'une journée normale" quand même (pour la postérité). (Ah et ajouter l'avatar dans ta fiche de persos évidemment).

Sinon c'est bon king
Même si j'suis hyper curieuse de savoir à quoi ressemblait ce cher Pachouliboukoualoubouzoulek avant son erreur sa transformation absolument voulu.
Et pourquoi il se surnomme "Pacha" et pas "Pachou". C'est trop chou ? :L:


blason 1
Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Mer 17 Juil 2019, 23:06
Réputation du message : 100% (2 votes)
Oups, prise en flagrant-délit de flemme à l'écriture de la fiche :g7h8jy:  
mais ayé ça devrait être tout bon maintenant, chef !

C'est vrai que j'avais pas mis son apparence de base dans la fiche, c'est rajouté aussi. Pour le surnom, c'est juste que je trouve qu'il a plus une tête de Pacha pleased as punch (dans ma tête, quand je pense à ce mot, je vois un chat obèse qui règne en maître sur le voisinage, et ça colle bien à mon dragon  bwahaha ) Et non, Pachou c'est pas chou. /SORT/ et ça ressemble beaucoup à mon puf.

Et oui Sip, faillons faillons !

Au passage une petite question : j'aimerais changer l'avatar de Viktor. Je peux le faire directement ou je dois poster dans les sujet d'ajout/modifs de personnage ?
Mercii.


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? J4v0
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Ol53

Viktor : #daac4c ~ Pachou : #2d936d ~ Cohbar : #395e42 ~ Alexie : #d78460[Nor]/#d74100[En] ~ Luka : #850606 ~ Java : #b4087b
Alyaa

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)July (32)Jez / Pencil (14)Unknown (2X)Cýrus (19)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzomBruxia
AvatarSivPatyaJulyJezUnknownCyrus
Petite Langoustine au Caramel
Alyaa
Messages : 23701
Crédit avatar : Studio Ghibli
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Mer 17 Juil 2019, 23:35
- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? *Vous attendez que le familier reprenne ses petits sauts sur le papier mais Bej hésite. Visiblement, la question l’a pris au dépourvu. Comme le blanc s'éternise, vous décidez de passer à la question suivante.*
 bwahaha Me suis demandé si ça sous-entendait qu'il ne faisait RIEN de ses journées. Mais il se change en chouette étudie donc... Hypothèse rejetée XD

Ayayaaaaa, il est trop cool ce perso fou
Déjà la fiche est géniale, j'ai rigolé plein de fois XD Et je peux pas m'empêcher d'imaginer ce que ça fait de voir une chouette cracher du feu XD

Et me suis posée la même question que Sip pour le surnom, ahah ! (Évidemment, c'est un chat obèse. Il a même un coussin avec des pompoms à franges aux coins !)


Quant à l'avatar de Viktor, à moins que l'image soit radicalement différente, tu peux le faire. Au pire, si t'es pas sûr, tu peux effectivement le signaler dans Ajout de personnage avec l'image que tu veux mettre à la place pleased as punch



Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511604206

Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Mamiecookies
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Fan_ch10
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-Touristonanite2
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 43748
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Mer 17 Juil 2019, 23:52
Et bah du coup c'est bon pour Pacha Pachou. VALIDE WESH.


blason 1
La Marionnettiste
Le Marionnettiste
La Marionnettiste
Messages : 179
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 18 Juil 2019, 00:00
Je valide.
Pazou

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeViktor (16 ans)Luka (46 ans)Pachou (92 ans)Cohbar (352 ans)Alexie (21 ans)Java (vieux)
Nano. MondeChimèresChimèresAdPAdPZombielandBruxia
AvatarViktorLukaPachouCohbarAlexieJava
Super Nanite
Pazou
Messages : 1042
Crédit avatar : arandadill
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Jeu 18 Juil 2019, 20:46
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je te remercie bien bas, Ô grand Forum ! worship cookie ?

Me suis demandé si ça sous-entendait qu'il ne faisait RIEN de ses journées.
Franchement, on peut tout à fait l'interpréter comme ça aussi...

Et je peux pas m'empêcher d'imaginer ce que ça fait de voir une chouette cracher du feu XD
mouahaha mouahaha mouahaha

Et franchement, entre Pacha et Pachou peu importe, il vous carbonise si vous l'appelez pas Pachouliboukoualoubouzoulek chacun choisit celui qu'il veut x3

Merci pour l'avatar ! Normalement ça devrait aller, c'est juste le style de dessin qui change (manga > euh... pas manga)


Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? J4v0
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Ol53

Viktor : #daac4c ~ Pachou : #2d936d ~ Cohbar : #395e42 ~ Alexie : #d78460[Nor]/#d74100[En] ~ Luka : #850606 ~ Java : #b4087b
Alyaa

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)July (32)Jez / Pencil (14)Unknown (2X)Cýrus (19)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzomBruxia
AvatarSivPatyaJulyJezUnknownCyrus
Petite Langoustine au Caramel
Alyaa
Messages : 23701
Crédit avatar : Studio Ghibli
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Ven 19 Juil 2019, 00:01
Hiiiiiiiii j'adore la nouvelle image :/789:



Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281 Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511721281
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? 200424040511604206

Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Mamiecookies
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Fan_ch10
Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ? Blason-Touristonanite2
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 43748
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Re: Salut, c'est Pazou le Hibou. Ca va ?le Ven 19 Juil 2019, 17:44
Réputation du message : 100% (1 vote)
Ooh, j'adore bis ! Cookies !


blason 1