>
HautBas

Lyth • Quand l'inspiration vient...

Lyth

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSatel (111)Svel (26)Shyam (24)Sealen (229)
Nano. MondeAventuresChimèresChimèresAventures
AvatarSatelSveliconShyamSealen
Nanite Gourmande
Lyth
Messages : 618
Crédit avatar : swank00mns
OnlineEn ligne
Lyth • Quand l'inspiration vient...le Dim 10 Mai 2020, 15:55
Réputation du message : 100% (7 votes)
Rappel du premier message :

Presente toi banane flambee


Prénom : Lyth, c'est bien, Lyth
Age : 34 ans
Activités : Technicien en laboratoire pharmaceutique (quel sérieux !)
Centres d'intérêts : Quelques jeux vidéos, lire quand je trouve le temps, écrire pendant quasiment tout mon temps libre.
Où j'ai trouvé le forum : De longue date, merci les interforums !
Un petit mot pour Nano. ? : Des cookies et des mots doux, c'est ce qui a fini par me décider.  keur
Activité à Prévoir : Assez variable, j'essaierai régulièrement (ne m'en veuillez pas si c'est une fois par semaine)
Bonus : Vais-je enfin laisser tomber mon archétype de personnage... ?

Non.









SatelSvelShyamSealen


Satel


Aventures du passe

○ Prénom et Nom : Satel
○ Age : 111 ans (un bien joli nombre)
○ Race : Elfe noir (albinos)
○ Alignement : Mauvais
○ Classe : Guerrier
○ Métier : Danselame
Il paraît que je n'ai pas le physique du métier, mais les médisants préfèrent sans doute me voir danser que rencontrer mon acier.
○ Crédit : Valentina Remenar


Cherche coiffeur (mort ou vif)

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Plutôt petit pour un elfe, mais je ne vais pas m'en plaindre : c'est plutôt un atout dans mon métier, de se rapprocher des standards... en version elfe. Plutôt exotique par-dessus le marché.

- T’as des signes particuliers ? Oui, je passe difficilement inaperçu, et mon apparence laisse perplexe quant à ma race. Peu importe, je laisse les gens deviner, je suis ce qu'ils veulent que je sois. Une peau aussi pâle qu'un clair de lune, qui me vaut une belle aversion pour le soleil. Les cheveux qui masquent en partie les cicatrices de mon visage en paraissent presque diaphanes, même s'ils font un peu ce qu'il veulent. Ironiquement j'ai les yeux noirs. Je crois que ce n'est pas très courant chez les miens. Quant à mes yeux et mes lèvres, là aussi je laisse le flou. L'image, ça se cultive. Maquillage ou marque de naissance ? L'imaginaire fait le reste.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire : Léger et pratique. Les armures c'est pour ceux qui ne savent pas éviter les coups. Quoique... le cuir fait son petit effet auprès de ces dames. Mes cicatrices, c'est ce qu'on appelle le manque d'expérience. Tissu donc, une chemise échancrée parce que pourquoi pas, qui peut être complétée d'une longue veste. Et un pantalon simple, avec des bottes à revers. Je soigne mon style. Sans oublier un chapeau à larges bords que je porte si je dois sortir de jour. J'ai dû en changer il y a quelques années... un abruti m'avait volé le précédent.

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Je quitte rarement mes lames. Et si ma tenue ne me permet pas de les porter, elles ne sont jamais loin. Et Qil. Ce serait l'insulter de le comparer avec un objet. Ce que c'est ? Vous le découvrirez bien assez tôt.
Satel

Interview avec un troll à trois orteils

- Avoue. Y’a une race que t’aimes moins/plus que les autres ! J'ai du mal à faire affaire avec ce qui se rapproche de près ou de loin à un monstre, ou à une femme à barbe. Ca limite ma clientèle, mais que ce soit un minimum propre et humain, je ne demande rien d'autre ! Mais quand je tiens mes lames... peu importe. Tant que je suis payé.

- Un inconnu te propose un deal : tu te fais avoir, en général ? Ce serait plutôt moi, l'inconnu. Quoique... non. Je n'arnaque personne, puisque la marchandise, c'est moi. De première qualité.

- Tu te retrouves face à trois trolls super vénères... Qu'est-ce que tu fais ? Une diversion. Rien ne vaut une diversion. Avec de la chance ces trois idiots finiront par se taper dessus et je n'aurai plus qu'à ramasser les restes.

- Où est-ce que tu dors le soir ? (Ou le matin. Ou l’après-midi. Tu dors, d'abord ?) Ça dépendra de mes recettes et de la générosité de ceux qui m'accueillent. En général dans l'auberge où je me produis. Ma présence est en général assez rentable pour tout le monde et il n'est pas rare que l'on m'offre gîte et couvert.

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Je me réveille entre chien et loup, pour me préparer. Le crépuscule a une lumière idéale pour le spectacle, le couvert de la nuit renforce le mystère. Le dîner est propice aux divertissements, et même si je n'ai pas cette chance tous les soirs, cela paie généralement bien. La nuit... c'est pour les extras. Et au petit matin, je fais le point. Je prépare la négociation pour une nouvelle scène, si elle doit se tenir ailleurs. Et si je dois voyager, je le fais avant que le soleil ne soit trop haut dans le ciel.
Quand je ne danse pas, c'est assez similaire. Sauf que le sifflement des lames remplace la musique qui dicte mes mouvements. Et je le confesse. Quand je me prends à jouer l'albâtre mystérieux, j'arrive à oublier que je peux vendre mes lames.
Vous l'avez compris, je suis plutôt un oiseau de nuit. Mais si je dois sortir, je sors. Peu importe le temps, la saison ou la clarté du soleil. Je ne vais pas laisser un problème de peau me gâcher l'existence.

- Si tu possédais le miroir de Guldin, qu'est-ce que tu en ferais ? Je rétablirais la paix entre tous les peuples... Vous m'avez cru ? La misère et la guerre sont aussi mes gagne-pains. En réalité... je n'en sais fichtrement rien.
Histoire (courte)

La différence. Source de rejet, de souffrance, de solitude. Comment je le sais ? Il suffit de me regarder. Foutaises. Les gens ne voient que ce qu'ils ont envie de voir. J'ai été un elfe toute mon enfance, tout en sachant parfaitement qu'il n'en était rien. Un pauvre petit orphelin laissé pour compte par la guerre contre les créatures de la Brèche. Comme il y en a tant d'autres.
J'ai été abandonné. Par une mère qui ne reconnaissait pas en moi sa progéniture. Elle a essayé. Quelque temps. Mais plus je grandissais plus son regard se teintait d'amertume. De mépris. Notre seul point commun était ces cheveux blancs, indisciplinés et vaporeux. J'ai été très vite livré à moi-même. Le vol à l'étalage, je connais. Dormir dans l'alcôve qui sert d'entrée aux égouts, également.
Le regard des passants était le même. Teinté d'indifférence ou de chagrin. Mais j'étais déjà fier. Je rejetais systématiquement toutes les mains tendues. Jusqu'au jour où un homme m'a vraiment donné une chance. D'apparence, c'était un artiste des rues. Si je l'ai suivi, c'est parce que je n'ai pas vu une once de pitié dans ses yeux.

Le cheminement a été long, mais j'ai fini par me détacher de mon mentor, par prendre mon envol. Mais j'avais encore beaucoup à apprendre. Artiste ou non, je ne voulais pas être un animal de foire. J'ai appris à mes dépends que la violence ne résout pas tout. J'ai appris à la canaliser. A l'utiliser. Au fil des années c'est devenu un outil efficace, au même titre que le rythme de mes pas. J'ai fait du combat un art, de l'art mon métier, conciliant deux aspects qui semblaient trop distincts pour être mêlés. Ma vie s'est construite autour de la danse. Et quand je danse avec mes lames, elle devient mortelle. Il y avait une clientèle aussi pour ça.

~

Depuis cette époque, hormis la diversité, la qualité de mes contrats et mes gages, peu de choses ont changé. Je vis bien, je vis comme je l'entends, et ceux qui portent un jugement sur mon faciès, ou sur l'une des facettes de mon métier ne m'empêcheront jamais de continuer. Leur vie ne doit pas être trépidante pour qu'ils aient le temps de médire de celle d'autrui. D'autant que je pencherais même pour de la jalousie. J'ai un train de vie décousu et décadent, mais que voulez-vous, je suis à vendre.

Une chose a bel et bien changé toutefois. Et heureusement que le ridicule ne tue pas. J'étais perdu en forêt (ça peut arriver, vous l'avez compris, je ne suis pas un elfe), un bruit a attiré mon attention. Ne songeant pas à un danger venait du ciel, j'ai levé la tête. Le choc m'a un peu sonné, mais ce n'était rien en comparaison de ce qui m'est tombé dessus. Une paroi dure s'est brisée au contact de mon crâne, et un peu de liquide a commencé à dégouliner sur l'arête de mon nez. L'odeur était assez caractéristique.

Dommage, ça aurait fait une bonne omelette.

Avais-je vraiment pensé à voix haute ? J'ignore toujours si la suite n'était alors autre chose que le fruit de mon imagination. Peut-être une intuition.

On ne mange pas les dragons, voyons.

Quelque chose remuait dans la coquille collée à mon visage, et je suis empressé de m'en dépêtrer. C'est à ce moment-là que je me suis aperçu que cet œuf n'avait pas été le seul à tomber, mais les autres, même au bord de l'éclosion, n'avaient pas eu la même chance : sans amorti, ils s'étaient écrasés au sol comme des petits tas de boue sanguinolente.

J'ai aidé le petit être à se débarrasser du miasme gélatineux qui lui entravait les membres. Sur le moment j'ai regretté de l'avoir fait, car la créature minuscule que je tenais dans la main avait dirigé sur moi ses grands yeux plein d'adoration. C'est à partir de là que j'ai commencé à lui parler.

Je ne suis pas ta maman, tu sais.

J'étais fichu. A mes mots il avait enroulé sa queue autour de mes doigts, avec la ferme et visible intention de ne plus me lâcher. Des écailles presque transparentes, des yeux noirs... Il avait de quoi me rappeler quelqu'un. Je suis parti du néant, mais j'ai appris comment m'occuper de lui... Imaginez la tête que j'ai tirée à sa première mue !

Aujourd'hui, il est aussi grand que mon bras. Ses écailles ont gagné en dureté et se sont colorées d'un azur très léger. Ses ailes ont grandi. Je crois que c'est lui qui m'a dit son nom : Qil. Je ne sais plus. Il n'est pas très bavard. Il est devenu très vite indépendant, et j'ai plusieurs fois cru ne pas le revoir. Mais il finit toujours par revenir pour me servir de couverture chauffante quand je n'en ai pas besoin, et me voler la vedette de mes spectacles en s’insérant habilement dans ma chorégraphie. Il est étonnement bon danseur lui aussi. L'affection, ce n'est pas mon fort, mais il a l'air de le comprendre. Oui... je crois que je me suis attaché à lui.


Svel


Chimeres

○ Nom d'usage : Saveliy Aliev Vorof
○ Âge : 26 ans
○ Race : Zootrope
○ Forme animale : Drongo à crinière
○ Métier : Chirurgien ; Agent dormant
○ Statut : Disparu (officiellement parti en mission humanitaire)
○ Crédits : Paul van Giersbergen, Adam S. Doyle, Valentina Remenar




Cherche coiffeur (mort ou vif)

Avez-vous déjà vu... un oiseau faire de la calligraphie ?
L'on dit que les médecins écrivent en pattes de mouche. Une chose est sûre, j'écris en pattes d'oiseau. Et je me suis entraîné longtemps pour y arriver, ça demande une certaine élasticité cérébrale. Mais j'aurai toujours du mal avec les arrondis. Vous qui demandez à en savoir plus sur moi, ne soyez donc pas étonné de voir un oiseau faire des cabrioles devant vos yeux. Vous en conviendrez, il m'est bien plus aisé de communiquer par écrit.

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ?
Spectacle assez étrange que de voir un oiseau plonger les pattes dans le pot d'encre, voletant ensuite ça et là pour poser sur le papier les uns après les autres des traits formant des lettres à la manière d'une machine à écrire. L'exercice est long et laborieux, mais une fois terminé, tout à fait lisible. Une rature est toutefois révélatrice de l'état d'esprit incertain de l'oiseau du médecin.
Je n'étais Je ne suis pas très grand. Un peu plus petit que la moyenne, peut-être.

- T’as des signes particuliers ?
Question peu pertinente, l'investigateur le réalise : ce qu'il a sous les yeux est un oiseau noir un peu plus grand qu'un merle commun, qui a quelque chose à la fois du corbeau et du colibri. Un bec et des pattes noires, des yeux perçants à l'iris blanc. Les plumes de sa tête et de son cou cascadent sur sa collerette, aussi fins que des cheveux et ses plumes brillent de reflets irisés, particulièrement marqués sur ses ailes. Sa queue présente une forme particulière, certaines rectrices semblent s'émanciper de sa voilure.
Malgré tout, le médecin-oiseau s'active sur une nouvelle feuille, donnant l'occasion à son interlocuteur de le détailler sous toutes les coutures.

J'ai les cheveux châtain cuivré. J'ai une mèche blanche... noire. Mes yeux sont d'un gris vraiment clair, on peut les voir... blanc argenté.
Plus difficiles à figurer sur l'humain que sur l'animal.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire :
A cette question, l'oiseau ouvre légèrement les ailes. Il est évident que dans cet état il n'a pas vraiment l'usage de vêtements. Il prend tout de même la peine d'encrer à nouveau ses pattes.
Je ne sais plus. Je demanderai à Lutchenka.

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ?
Nouveau haussement de plumes, les plus fines volent autour de son cou quand il secoue la tête. Il remue les doigts de ses pattes sur lesquelles l'encre commence à sécher, mais explicite sa pensée.
J'ai fait cadeau de ma première plume blanche. Maintenant, je me les teinte.




Interview avec le Tout-Puissant

- Tu pries tous les soirs ?
L'oiseau s'ébroue, et attendre qu'il ait finit "d'écrire" prend assez peu de temps.
Tous les matins, plutôt. Je m'envole et j'admire Ses bienfaits. Est-ce mal de profiter du corps qu'Il m'a donné ?
L'oiseau semble hésiter un instant, mais s'arrête là.

- T’aimes les animaux ?
Son trouble dissipé, ce que les pattes dessinent cette fois sur le papier démarque d'un certain enthousiasme.
Tous, sans exception. Même les insectes, qui me permettent de me nourrir. Les fleurs, aussi.

- A quoi ressemble ton chez toi ?
Mon chez moi, maintenant c'est chez Luka. Une grande maison, un jardin à Moscou. Il m'a donné un lit, aussi. Je ne comprends pas bien pourquoi.

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ?
Cette fois la "tirade" est longue, mais le spectacle de l'oiseau agitant les ailes au dessus de la feuille de papier suffit amplement à faire passer le temps.
Je me réveille toujours à l'aube. Souvent avant Lutchenka ou Sestrionka. Parfois je reste, sinon je m'envole pour prier, pour ma chasse matinale, pour mes ablutions. Quand je reste, c'est pour le petit-déjeuner. L'occasion pour Luka de me donner quelques nouvelles de la ville, de me parler. Je ne réponds pas souvent. Ecrire prend du temps. Mais il sait que j'écoute.
Une fois seul, je m'entraîne. A écrire. A coudre. A divers menus travaux. Je suis capable de soins de fortune, je réussis même à crocheter des serrures. Par l'intermédiaire de Luka, la résistance m'utilise encore parfois. Un oiseau-espion, un oiseau-médecin, c'est parfois plus discret qu'un humain.
Je me concentre, aussi. Pour redevenir humain. Lutchenka a encadré une photo de moi. Pour que je me souvienne. J'y arrive, parfois. Je me retrouve haletant, exténué... sur le plancher. J'ai même rarement la force de me relever. Alors je m'endors sans avoir bougé, et quand je me réveille au matin, je suis oiseau. Étendu sous des draps. C'est peut-être pour ça... le lit.

- Ton pire souvenir, c’est… ?
Pendant un long moment, l'oiseau reste immobile. Quand il se remet à bouger, ses ailes tombent, son bec s'ouvre, ses mouvements deviennent désordonnés. Ses pattes veulent à nouveau plonger dans l'encre mais leurs saccades renversent la bouteille. Le son étranglé qui s'échappe de son gosier n'évoque rien d'autre que du désespoir. Entre les tâches d'encre étalées par ses ailes devenues maladroites il est tout de même possible de déchiffrer quelques mots, à peine compréhensibles.
Ivan... pu le sauver... Il... jour là... j'aurais dû mourir.
Repliant complètement les ailes, il plonge la tête sous l'une d'elles. Ne reste que la respiration de l'oiseau, rapide et inégale.

- Ok, si tu pouvais devenir Tsar demain, qu’est-ce que tu ferais ?
Passé le traumatisme de la précédente question, celle-ci semble enfin franchir les barrières de son esprit. Lentement, avec ce qu'il reste d'encre à moitié séchée, les pattes de l'oiseau forment ses derniers mots. Impossible de savoir s'ils sont teintés d'humour, de sarcasme, ou de fatalité.
Dieu m'en préserve.

Histoire (courte)

Ma vie a changé. Vous me direz, la vie est faite de changements, et rétrospectivement ma vie a déjà changé de nombreuses fois, chaque changement étant un peu comme une nouvelle vie.
Quand ma zootropie s'est révélée. Quand j'ai intégré l'école de médecine. Quand j'ai participé au sauvetage inopiné d'un zootrope, ce qui a fait de moi un Résistant. Quand j'ai décroché mon diplôme. Quand j'ai commencé à pratiquer en clinique. Quand j'ai fait la connaissance d'Ivan...
Mais tous ces changements ne sont en rien comparables à ce qui m'arrive à présent. J'ai perdu mes amis. Mon appartement. Mon travail. Ma vie.

Je ne suis plus qu'un animal. Un démon, diront certains. Je ne peux leur donner tort. Je ne peux non plus leur donner raison. Je me sens toujours humain. L'oiseau est un fruit de la Création en tous points magnifique. De son bec capable d'attraper les insectes ou de sucer le nectar des fleurs, jusqu'à l'extrémité de ses rectrices. Je ne peux croire qu'Il m'ait offert ce corps sans raison.
Depuis ce jour... je cherche cette raison. Depuis ce jour... je me cherche. Je m'interroge. Si cela vaut la peine que je continue, si je fais bien de m'acharner, si je dois rester, si je dois redevenir humain. Parfois je ne sais plus qui je suis. Parfois, je doute. A en perdre la raison.

Heureusement, je ne suis pas seul. Luka me soutient. M'aide à me souvenir. Ce n'est pas facile pour lui non plus, alors je joue souvent l'oiseau insouciant. Il dit que je redeviens humain, régulièrement. Je ne m'en souviens pas. Il pense que c'est peut-être grâce à ça que je garde ma conscience, là où d'autres deviendraient fous... ou complètement animal. Il dit que c'est important que je continue mes efforts.
Et je l'écoute invariablement. Il me met sur la voie, faisant écho aux suppliques de mes prières. Après tout... il m'a sauvé, ce jour-là. Depuis... je vis avec lui. Je ne prends pas beaucoup de place. Sans doute plus que je ne le pense, plus je ne devrais. C'est déjà trop.

Surtout quand je deviens humain. J'y arrive consciemment maintenant. Un peu. C'est un effort effroyable. Je suis comme un enfant qui apprend à contrôler son aspect animal. Je ne me souvenais pas que c'était aussi dur. Récemment j'y arrive un peu mieux. Même si ça ne dure pas. Je suis souvent épuisé, mais les forces me reviennent. Quand je parviens à cet état, je m'entraîne. A être humain. Ça peut paraître idiot mais les choses les plus simples deviennent extrêmement complexes. Me vêtir est toujours un grand moment. J'écris, pour exercer mes doigts. Je manie le pinceau pour que mon ramage reste noir. Je ne veux plus dépendre de Luka pour ça. Le maniement du moindre outil est une épreuve. Presque douloureuse. Tout cela... m'était devenu étranger. J'ai tout à réapprendre.


Shyam


Chimeres

○ Nom : Shyam Nilam Deva, dit Shaun
○ Age : 24 ans
○ Race : Zootrope
○ Forme animale : Python tigre
○ Métier : Prêtre
○ Crédit avatar : Don




Cherche coiffeur (mort ou vif)

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ?
Comparé à vous, je suis petit. Mais je m'estime heureux : je suis certainement plus grand que mes frères.

- T’as des signes particuliers ?
J'ai les yeux bleus. (...) C'est vrai... vous êtes tellement habitués à voir des yeux de toutes les couleurs que vous les verrez certainement bruns ou noir. J'ai les cheveux noirs ondulés, avec une texture épaisse et lisse propre à mon peuple. Mais ce qui vous marquera le plus est ma peau sombre. La vôtre est crème et peut aller jusqu'au caramel, la mienne a la couleur du cacao. Je ne peux pas cacher venir "d'ailleurs".
Ma façon de parler reste aussi très influencée par mon enfance. Comprenez que je parle de manière très simple, que certains mots m'échappent dans votre langue, que la mienne comble ces vides... J'ai un accent assez marqué.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire :
Ma façon de me vêtir a souvent posé question, car je ne peux pas porter de noir.* Je m'habille le plus souvent de blanc, tranché de bleu, ou de jaune pour les grandes occasions. En été je porte l'équivalent d'un churiwar-kurta, mais je me suis découvert frileux et porte facilement un voile ou une cape. Je sors rarement sans un lourd manteau dès que commence l'automne.
Ma soutane - une sorte de sherwani arrivant jusqu'aux chevilles - est également blanche, et je porte en contraste le col romain d'un bleu océan - jaune lors des fêtes, qui continue jusqu'en bas en une bande uniforme. Je ne prétends pas être parfait, c'est pourquoi le blanc ne peut être porté seul, et le bleu m'est autorisé par ma naissance.* Lors des offices je porte au front un tilak de safran, en offrande au Saint des Saints.

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ?
Je porte toujours des gants. Blancs, évidemment. Je n'ai jamais pu me défaire complètement de l'idée d'être impur. Si je ne les porte pas, je me lave les mains très souvent. Je ne toucherais jamais un être humain avec les mains nues. Je possède aussi quelques bijoux. Il n'ont rien de spécial mais ce sont des... souvenirs. Je crois que c'est le mot. J'ai également une bible que je peux transporter dans un étui à ma ceinture. Elle m'accompagne souvent. La couverture et l'étui sont de cuir blanc, la reliure est dorée. C'est malgré son apparence un objet assez simple, qui n'est précieux que pour moi.


avatar

Interview avec le Tout-Puissant

- Tu pries tous les soirs ?
Je prie très souvent. Je n'attends pas les cloches ou les offices pour cela. Dieu est présent dans toutes les facettes de ma vie, vous seriez étonné de voir à quel point.

- T’aimes les animaux ?
J'ai depuis longtemps compris que toutes les créatures de Dieu ont une utilité. Alors je pense que oui, j'aime les animaux... même les chiens.* Car je crois qu'il est offert à tous une chance de se racheter, et de devenir meilleur. Je peux avouer sans honte avoir un attachement particulier aux éléphants - symbole de connaissance, de sagesse et de pardon - et aux... cela, vous ne le comprendriez pas.

- Ton pire souvenir, c’est… ?
Un cauchemar qui me revient depuis mon enfance. Comment pourrais-je vous le décrire ? Il me hante encore.

- A quoi ressemble ton chez toi ?
J'habite une chambre simple, munie d'une petite cuisine et d'une salle d'eau. C'est bien plus que je n'ai jamais possédé, et je suis reconnaissant au Très Haut pour ce don, gage de Sa confiance. Il y a peu de décorations, juste assez pour que je me sente chez moi : une statuette d'éléphant, un svatiska.

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ?
Je me lève avant l'aurore. Je prends grand soin de me laver avant d'aller aider le sonneur de mon église. Il parle peu mais apprécie ma compagnie et mon aide je crois. Puis je m'assure que l'église soit présentable, et prépare l'office. Je me lave les mains à chaque étape, j'y suis très attaché. C'est une petite église de quartier, mes paroissiens se sont habitués à mon aspect et mes habitudes. D'après certains je ne parle pas comme les autres prêtres, mais cela rend mon message plus... accessible. Ils me comprennent mieux ? Mon sacerdoce est récent alors l'entendre est rassurant. Après avoir échangé avec eux et répondu à leurs besoins, je profite du calme pour écrire le sermon du lendemain. Le cimetière est un endroit apaisant, même si vous trouvez cela étrange. J'ai peu de loisirs et n'aspire à rien d'autre.

- Ok, si tu pouvais devenir Tsar demain, qu’est-ce que tu ferais ?
Chacun a un rôle à jouer et je suis loin d'une telle prétention. Le mien me convient très bien. Lire, écrire, parler, partager ma foi et soulager les maux que nul autre baume ne peut guérir... C'est ma vie et je suis heureux de l'avoir choisie.

Histoire (courte)

Je suis né dalith. Ce mot ne signifie rien pour vous, il veut seulement dire que je suis né dans les Indes. Ce mot pourtant décide de notre destinée. Il comprend à lui seul notre asservissement, notre bassesse. Il souligne notre rapport à la mort, l'impossibilité de nous élever car nous sommes nés et resterons impurs.
Mais je ne suis pas à plaindre. Car je suis né dalith, mais je suis aussi né Sapera. Ma famille est considérée plutôt riche. Elle fait depuis des générations commerce de spectacles, de cuir et de venins, très demandés par les guérisseurs. Même les castes supérieures nous respectent pour notre utilité dans la société. Nous ne pouvons les approcher mais avons droit à certains égards.

Je suis Shyam Nilam. Ce nom m'a été donné car je suis né avec les yeux bleus. Il ont changé depuis, mais c'était un très bon présage pour ma destinée et ma vie à venir. J'ai passé mon enfance à tanner des peaux et manipuler les crocs des serpents. Passé un certain âge j'ai également participé aux spectacles. Vous serez peut-être impressionné, je ne suis pas peu fier d'être un charmeur de serpents. Je reconnais avoir quelques prédispositions pour cela, mais pour des raisons évidentes je ne m'étendrais pas sur mon affinité avec ces animaux.

Je peux dire que j'avais une vie heureuse. Je vivais de manière confortable et n'avais pas un instant pour m'ennuyer. J'étais bien entouré, entre mes parents, mes oncles et mes nombreux frères. J'étais le cadet - destiné à leur service, mais cela ne me rendait pas moins heureux - jusqu'à l'arrivée de ma petite sœur. Ma seule et unique petite sœur. Je l'ai aimée et chérie dès sa naissance. Je m'occupais d'elle dès que j'en avais l'occasion. Pourtant c'est par elle - pas à cause d'elle ! - qu'est venu mon malheur.
Personne ne sait ce qui est arrivé. Je n'en parle jamais. Encore aujourd'hui j'ai du mal à me pardonner. Elle... ma petite sœur... a disparu alors qu'elle était sous ma garde. J'en rêve encore mais j'ignore quelle est la part de rêve et de vérité. Car si c'est la réalité... alors c'est moi... c'est moi... qui l'ai mangée.

J'étais jeune mais la culpabilité ne m'a pas quitté. Rien n'a réussi à combler le gouffre béant qu'était devenue mon âme. J'étais devenu une coquille vide, qui exécutait ses tâches sans en chercher le sens. D'une certaine manière j'étais même devenu dangereux. Jusqu'au jour où les missionnaires sont arrivés.
Je n'étais pas encore adolescent mais leur message m'a profondément touché. Dieu m'offrait le pardon. J'avais une chance de me racheter, dans cette vie, sans attendre la suivante. J'ai demandé aux missionnaires de m'emmener. Je voulais en savoir plus. J'en étais déjà convaincu jusqu'au plus profond de mon être : je voulais consacrer ma vie à ce Dieu qui répondait à toutes les questions que ma courte existence posait. J'ai été presque surpris... de les voir accepter.
Quitter ma famille n'a pas été facile. Mais ils ont vu pour moi le signe d'une vie meilleure, la rupture d'un cycle infini dont tous voulaient s'extraire. Etant le dernier de la lignée j'avais peu à y perdre, tout à gagner. Mon autre nom, Shaun, date de cette époque. Shyam était trop subtil, trop difficile à prononcer pour les missionnaires, et il a vite pris un accent occidental. C'est vraiment déroutant, de devenir un étranger dans son propre pays. Car ma famille s'est trompée : aux yeux de mon peuple je ne suis pas devenu un brahmane, seulement un mleccha.

C'est ainsi que ma nouvelle vie a commencé, entre leçons de vie et de religion à la Capitale. Cela n'a pas été facile car j'avais tout à apprendre. Je peux le dire maintenant, c'était épuisant. Mes manières - mon absence de manières plutôt - et mon attitude embarrassaient, dérangeaient. J'avais l'habitude d'être mis à l'écart alors je n'y ai rien vu d'anormal. J'évitais de croiser les regards et n'osais toucher les objets que d'autres utiliseraient par la suite sans les laver. Je crois que c'est cela, plus que l'apprentissage de la langue et des Écritures, qui fut le plus difficile. J'ai pris l'habitude de me purifier dès que j'en avais l'occasion. Cela m'est resté. Les prêtres et les évêques étaient aussi étonnés par mon dévouement inconditionnel à Dieu que par mon sens très développé de l'... hygiène. Ce mot est assez difficile à prononcer, vous ne trouvez pas ? Je l'utilise peu mais tout comme les termes utilisés jusqu'à mon ordination, je l'ai entendu assez souvent pour le retenir. Cela a vraiment dû surprendre.

Aujourd'hui, j'arrive sans mal à parler aux gens dans les yeux, mais vous l'avez compris, j'évite de les toucher. J'ai toujours été ouvert envers les personnes mais il m'a fallu des années pour comprendre l'importance du regard. Mon Séminaire a duré bien plus longtemps que celui des autres diacres, l'aspect relationnel a fait intégralement partie de ma formation de prêtre. J'avais énormément d'entraves à surmonter pour devenir le digne représentant de Dieu sur terre et exprimer Sa volonté. Mais j'ai su le moment exact où j'étais enfin capable de commencer mon service séculier. Et grâce à Dieu je suis là.

Cela fait quelques années que j'exerce dans une petite église d'un quartier modeste de Moscou. J'y suis seul depuis quelques mois seulement. Elle était initialement dirigée par un vieux prêtre qui aspirait au repos et l'on m'a envoyé pour l'assister. Il m'a paru d'abord sévère, craignant que je le remplace. M'imposer n'est pas dans ma nature, et à force d'échanges je l'ai convaincu de me former. Il m'a présenté aux fidèles de son église et je suis resté son vicaire jusqu'à ce qu'il décide de me laisser la place. J'étais prêt. Me faire accepter a pris du temps, mais je ne serais pas arrivé là sans persévérance. Ma couleur de peau est un frein autant qu'un sujet de curiosité, je m'y suis fait. Cela ne m'a jamais dérangé de parler de moi.

Aparte

Vous avez sûrement remarqué les mots en italique et les petites astérisques. Cela fait bien évidemment référence à la langue et à la culture natales de Shyam. Au cas où le contexte ne suffise pas pour comprendre, voici un peu de vulgarisation pour vous éclairer :

Un peu de vocabulaire :
- churiwar : pantalon confortable légèrement resserré et souvent plissé, qui laisse voir le contour de la jambe.
- kurta : tunique à col ouvert arrivant en général à mi-cuisse, les coutures latérales sont ouvertes sous la ceinture.
- soutane : mot de vocabulaire spécifique, Shyam se sent obligé de l'expliquer. Lui direz-vous que vous connaissez ce mot mieux que le suivant ?
- sherwani : tunique longue arrivant au minimum aux genoux.
- tilak : c'est le "troisième oeil", symbolisant l'ouverture d'esprit. Il revêt un aspect religieux et spirituel. Par humilité il s'agit d'un simple point pour Shyam.
- svatiska : symbole d'éternité et de renouveau.
- dalith : désigne par naissance la caste des Intouchables.
- brahmane : caste des prêtres
- mleccha : hors-caste (péjoratif)

Les couleurs :
- Le noir est la couleur de la pureté originel, de l'être universel. Il représente surtout la mort et les ténèbres, et il est interdit de le porter.
- Le blanc est la couleur de la pureté, de la lumière. C'est une couleur réservée aux brahmanes car exempte d'impureté.
- Le bleu est la couleur de la sagesse, de la vérité, du courage, de la vertu. Peu de castes sont autorisées à porter cette couleur car la teinture est obtenue par un procédé impur.
- Le jaune est la couleur du soleil, de l'immortalité. Elle est réservée aux représentants du divin, utiliser le safran lui confère un aspect sacré.

Autres :
- Les chiens sont considérés comme la réincarnation des mauvaises personnes et sont (même à l'heure actuelle) rejetés et maltraités pour cela.


Sealen


Aventures du passe

○ Nom : Selya Sarol (littéralement : "arme en devenir")
○ Surnoms : Trop nombreux pour être cités (Sealen fut le premier)
○ Age : 239 ans
○ Alignement : Mauvais
○ Race : Elfe noir
○ Classe : Sorcier
○ Métier : Thaumaturge métamorphe illusionniste touche-à-tout
○ Crédits : Zyuan, Rossdraws, Etroveria, Chiyoxnn, Mia C, Chiyuki Shiranagi...




Cherche coiffeur (mort ou vif)

- Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Petit, et sans complexe.

- T’as des signes particuliers ? Si j'avais envie je pourrais devenir troll. ... si j'avais envie. Je préfère ma propre morphologie. Une taille fine, des épaules étroites, des hanches menues... L'on peut y voir un homme délicat, une femme gracile. Un visage fin, des oreilles effilées, des cheveux très longs. C'est ce qui reste la plupart de temps.  Ce qui disparaît... ma peau noire, mes tatouages, mes cicatrices. J'ai choisi une autre vie.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire : J'aime le vert. Et le noir. Mais tout comme pour mon apparence, les formes et les couleurs sont accessoires. Ma voix est aussi modulable que les traits de mon visage. La forme et le fond varient au gré de mes incarnations. J'aime toutefois mêler cuir et tissu, particulièrement quand je voyage.

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Une rapière stylisée et fonctionnelle me fait passer pour duelliste. Un petit chapeau noir à la plume verte me fait voir barde. Un petit carnet couvert de croquis me fait penser artiste. Ma tenue, toujours changeante, me donne noble, mage, rôdeur. Je brouille les pistes. Quand je suis guérisseur, on m'assimile charlatan. Je me demande bien pourquoi.



Interview avec un troll à trois orteils

- Avoue. Y’a une race que t’aimes moins/plus que les autres ! Nope. Ce sont les individus que j'aime, la race importe peu.

- Un inconnu te propose un deal : tu te fais avoir, en général ? Il y a de fortes chances que je sois la personne qui propose ce marché. Escroquer un escroc ? On aura tout vu.

- Tu te retrouves face à trois trolls super vénères... Qu'est-ce que tu fais ? C'est assez simple : ils ne m'ont pas vu. Disparaître est une de mes spécialités. Mais je ne manquerai pas le moment où ils se taperont dessus ou prendront à parti un pauvre voyageur égaré. J'ai découvert une sorte de maïs, qui cuit convenablement, donne une texture à la fois tendre et croustillante. C'est parfait pour ce genre de spectacle.

- Où est-ce que tu dors le soir ? (Ou le matin. Ou l’après-midi. Tu dors, d'abord ?) Souvent, dans un lit, tout dépend de qui j'ai pu convaincre. Mais je suis assez rompu à la belle étoile pour l'apprécier à sa juste valeur. (Si seulement je me rappelais l'adresse de cette auberge...)

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Le matin je quitte les draps de la promise d'un autre, avant de vendre un tapis / une étoffe à l'apparence et aux propriétés tout à fait ordinaires hors du commun à un jeune couple en mal de sensations. Le midi, je fuis un père / fiancé / frère en colère. L'après-midi je me moque d'un nobliau de passage, esquivant son regard courroucé après avoir remarqué le guet de la ville qui me poursuit. Aidés par l'escorte du noble à l'orgueil blessé, je me fais arrêter. Au changement de garde, je plaide mon innocence. Ils se sont trompés de personne, forcément ! Au crépuscule, je suis libéré. Le soir je vais conter mes aventures dans une auberge réputée, payant ma tournée monnaie sonnante et trébuchante. Bien sûr, je dormirai ailleurs, les laissant constater que l'argent n'a pas d'odeur...

- Si tu possédais le miroir de Guldin, qu'est-ce que tu en ferais ? Je pourrais vous le dire, mais croiriez vous un menteur sur parole ?

Histoire (courte)

Mon nom est celui d'une arme. C'était ce que j'étais destiné à être. C'est ce que je ne suis jamais devenu.

Nul ne sait d'où je viens exactement. L'on m'a nommé de manière générique, parmi d'autres enfants au potentiel magique suffisamment important pour que l'on s'y intéresse.
Je suis né elfe noir en Heavensaw. J'ai vu le jour à Vyl’Khidir, deuxième du nom. Une cité dont la démesure n'avait d'égale que la recherche du pouvoir absolu... "Avait", au passé, parfaitement. Même si son nom a survécu à l'ouverture de la Brèche, je suis heureux de l'avoir vue disparaître.

Dès ma plus tendre enfance, j'avais un don pour la magie. Et le déguisement. Très important, le déguisement. Si ce n'était que ça. J'ai toujours adoré me faire passer pour qui je n'étais pas. Au point de me faire prendre à mon propre piège.

J'étais un mage médiocre. Quoique je tente, le feu s'éteignait entre mes doigts, l'eau tarissait, le vent faiblissait. J'y mettais pourtant toute ma force, toute ma volonté. N'avait-on pourtant pas décelé en moi de puissantes capacités ? Je ne comprenais pas.
J'avais de l'ambition. Alors, pour me donner une chance, j'ai changé d'identité. Après tout je n'étais qu'un anonyme parmi tant d'autres.
Bientôt une toute jeune fille s'éleva au dessus de ses pairs. Cristaux de magie, parchemins de sortilège... mes doigts de fée réussissaient à tout dérober. Donnant l'impression à tous que j'étais surdouée. Malheureusement, je ne l'étais pas.

Je fus choisie. Pour l'initiation d'un rituel qui n'avait vu le jour depuis des siècles. Je n'avais d'autre choix que de l'accepter. Accroître ma magie en puisant sa force dans celle d'autrui, en prélevant l'essence d'autres êtres vivants, c'est ce qui m'était promis.
En mon for intérieur, mon exultation n'avait d'égal que mon effroi. J'allais enfin pouvoir acquérir la puissance dont je rêvais ! Mais que se passerait il s'ils découvraient la supercherie ? Que je n'avais aucun talent ? Que mon identité n'était qu'un leurre ?
J'ignorais à quoi je m'étais exposée. Et je l'ai payé. Jour après jour, mon corps fut mis au supplice. Gravant dans ma chair les promesses d'une puissance infinie. Je ne pouvais pas arrêter. Je n'étais pas courageuse. J'étais audacieuse. J'ai fini résignée.

Puis vint le jour du rituel final. La consécration. Concrétisation de ces années de souffrances. Les tatouages seraient terminés, la magie serait activée. Et enfin, enfin, je pourrais avoir accès aux éléments que j'enviais tant.

Tout ne se passa pas comme prévu. Mise à nu, harassée, torturée... Ma faible illusion se brisa. Aux yeux de tous je redevins l'imposteur que j'étais réellement. J'allai mourir. Cette certitude se heurtait avec force à une autre. Je ne voulais pas mourir. Mon corps déjà taillé en pièces, écartelé, commença à brûler. Je hurlai. Les runes sur ma peau s'allumaient comme une flamme qui se propage. Je tombai.
Aveuglé, je ne vis qu'une chose. Les tatouages tournaient à un blanc improbable, contre-nature sur ma peau noire, iridescent, presque incandescent. Bien qu'imparfaits, à jamais inachevés, je sentais leur puissance s'éveiller. J'allai survivre.

Je me relevai enfin. C'était comme sortir d'un rêve éveillé. La vie qui m'était rendue avait été retirée à d'autres. Plusieurs ritualistes gisaient autour de moi, inertes. Pour la première fois de ma vie, j'inspirais la peur. Je me mis à courir avant que les autres ne reprennent leurs esprits.
Sous les cris, sous les coups, je fuis. Je n'étais pas le seul à aspirer à la liberté ce soir là. Cette femme... Serithia. Je n'oublierai jamais son visage. Elle m'a aidé à m'évader. A me cacher. Sa route la menait ailleurs, mais je n'étais pas seul.

J'ai été recueilli par un elfe. Même si j'avais été éduqué à les mépriser, je ne pus refuser son aide. Il m'avoua avoir senti mon potentiel au-delà des murs de la cité. Depuis, il avait attendu que je vienne à lui. Oui... ce vieux roublard avait des dons de divination... et plus d'un tour dans son sac.
Si je suis qui je suis aujourd'hui, c'est en grande partie grâce à lui. Il m'a fait découvrir le monde, m'a appris quelques notions de médecine, m'a aidé à développer ma magie. J'étais loin d'être médiocre, juste ignorant. On me voulait destructeur. Mon talent était tout autre. J'étais possesseur d'une magie puissante, éthérée à l'aspect sauvage. Un diamant qui n'attendait que d'être taillé. Et avec patience, jour après jour, année après année, c'est ce que j'ai fait.

Je suis illusionniste, thaumaturge. L'on me voit métamorphe, mystificateur. Les mots importent peu. Je change au gré du vent. Et j'aime ça.

Aparte

L'elfe qui m'a accueilli a étudié mes tatouages dès mon arrivée. Il m'a immédiatement dissuadé de les utiliser. Bien qu'ils aient la propriété de guérir, il entrevoyait un avenir funeste pour moi si j'abusais de leur pouvoir.
J'ignore encore à quoi il faisait référence, mais ce grand farceur était bien trop grave pour ne pas le prendre au sérieux. J'ai appris à maîtriser cette magie particulière, avec parcimonie. Aujourd'hui encore je n'en fais usage qu'avec la plus grande prudence.

~

En réalité le rituel supposé me faire gagner en puissance ne m'en a procuré aucune. Pas plus qu'il ne m'a ouvert la porte aux éléments que je voulais maîtriser plus jeune.
Cela, je l'ai compris : les runes, fonctionnelles mais défaillantes, font un raccourci : vie contre vie. Le prix à payer est bien trop élevé comparé au gain que j'en retire pour l'utiliser à tort et à travers.

J'ignore en revanche que le revers de la médaille est bien plus sournois que ce que je ne le pense. Non content d'exiger un prix exorbitant pour être efficace, les tatouages puisent dans ma propre essence. Cette magie me détruit et bien que je ne le ressente pas, chaque utilisation creuse la tombe dans laquelle je peux tomber à tout moment.


Dernière édition par Lyth le Ven 11 Déc 2020, 16:48, édité 11 fois

Lyth

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSatel (111)Svel (26)Shyam (24)Sealen (229)
Nano. MondeAventuresChimèresChimèresAventures
AvatarSatelSveliconShyamSealen
Nanite Gourmande
Lyth
Messages : 618
Crédit avatar : swank00mns
OnlineEn ligne
Je vais prendre le temps de réfléchir, et vu que je ne vais pas abandonner si facilement, je vais essayer de voir s'il est possible de rattraper le coup.

Déjà, my bad pour la nuance entre "magicien" et "sorcier", j'avoue ne pas avoir relu les classes et n'avais pas intégré la définition des magies.
Pour autant, la magie originaire des Enfers n'a aucune composante de soin ou de protection ? (Sans aller dans l'idée d'une magie nécrotique ou de drain, j'entends...) J'imagine qu'une telle magie pourrait épuiser son utilisateur très rapidement, tel serait le prix à payer...

De même, la magie d'illusion / de transformation, ainsi que la magie de téléportation entrent dans quelle catégorie ?


Dernière édition par Lyth le Mer 09 Déc 2020, 06:44, édité 1 fois
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 44783
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Pour autant, la magie originaire des Enfers n'a aucune composante de soin ou de protection ?

Oui pour la guérison ça serait justement dans l'idée du drain ou nécrotique justement pleased as punch (Ou des potions !) Et ça peut épuiser son utilisateur ou bien n'importe quelle source choisie pour la magie. Emprunté plutôt que venant de lui. Pas la magie blanche pour laquelle les elfes sont justement connus.

De même, la magie d'illusion / de transformation, ainsi que la magie de téléportation entrent dans quelle catégorie ?

Vu qu'on a catégorisé la magie blanche vs. noire dans le sens : pour les autres vs. contre les autres ; l'illusion, téléportation, etc. seraient vu comme un truc entre les deux. Neutre ! Les deux côtés peuvent le faire.

Le gros problème c'est surtout la nuance que tu utilises dans ta fiche en appelant ça une magie blanche et pure. Exemple : l'élémentaire pourrait être neutre, bon ou mauvais, dans le sens où un elfe utiliserait le feu pour faire un BBQ ou pour renforcer les armes d'un allié (= bon), alors qu'un elfe noir l'utiliserait pour le foudroyer quelqu'un (= mauvais). Un humain peut faire les deux, ils ont pas de scrupules ces êtres corruptibles  hm

Pour ton personnage, la solution la plus facile si tu veux le remodeler, c'est de le rendre humain. Les humains peuvent être neutre et il serait donc capable de faire les deux.


kado
Mon cadeau d'Angell ♥️
Lyth

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSatel (111)Svel (26)Shyam (24)Sealen (229)
Nano. MondeAventuresChimèresChimèresAventures
AvatarSatelSveliconShyamSealen
Nanite Gourmande
Lyth
Messages : 618
Crédit avatar : swank00mns
OnlineEn ligne
@Siparti a écrit:Pour ton personnage, la solution la plus facile si tu veux le remodeler, c'est de le rendre humain. Les humains peuvent être neutre et il serait donc capable de faire les deux.

Ca signifie réécrire complètement son histoire (sinon sa personnalité), est-ce vraiment le plus facile ? Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 402957300 Ca ne serait juste plus le même personnage.

Je pense plutôt adapter voire supprimer la partie qui pose souci (ie la magie blanche).
En écrivant ça j'entrevois justement une possibilité qui justifierait sa survie au rituel et le fait qu'il soit devenu indésirable dans la cité (bien que les avoir berné depuis des années pourrait suffire pour ça bwahaha ).

Merci pour tes réponses !
Lyth

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSatel (111)Svel (26)Shyam (24)Sealen (229)
Nano. MondeAventuresChimèresChimèresAventures
AvatarSatelSveliconShyamSealen
Nanite Gourmande
Lyth
Messages : 618
Crédit avatar : swank00mns
OnlineEn ligne
Nous y voilà... !
J'ai édité ma fiche en tenant compte de vos remarques, j'espère que mon personnage sera dans les clous cette fois... ! keur

J'ai principalement changé l'histoire pour intégrer la magie noire à la place de la magie blanche, et rendre plus clair le fait que la magie "neutre" est le type de magie principal du personnage.  pleased as punch Sinon il ne change pas vraiment. Je clarifie le fait qu'il est autant capable d'illusion (ce qu'il utilise la plupart du temps) que de transformation. Le "soin" devient accessoire, bien qu'il en reste capable... de manière plus sournoise que dans la première version. (J'ai supprimé le dernier paragraphe, trop difficile à démêler, et pas vraiment utile pour comprendre le personnage.)

Et c'était passé à la trappe la première fois, mais j'ai bien vu ça :

@Alyaa a écrit:Je note quand même que... c'est l'inventeur du popcorn ! Rofl Le détail qui tue xD

N'est-ce pas ! bwahaha
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 44783
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Alooours, déjà, ne fait pas de crise cardiaque et ne prend pas peur de la longueur du message XD C'est un pavé mais c'est juste pour qu'on soit absooooolument 100% clair. On préfère écrire 15 lignes de trop (paradoxalement sur NRP /fuit) que de valider et voir par après qu'on a fait une grosse erreur  airhead

Du coup, merci pour les édits (et pour la couleur qui montre les changements), il y a des passages qui sont devenus bien plus clairs, surtout après confirmation de ta part qu'il s'agissait effectivement d'un lien direct avec la fiche d'Arior  pleased as punch  Il y a cependant encore quelques points d'interrogations après relecture (3 en fait).

Preface : le problème n'était pas forcément avec la formulation (sauf avec la magie, que tu as corrigé donc sans problèmes là), mais avec le fait qu'on ne comprend pas tous les événements importants de ta fiche. Si possible, il faut être plus explicite sur quelques points. Ca ne suffit pas que ça soit décrit dans la fiche de quelqu'un d'autre ; la tienne doit être compréhensible en la lisant en isolation, sans qu'un lecteur ait l'information du background d'un autre perso. Je pense que là est surtout le problème qu'a souligné Alyaa lors de son premier message.

Du coup, pavé structuré pour qu'on puisse aligner nos propres pensées  gaga Again, ça ne veut rien dire à propos de la qualité de ta fiche, hein. Juste qu'on a besoin de clarification parce qu'on comprend pas certains trucs qui sont certainement une évidence pour toi !  kissy

1. Le Rituel

- Qu'est-ce que c'est et à quoi il sert ? C'est le même que celui d'Arior ? Il permet de pouvoir puiser l'énergie/magie d'autres objets/créatures ? Autre chose ?
- Tu dis qu'il est inachevé (tatouages "imparfaits, à jamais inachevés"), mais Sealen survit. Ca sous-entend quoi ? Le rituel a fonctionné, oui ou non ? L'effet est quoi s'il est inachevé ?

2. La Chronologie

Pas obligé de l'ajouter explicitement dans ta fiche là, mais pour moi qui se rappelle encore bien de la fiche d'Arior, il y a dans tous les cas une confusion dans la chronologie. Du coup ça serait bien d'en créer une vite fait juste pour nous.

Si on a bien compris :

Selon le passage du rituel et la suite directe où tu décris que la mère d'Arior a aidé Sealen de s'enfuir de sa ville natale, Sealen avait... 16 ans (?) quand on lui a fait faire le rituel. Vu qu'Ari a 213 ans et Sealen 229, ils ont que 16 ans de différence. Quand Serithia s'est échappé, elle est partie qu'un an avant de tomber enceinte de l'autre pervers.
Et de la fiche d'Arior on tire l'information qu'il a subit le rituel quand il avait environ 100 ans, parce qu'après avoir trouvé sa nouvelle puissance il a quitté la ville.

Du coup, s'il s'agit du même rituel, pourquoi est-ce qu'on le ferait sur une gamine d'à peine 16 ans (et dis toi que Than à 33 ans est encore vu comme un bébé par la plupart des 'vieux', la pauvre hm), alors qu'Ari qui montre ses aptitudes et dons de magiciens depuis l'enfance ne doit que le faire à 100 ans ?

Surtout que...

3. Sa Magie

On découvre que Sealen n'était pas du tout nul en magie comme on le pensait  scream  Il est "possesseur d'une magie puissante, éthérée à l'aspect sauvage. Un diamant qui n'attendait que d'être taillé." Ma première réaction était : "logique que c'est sauvage et qu'il attend d'être taillé s'il n'a que 16 ans" ! C'est un gamin qui ne connait encore rien de la vie. Même si la magie est plus facile pour Personne A que pour Personne B, ça reste un truc qui s'apprend et qui se peaufine comme n'importe quoi, on est d'accord ?

Ou bien y a une incohérence là-dessus (vis-à-vis la fiche d'Arior), ou bien ton personnage n'avait pas 16 ans et y'a un problème de chronologie. (Ou bien, l'éternelle option 3 : on a pas pigé et c'est pas assez clair dans ta fiche.)

D'ailleurs en parlant de sa magie, tu la décris comme "des arcanes inconnus de beaucoup. Je suis illusionniste, thaumaturge. L'on me voit métamorphe, mystificateur." Si c'est une magie neutre elle sera plutôt commune. Pas "inconnus de beaucoup". Rien qu'avec les mages qu'on a déjà sur le forum on a une chouette spécialiste des métamorphoses (même s'il est nul) et un mage qui en fait tout le temps à travers les potions.
Again, à moins que c'est pas à ça que tu réfères, mais c'est comme ça qu'on l'a compris de ta fiche. C'est quoi les arcanes inconnus alors ?  anxious

Voili voilou. C'est les trois points à clarifier.

Avant que tu nous (r)écris tout, ça serait bien si tu réponds aux questions en direct à la suite. Ca évite de devoir repasser sur ta fiche plusieurs fois et les frustrations qui peuvent en suivre. On a besoin de clarification avant de pouvoir te dire si c'est possible/pas possible. Après un OK sur tout, tu pourras éditer où nécessaire pour ta version finale et la validation officielle Coeur


kado
Mon cadeau d'Angell ♥️
Lyth

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSatel (111)Svel (26)Shyam (24)Sealen (229)
Nano. MondeAventuresChimèresChimèresAventures
AvatarSatelSveliconShyamSealen
Nanite Gourmande
Lyth
Messages : 618
Crédit avatar : swank00mns
OnlineEn ligne
Je n'ai pas peur. hold me
Et la séparation en points va m'aider à répondre sans m'embrouiller tout seul, j'espère. (Pas gagné. scream )

1. Le rituel

Si j'ai posté c'est que je pensais que tout était clair, même sans lire la fiche d'Arior (d'ailleurs je ne suis pas revenu dessus pour écrire ma fiche), mais je suppose que j'avais trop le nez dedans pour voir ce qui pêchait.

- En théorie, en effet, c'est censé être le même que celui d'Arior. Mais Seal s'est un peu limité à ce qu'on lui a dit, comme quoi il lui permettra "d'acquérir plus de puissance". Du coup il n'en a pas lui-même compris toutes les subtilités. Par la suite on verra qu'il n'y réagit pas exactement pareil (il fait partie des "ratés" cités dans la fiche d'Arior), cf point suivant !

- Le rituel n'a pas été achevé, puisqu'il l'a interrompu (il serait mort sinon), et la magie ancrée (dirais-je "encrée" ?) dans les tatouages n'est en effet pas complète. Cela n'empêche pas les runes d'être fonctionnelles, bien que défaillantes. Elles puisent la vie contre de la vie, et de manière pas très efficace (première utilisation - c'était à l'instinct et sans formation, aussi - il a quand même tué trois ou quatre personnes pour à peine survivre).
Pour préciser ce que je visualise, et que Seal ne sait pas à ce stade (bien qu'il sera averti par la suite), c'est qu'utiliser cette magie peut se révéler extrêmement dangereux. Les effets seront là mais c'est très instable. En plus des effets pervers qu'on lui connaît, en clair, ça peut littéralement lui sauter à la figure.
D'ailleurs pour l'anecdote, les tatouages qui "tournent", c'est un peu une analogie avec du lait caillé (bien que ce soit plus joli). En gros, ce n'est pas du tout bon pour lui.  bwahaha

Pour la fiche, je peux préciser les effets du rituel, je pense que c'est l'histoire de un ou deux mots bien placés (fonctionnels et défaillants  ye ).

2. Chronologie

J'ai eu très peur ici ! scream J'ai eu un doute en vous lisant, mais j'ai demandé confirmation pour être sûr de ne pas dire de bêtises.

Pour faire ma fiche, j'ai basé ma chronologie sur celle d'Arior, pour rester cohérent. Elle n'est en effet pas vraiment précisée sur sa fiche à lui, mais il n'en avait pas besoin, alors que effectivement, c'est important sur la mienne.
De fait, quand j'ai demandé à Ios l'âge auquel Arior avait subi le rituel, j'ai obtenu '15 ans' et j'ai pris le même âge. Je peux facilement vieillir Seal d'une décennie pour le réalisme (ça me semble en effet mieux s'il est un poil plus âgé lors du rituel, même ça reste très jeune pour un elfe), surtout qu'après confirmation auprès de Ios, le rituel pour Arior était sans doute plus vers ses 20/30 ans.

Donc ! Pour faire le point :
- Seal a passé le rituel vers 25 ans à la louche (10 de plus du coup), et s'est enfui dans la foulée, grâce à la mère d'Arior.
- Arior a passé le rituel dans la même tranche d'âge, puis a passé les décennies suivantes à apprendre à maîtriser son pouvoir, faire des recherches sur sa mère, apprendre à la connaître, concevoir son plan d'évasion. (C'est là où la fiche d'Arior donne l'impression qu'il s'est passé peu de temps alors qu'en fait non : 70-80 ans pour tout ça.)

Tout ça était finalement une question d'interprétation, sans importance du côté d'Arior, mais je comprends que ça vous ai embrouillé pour Seal. J'espère que c'est plus clair et que la cohérence est rétablie ! cute

3. Magie

C'est un gamin qui ne connait encore rien de la vie.

Tu as tout compris ! (Qu'il ait 15 ou 25 ans ici, même combat.)

Pour ce point, il se pensait nul car on l'a entraîné à utiliser une magie différente de celle pour laquelle il est naturellement doué : il restera toujours un mauvais élémentaliste. Rajoute à ça le fait qu'il n'avait en plus (à l'époque) aucune patience, il se décourageait et abandonnait vite - et ne s'est donc jamais vraiment amélioré.
Quand il a découvert, sorti de tout ça, qu'une voie s'ouvrait à lui malgré tout, il s'y est engagé sans aucune hésitation, et a cette fois pris le temps de développer son don (ce qui était, aussi, plus facile que d'aller à contre-courant).

Les "arcanes inconnus de beaucoup", c'est son point de vue à un moment donné, je n'ai pas vraiment réfléchi que ça semblait beaucoup plus universel. Il voit cette magie comme peu répandue, n'ayant pas encore rencontré beaucoup de gens qui l'utilisent. (Et s'ils sont aussi doués que lui, il ne le saura pas. Après tout, si c'est évident pour Pachou, la plupart n'ont vu qu'un seul des visages de Seal - et ignorent donc de quoi il est capable.)
C'est donc juste un effet de style, et comme c'est juste un truc pour 'faire joli' (pas de sens caché, c'est rassurant ?), lever l'ambiguité est assez facile.

Voilou, j'espère que c'est plus clair pour vous ! Et si ça l'est, les retouches à apporter seront au final assez minimes. keur
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 44783
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Aaaaah, ok bon y'a plein de trucs qui se clarifient. En fait tu as une tendance d'utiliser des jolies mots dans ta fiche, mais qui sont en effet un peu libre à l'interprétation. Et deux adjectifs ajoutés ne sont pas assez pour clarifier un manque d'info vitales, malheureusement. Enfin, tu comprendras notre confusion sur les plusieurs points cités plutôt !

(C'est là où la fiche d'Arior donne l'impression qu'il s'est passé peu de temps alors qu'en fait non : 70-80 ans pour tout ça.)

Omg j'ai JAMAIS tilté que le rituel s'est passé si tôt dans sa vie !  scream Il donne tellement l'impression d'être un gros impulsif dans sa fiche que ça m'a même pas traversé l'esprit qu'il aurait la patience d'une vie humaine entière pour concevoir des plans bwahaha  Ou bien il est juste nul en recherche et conception. Navi le savait bien.

Du coup pour la chrono on est bon.

Pour le rituel, c'est peut-être l'heure matinale ( gaga ) mais je comprends toujours pas la subtilité.

@Iosalys a écrit:Chaque fois qu’il ponctionne et utilise de l’énergie d’autruis pour ses sorts, son corps s’use. Pas de façon visible, il ne vieilli pas prématurément ou autre, mais ses cellules encaissent, s'abîment, et lui font perdre chaque fois un peu de son espérance de vie. Il n’a aucune idée non plus de l’insidieux revers de cette magie qui agit sur lui comme une drogue : plus il l’utilise, plus il a envie de l’utiliser, plus il a besoin de le faire de façon spectaculaire, plus il se tue.

Voilà l'extrait qui explique l'effet négatif du rituel qu'a subit Arior.

Elles puisent la vie contre de la vie. [...] utiliser cette magie peut se révéler extrêmement dangereux [...] ça peut littéralement lui sauter à la figure.

C'est un peu le même principe que le tien. Logique, c'est le même rituel. Mais en quoi est-ce différent ? Tu dis qu'il est raté car arrêté prématurément mais tu n'expliques pas les effets secondaires. A moins que c'est juste "il a plus de mal à utiliser sa magie (élémentaire ?)". Genre Arior c'est devenu le weshboy du quartier pour qui la magie est aussi facile que de respirer, mais pour Sealen c'est toujours pile ou face quand il veut utiliser la magie lié à ses tatouages/runes ?
Ou bien c'est juste qu'elle tue les autres au lieu de tuer Sealen — contrairement à la magie d'Arior ? Si c'est le cas, on dirait plutôt que c'est le rituel d'Arior qui est raté alors XD

(pas de sens caché, c'est rassurant ?)

Oui bwahaha On évite le grosbillisme toussa. Dès que quelqu'un sort des mots "personne d'autre en est capable", "il est le seul", "l'élu" ou des trucs du genre y'a des alarmes qui commencent à sonner dans nos têtes.

On est bon pour le point 3 aussi alors.


kado
Mon cadeau d'Angell ♥️
Lyth

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSatel (111)Svel (26)Shyam (24)Sealen (229)
Nano. MondeAventuresChimèresChimèresAventures
AvatarSatelSveliconShyamSealen
Nanite Gourmande
Lyth
Messages : 618
Crédit avatar : swank00mns
OnlineEn ligne
Le rituel est raté pour Seal dans le sens où il ne gagne aucune puissance. Ca ne lui permet pas non plus d'utiliser les éléments. Son rituel à lui fait un raccourci : vie contre vie. Ca ne lui donne pas de puissance supplémentaire, et a un ratio absolument désastreux. Pour illustrer de manière un peu exagérée, il faut qu'il plonge quelqu'un dans le coma pour soigner une petite coupure. (Avec l'expérience et la pratique ça va mieux, mais du coup il en use avec modération.)
Pour le côté addictif, il ne le ressent pas aussi fort qu'Arior, car il ne l'utilise que très peu. Du coup il n'est pas tombé dans ce piège-là. (Ca peut toujours arriver.) Mais le revers qu'Arior n'a pas c'est qu'il y a comme tu l'as compris un effet "pile ou face" beaucoup plus imprévisible et destructeur (contre lui-même).

(Je vois ce que tu veux dire par deux adjectifs ne suffisent pas... Reste à voir comment formuler ça pour que ce soit compréhensible dans la fiche sans y revenir trois fois. nuu  Un aparte à la fin comme l'a fait Arior sera peut-être le mieux pour ça.  giligili )
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 44783
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Okaaaaaay. Bon bah voilà qui est beaucoup plus clair. Désolé ça a pris un moment mais c'était pas du tout clair dans ta fiche en fait. Pour nous une présentation... présente/explique le personnage. L'écrire de façon joli c'est un bonus, mais si le fond explicatif n'y est pas, on a du mal à valider.

Mais du coup, c'est bon pour le rituel aussi !

Conclusion : ta fiche est prête pour la validation car le contenu est OK, mais il faut juste récrire les paragraphes concernant les trois points cités au-dessus (notamment celui du rituel et de la magie — pour la chrono c'était juste un malentendu). Si tu préfères garder le côté littéraire, tu peux aussi faire comme a fait Arior et mettre un addendum à la fin de ta fiche — surtout pour les parties que ton personnage ne sait pas, comme les effets secondaires dont il n'est pas au courant.

Fais-nous signe quand c'est édité pour la dernière lecture !
(Et la validation fou )

Ps : Y a marqué Sealen dans le titre de la fiche mais Saelen sur l'avatar dans le mini-profil. Ca fait partie du changement d'identité ? Awesome


kado
Mon cadeau d'Angell ♥️
Lyth

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSatel (111)Svel (26)Shyam (24)Sealen (229)
Nano. MondeAventuresChimèresChimèresAventures
AvatarSatelSveliconShyamSealen
Nanite Gourmande
Lyth
Messages : 618
Crédit avatar : swank00mns
OnlineEn ligne
@Siparti a écrit:Ps : Y a marqué Sealen dans le titre de la fiche mais Saelen sur l'avatar dans le mini-profil. Ca fait partie du changement d'identité ? Awesome

Qui sait ? Awesome
(Non en vrai c'est juste une faute de frappe. keur Je ne vais pas changer le nom dans ma fiche à chaque RP ! hold me )

Voilà, c'est édité ! En espérant que cette fois-ci soit la bonne ! king (Je le veux, ce personnage, je le veux ! rage )
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 44783
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Réputation du message : 100% (1 vote)
Pardon pour l'attente - Alyaa est passé relire aussi avant donner son gros pouce en l'air ! C'est bon, Lyth, Sealen est validé ! luv

Amuse-toi bien avec Monsieur-Madame-Métamorphe ! T'as déjà les accès grâce à Satel donc tu peux juste te lancer en fait.


kado
Mon cadeau d'Angell ♥️
Alyaa

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)July (32)Jez / Pencil (14)Unknown (2X)Cýrus (19)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzomBruxia
AvatarSivPatyaJulyJezUnknownCyrus
Petite Langoustine au Caramel
Alyaa
Messages : 24296
Crédit avatar : Studio Ghibli
OnlineEn ligne
Réputation du message : 100% (1 vote)
Héhé What a Face
J'avoue que maintenant que j'ai compris le perso, je le trouve vachement intéressant XD

Amuse-toi bien Hewoo



Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 200424040511721281 Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 200424040511721281 Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 200424040511721281 Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 200424040511721281
Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 200424040511604206

Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 Mamiecookies
Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 Fan_ch10
Lyth • Quand l'inspiration vient... - Page 2 Blason-Touristonanite2
Iosalys

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeMorgan (24)Tahyr (38)Arior (213)
Nano. MondeX-MenAPAdP
AvatarMorganprenomArior
Nanite Gourmande
Iosalys
Messages : 414
Crédit avatar : Lanky
OnlineEn ligne
Réputation du message : 100% (1 vote)
Ooooooh Seaaaaaal le voilàààààà !!! fou


Beaucoup trop hate de jouer avec lui ! En plus il a connu la maman d'Ari ! Il va être comme un dingue !! Un copain qui vient de la même ville et qui ont tant de choses en communs uuuuuuuh !!! Trépigne à fond

Ce concept de perso est génial je le surkiff !

Vivement le rp et pis voilà ! bwahaha
Lyth

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSatel (111)Svel (26)Shyam (24)Sealen (229)
Nano. MondeAventuresChimèresChimèresAventures
AvatarSatelSveliconShyamSealen
Nanite Gourmande
Lyth
Messages : 618
Crédit avatar : swank00mns
OnlineEn ligne
Merci Alyaa et Sip ! glomp
Il m'a / vous a donné du mal mais finalement le voilà ! cookie hunt Content que vous l'appréciez malgré ce dur labeur. keur

Merci Ios, ton enthousiasme fait trop plaisir, j'ai hâte aussi. heya