>
HautBas

Le feu de camp de Drago Duval

Anonymous
Invité
OnlineEn ligne
Le feu de camp de Drago Duvalle Jeu 19 Juil 2012, 21:20
Je vais toujours mettre l'histoire la plus récente en haut a partir de maintenant :D.

Mentagord
Spoiler:
Alors que Mentagord marchait dans la rue, il pouvait sentir le regard des villageois se poser sur lui.

“Est-ce un Drakon ?”

Les ignorants de son mieux, il caressa la poigne de son épée familiale, Kal'kalash. Kal'kalash, une vielle lame forgée a avec les os de son ancêtre dragon, Kalash le sage. Après quelque minute de marche il arriva à l'entrée de l'auberge, le loup d'or, où son rendez-vous l'attendais. Quand il entra dans l'auberge, le temps sembla s’arrêter, alors qu'un silence remplit de peur et de curiosité de la part des clients s'installa.

“Un Juge ?”

Jetant un regard rapide au travers de la pièce, il ne vit aucun aventurier tout en bleu, comme son contact lui avait assuré. Se dirigeant vers le comptoir et demanda de sa voix la plus calme et de son sourire le plus beau, tout en évitant de montrer ses crocs.

“Une choppe et une côte de roark rôtis.”

Devant le regard haineux de l'aubergiste, il enchaîna rapidement.

“Ajouter donc une tournée pour tout le monde pendant qu'on y est.”

A la simple mention de bières gratuites, l'atmosphère de la pièce se calma un peu, mais l'odeur de la peur resta présente. D'un mouvement rapide de sa queue, il attrapa sa bourse attacher à sa taille puis laissa tomber sur le comptoir quelque pièce d'argent avant de se diriger calmement vers une table vide dans un coin. En attendant que son guide arrive, il révisa ce qu'il avait appris auprès de son informateur.

Depuis quelque temps les cimetière d'Illaréa était piller et d'étrange rapport parlais de mort-vivant à l'intérieur des marécages locaux. Il était évidant qu'un nécromancien montait une armée, alors même si Mentagord n'avait aucun intérêt pour les victimes potentielles de ce nécromancien il ne pouvait rater une occasion d’acquérir des tomes rares, ainsi que les montagnes d'or et de récompense qui attendait. En prime une telle occasion de se faire oublier quelque temps ne pouvait être ignoré, surtout s'il souhaitait dépenser son argent durement gagner.


* * *


Se réveillant après une courte nuit mouvementé, Akeer observa les premiers rayons du soleil qui traversait les volets fermées de sa maison. Se levant lentement, elle se dirigea d'un pas lent et maladroit vers son miroir, s’examinant sous toutes les coutures.

Certain dirait qu'elle avait la peau trop bronzer, d'autre que son visage était trop masculin ou que son nez arrondit lui donnait un air de gamin, mais Akeer ne se souciait pas de leur opinion. S’efforçant à aplatir les pointes qui dépassait de sa courte chevelure rousse, elle s'examina de plus près dans le miroir, se concentrant sur ses yeux verts amande, sa poitrine de garçon et les nombreux muscle visible sur son corps dénudée.

“Allez, premier au travail, premier récompensé.”

Glissant ses jambes dans un pantalon traînant dans un coin, elle renifla un vieux chandail avant de l'enfiler, puis entra ces pieds dans de vielles bottes. Une fois préparée, elle quitta sa maison, attrapant une pomme au passage sur le comptoir et son vieux manteau bleu marin, puis se dirigea vers le centre du village. En marchant elle entendit les fermiers se diriger vers leur ferme à l’extérieur du village.

“Tu crois que c'est la nouvelle serveuse ? Elle est arrivée en même temps que le premier....”

Ignorant les ragots que ridicule des fermiers, Akeer grignota sa pomme et enfila calmement son manteau, tout en évitant de déchirer le tissu déjà trop vieux. À dix-sept ans elle avait d'autre chose à faire que de s'occuper de ragot sur tous ces meurtres ou de la possibilité que sa soit quelqu'un du village.

En arrivant à l'auberge elle dépoussiéra le vieux loup en bois à l'entrée, puis entra avant de saluer son oncle l’aubergiste, vida une choppe a moitié vide sur un aventurier qui avait dormit dans un siège puis se glissa dans l’arrière salle.

“Bonjour tata.”

Saluant sa tante, Akeer pris de la table la liste de commission du jour et l'examina.

“Akeer, tu devrais jeter ce vieux manteau et t'acheter une vraie armure plutôt.”

N'écoutant pas sa tante qui lui reprochait encore son attachement au passé, elle préféra s’éclipser par la porte de devant en attrapant au passage la vielle hache que lui tendit son oncle.

“Un cerf et une douzaine de tomatarr.”

La liste habituelle, comme elle avait si souvent chassez auparavant. Rangeant la liste dans une poche de son manteau, elle quitta pour la forêt sans délais, sifflant un air doux et observant les nuages qui se rassemblaient lentement.

* * *

Alors qu'il terminait son repas, Mentagord entendit une douce pluie tomber à l'extérieur. Ferment les yeux, il se perdit dans le chant de la pluie et la chaleur de ses souvenirs. Il se souvint des jours de pluie de son enfance, de sa mère qui savourait son thé devant la porte ouverte, son père qui chantonnait en lisant un livre qu'il devait connaître par cœur et de sa jeune sœur qui courait sous la pluie en riant sans retenue.

“Une autre choppe ?”

La douce voix de la serveuse le ramenant sur terre, Mentagord lui offrit un sourire amusé, dévoilant ses crocs et hocha la tête. Alors que la jeune femme s'éloigna, il observa chacun de ces mouvements en se demandant si elle était célibataire. Mais avant qu'il puisse lui demander, un hurlement se fit entendre de l’extérieur de l'auberge, bientôt suivi par de nombreux cris et hurlement. Se levant d'un bon, Mentagord courut jusqu’à la porte de l'auberge, bousculant un aventurier ou deux sur son passage, puis courut sous la pluie jusqu'à la source des hurlements.

Au milieu de la route à la sortie du village, Mentagord vis un jeune homme au sol dans une marre de sang et percher sur lui se trouvait une vielle dame qui sanglotait, serrant le corps contre elle. Rapidement une foule se rassembla autour d'eux, curieux et apeuré, ils aidèrent la vielle dame à déplacer le corps. Voyant les gens agir, il parut évident que de telle chose devait arriver souvent et que la population devait avoir une idée de la source de cette catastrophe. Ne voulant guère être mêlé à cette histoire, Mentagord retourna discrètement à l'auberge pour attendre son guide.

La chute D'Azure
Spoiler:

Second Jour de la Première semaine de la Troisième Lune De l'an 257

Adieu

L'histoire que je vais vous raconter est véridique, car j'y étais, moi, Maxiam Galarias, dernier Azurien, dernier des Enfants D'Azaria. L'histoire que je vais vous raconter parle de la perte de notre Capitale et de la mort de notre peuple de la main de nos ennemis. L'histoire que je vais vous raconter est le seul témoignage de ce qui s'est passé, car je suis le seul survivant. Le seul survivant, alors que des milliards d'autre moururent cette nuit, de la main du Général Zhiakow et de ses Armées Noires.

L'histoire que je vais vous raconter se déroule en l'an 248, lors de la Seconde Semaine de la Huitième Lune. Je venais à peine d'avoir huit ans et la soif de connaissance m'avait déjà envahie.

Je me souviens, cette nuit là, être resté debout à l'insu de mes parents pour lire ces légendes qui m'aidaient tant à rêver, ces légendes sur les guerres entre les Dragons et les Dieux, ces légendes qui racontaient notre histoire, notre puissance ancestrale et nos origines, ces histoires racontant la naissance de notre race et la mort de nos créateurs les Dragons. J'adorais particulièrement celle qui racontait les exploit d'Azaria la Première, celle qui naquit d'une mère Dragon et D'un Père Mortel, celle qui créa notre race et qui fondit la Grande Cité d'Azure.

Il était à peine passé minuit lorsque de nulle part, une flèche traversa la fenêtre de ma chambre pour ce ficher dans la porte. Curieux de connaître la provenance de la flèche, je me souviens avoir quitté mon lit et mon livre pour la fenêtre, scrutant la nuit, à la recherche de je ne savais quoi, quand tout à coup une lumière attira mon attention vers la porte Ouest, à quelques pâtés de maison de chez moi.

Je me souviens, j'étais tellement curieux à cette époque, que je m'étais habillé puis m'étais discrètement glissé hors de ma chambre pour rejoindre la porte d'entrée. Une fois à l'extérieur, je courus à la porte Ouest, me demandant ce qui s'y passait. Encore aujourd'hui, je me dis que j'aurais mieux fait de rester chez moi, peut-être serais-je avec mes parents aujourd'hui, peut-être ne serais-je pas en train d'écrire cette lettre, peut-être serais-je mort comme tous les autres.

Je me souviens parfaitement, une fois arrivé à la porte, avoir vu les gardes ouvrir la porte. C'est à ce moment que ma vie à changer, c'est à ce moment que je l'ai vu pour la première fois, c'est à ce moment que ma vie a pris fin. Encore aujourd'hui, chaque fois que je ferme les yeux, chaque fois que la nuit arrive, je peux le voir, je peux l'entendre, je peux le sentir derrière moi.

À peine les portes ouvertes, des Hommes en armures noires entrèrent dans la ville et en moins de quelques secondes je pus voir la ville prendre feu, les Chevalier brûlant les maisons et tuant tous ceux qui osaient sortir pour s'enfuir. À ce moment je me souviens avoir voulu courir, m'enfuir et avertir mes parents, mais malheureusement j'avais eu la malchance de le voir, la source même de toutes les peurs de ce monde, Le Général Zhiakow.

Je me souviens parfaitement de lui, même après toutes ces années. Mesurant plus de deux mètres, une armure aussi noire que la Nuit, sur laquelle les flammes reflétaient, plus menaçantes et rougeoyantes que jamais. Je me souviens de sa cape flottant dans la nuit, je me souviens clairement de cette cape tissée à même les ailes des guerriers de ma race, une cape sifflant dans le vent la menace d'une mort certaine. Mais ce dont je me souviens le mieux, ce sont ses yeux, aussi rouges que les flammes, mais aussi noires que son armure. Des yeux qui pénétraient votre Âme, des yeux qui prenaient le contrôle de votre corps, des yeux qui changeaient les guerriers en trouillards, des yeux que même les Dragons et les Dieux auraient craints.

Je me souviens encore de l'avoir vu marcher parmi son armée, je me souviens encore de ses yeux posés sur moi, je me souviens encore de l'avoir senti sourire en me voyant. Je me souviens encore de l'avoir entendu rire lorsqu'il passât à côté de moi, je me souviens encore de sa main sur ma tête et de sa voix me murmurant des mots que je ne comprit jamais. À ce moment, je me souviens être tombé à genoux, incapable de bouger, incapable de penser, alors que les miens tombaient comme des mouches.

Je n'ai jamais su pourquoi il m'avait laissé vivre, mais je me souviens m'être éveillé dans une chambre qui n'était pas la mienne, je me souviens m'être levé pour trouver à la fenêtre un endroit étrange. Je n'ai pas réagi une seule fois depuis, même lorsque ces humains vinrent me dire que tous les miens étaient morts. Depuis ce jour, je vis dans cette ville de pierre, je vis dans ce monde terne, me rappelant ma jeunesse dans la Forêt, me souvenant de ma famille et de mes amis.

Voilà pourquoi je tiens à écrire ces lignes, car si quelqu'un venait à les trouver il saurait alors la vérité. Vous sauriez alors qu'il n'y a aucun espoir, que personne ne peut résister à l'armée Noire du Général Zhiakow. Comme ce soir je sais qu'il va venir ici, ce soir cette ville va brûler comme toutes les autres, ce soir il va traverser les portes de la ville et à nouveau son armée s'amusera. Mais je ne compte pas le revoir, car d'ici ce soir je ne serais plus. Je préfère encore mieux mourir au bout d'une corde, que voir à nouveau ses Yeux.

Maxiam Galarias

La Légende de la Création
Spoiler:

Au commencement Mère Terre était seule, jusqu'au jour où de ces entrailles naquirent quatre filles. Ce jour fut le commencement de l'âge des Déesses.

D'abord, vint les sœurs gardiennes, Étola la gardienne de l'ordre et Éclypse la gardienne du chaos. Toujours en guerre, toujours ennemis, elles ne firent la paix qu'une seule et unique fois.

Lors de cette courte paix naquit les Jumelles Stellaires, Sola qui escortait le jour et Luna qui escortait la nuit. Au commencement les Jumelles étaient libres d'être ensemble, mais un jour Étola vit Mère Terre souffrir des jeux éternels des Jumelles. Voulant épargner a Mère Terre toute cette douleur, elle éloigna les Jumelles l'une de l'autre et veilla à ce qu'elle ne se croise jamais.

Dans leur solitude et dans leur ennuis, les Jumelles aussi voulurent leur famille. Alors, chacune d'elle donna naissance à deux filles, qui devinrent les quatre Éléments.

Sola, qui ne s’arrêtait devant rien, donna naissance à Firia la flamme éternelle du courage et Séria l'implacable océan de l'esprit. Mais ces filles étaient jalouses l'une de l'autre et ainsi commença leur guerre, Firia au Nord, Séria au Sud.

Luna, qui voulait être libre donna naissance à Térra l'indéracinable montagne du monde et Aéria insaisissable vent de la liberté. Mais alors que Térra voulait rester au même endroit et qu'Aéria voulait voyager, les filles se dirent au-revoir et se quittèrent, Térra à l'Ouest et Aéria à l'Est.

Finalement les Jumelles ne furent plus seule et ce jour fut le commencement de l'âge des Éléments.

Un jour les Éléments se croisèrent et chacune voulut avoir sa propre fille. Ce jour naquit les quatre Maîtresses.

De l'union de Térra et de Firia, la Maîtresse Mélia naquit. Maîtresse des entrailles de la Terre, elle construisit son château au Nord-Ouest, pour admirer les richesse de la terre.

De l'union de Térra et de Séria, la Maîtresse Arbria naquit. Maîtresse de la grande Foret, elle construisit son château au Sud-Ouest, pour pouvoir regarder les fleurs danser.

De l'union d'Aéria et de Firia, la Maîtresse Tempria naquit. Maîtresse des violentes Tempêtes, elle construisit son château au Nord-Est, pour mieux entendre la foudre chanter.

De l'union d'Aéria et de Séria, la Maîtresse Glacia naquit. Maîtresse des Glaces, elle construisit son château au Sud-Est, pour mieux sentir la neige sur sa peau.

Mais alors que chacune des Maîtresses s'installa, elles voulurent aussi leur propre famille. Alors, commença l'âge des Enfants.

Chacune voulant des Enfants qui leur ressemblèrent, alors chaque Maîtresse créèrent leur fille et leur fils.

Mélia, qui voulait de l'aide dans la recherche de nouveau trésor, créa les Nains à partir de la Pierre.
Arbria, qui voulait étendre les foret partout sur la terre, créa les Elfes à partir des Arbres.
Tempria, qui voulait entendre plus de voix se mélanger à la foudre créa les Daemons à partir de la Foudre.
Glacia, qui voulait de la compagnie dans le silence de la neige, créa les Aegels à partir de la Glace.

Alors, les Enfants commencèrent à se répandre, sous le regard colérique des Dragons. Mais lorsque la déesse Éclypse découvrit l’existence des Enfants, elle devint jalouse d'être a seule sans famille, sans création. Alors. lui vint une idée, et de cette idée commença l'âge de l'humanité.

Éclypse commença par cacher les Jumelles de la vue d'Étola, les laissant se rejoindre. Quand les Jumelles furent à nouveaux réunit, leur puissance rassemblée causa d'énorme souffrance a Mère Terre, enrageant Étola qui se rua pour séparer les Jumelles à nouveaux.

Alors, Éclypse descendit sur Terre et de sa chair elle créa l'humanité, de la même façon que sa sœur avait créé les Dragons au commencement. Elle quitta alors la Terre discrètement, sans qu'Étola ne l'apprenne.

Les Humains à peine née était Violent, Égoïste et Agressif, commencèrent leur expansion, brûlant et détruisant tout sur leur chemin. Quand les Maîtresses réalisèrent ce qui se passait, chacune blâmèrent l'autre de la création de cette nouvelle race. Les Nains et les Elfes partirent en guerre, au même titre que les Daemons et les Aegels de leur côté.

Quand les Éléments virent la guerre qui affectait leurs filles, chacune se joignit à cette guerre, Firia et Séria, Térra et Aéria, tous Intensifiant leur bataille, tous ravageant le monde. Alors, les Jumelles, pris de panique par les résultats de leur union, partirent loin de leur mère.

Quand Étola vit que Mère Terre ravager par la guerre et que les Jumelles avait fuient, elle descendit sur Terre et entreprit de faire régner la paix. Mais chaque fois Éclypse pris plaisir à détruire de l'ombre toute tentative de paix. Désespéré, Étola demanda a Mère Terre son Conseil.

Mère Terre eut alors une idée, dans l'espoir de ramener la paix, elle donna naissance aux deux Dames, Dame Vie et Dame Mort.

Dame Vie visita chaque maison, déposant au pied de chaque porte des nouveaux nées. Quand ils les virent, les hommes et les femmes de chaque race acquirent la volonté de protéger leur famille.

Suivant l'exemple de sa sœur, Dame Mort visita les champs de Batailles et emmena avec elle ceux qui tombèrent. Quand ils les virent, les hommes et les femmes de chaque race acquirent la peur de la mort.

Quand elles terminèrent leur première journée, la paix régna à nouveau sur Mère Terre. Lorsque les Jumelles virent que tout était calme, elles regagnèrent leur place respective, se promettant de se revoir lorsque le moment sera parfait.

Quand tout revint a leur place, Étola porta son attention sur Mère Terre et demanda à ces Enfants qui étaient responsables de tout ceci. Alors, témoin depuis le début de la guerre des Mortels, les Dragon annoncèrent haut et fort le nom d'Éclypse. En colère, Étola se tourna vers Éclypse et pour la punir, elle obligea Éclypse à prendre la place des Jumelles à tous les siècles. Alors, pour s'assurer que ça n'arrive plus, elle répartit autour de Mère Terre des millions d'étoiles pour garder un œil sur les Enfants.

Alors, commença l'âge de la Paix, qui pendant durera longtemps.

La Ronde Des Morts
Spoiler:
Malgré le Vent,
Malgré le Temps,
Nous Dansons,
Nous Rions,
Avec la Vie,
Avec la Mort,
Nous dansons La Ronde des Morts.

Aux Profondeurs des Enfers,
Sur Les Places Du Ciel,
Lors Des Guerres,
Lors Des Paix,
Toujours Nous Tournons,
La Ronde Des Morts.

Au Son Des Rires,
Au Son Des Pleurs,
Nous Chantons,
Nous Dansons,
Sur La Mer,
Sur La Terre,
Toujours Nous Valsons,
La Ronde Des Morts.

Depuis Vos Premiers Pas,
Depuis Vos Premiers Mots,
Nous Dansons,
Nous Rions,
Attendant Vos Derniers Mots,
Attendant Vos Derniers Soupirs,
Pour Danser Avec Vous,
La Ronde Des Morts.

-_-_-_-_-_-_-
Si vous avez des Commentaire dite le, et si vous en voulez plus je vais me faire plaisir d'en poster plus :D


Dernière édition par Dragoduval le Dim 24 Mar 2013, 05:33, édité 6 fois (Raison : Ajout d'un texte)
Alyaa

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)July (32)Jez / Pencil (14)Unknown (2X)Cýrus (19)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzomBruxia
AvatarSivPatyaJulyJezUnknownCyrus
Petite Langoustine au Caramel
Alyaa
Messages : 23349
Crédit avatar : Studio Ghibli
OnlineEn ligne
Re: Le feu de camp de Drago Duvalle Sam 28 Juil 2012, 11:21
Super sympa, ce texte ! L'armure couleur de nuit sur laquelle se reflètent les flammes m'a plu, j'ai parfaitement l'image en tête^^

En revanche, j'ai beaucoup de mal à avoir de l'empathie pour le personnage et j'avoue que ça m'a un peu gênée. Parce qu'on voit bien à quel point il a peur de revoir ce Général et malgré ça, je ne l'ai pas ressentie. J'admet d'ailleurs que je n'ai pas bien compris pourquoi il écrivait cette lettre. Si ce sont les humains qui lui apprennent que son peuple a été exterminé, alors ils connaissent la menace. Qui a-t-il besoin de mettre en garde ? Qui vit suffisamment reculé pour ignorer cette menace tout en étant susceptible de trouver (parce qu'il ne semble pas l'écrire à quelqu'un en particulier) cette fameuse lettre ?
D'ailleurs, des milliards décimés en une nuit, ça en dit long sur l'efficacité du Général. Je ne sais pas à quoi ressemblent les assaillants mais je me suis demandée s'ils avaient des ailes eux aussi et pourquoi personne n'avait pu fuir...
En fait, ça ressemble à un prologue, avec juste assez de mystère pour donner envie d'en savoir plus.

Brefouille. C'est intéressant mais ça manque d'un petit quelque chose pour qu'on s'attache au héros et à sa cause.

Du coup, ça amène à un... Poste-en plus ! XD



Le feu de camp de Drago Duval 200424040511721281 Le feu de camp de Drago Duval 200424040511721281 Le feu de camp de Drago Duval 200424040511721281 Le feu de camp de Drago Duval 200424040511721281
Le feu de camp de Drago Duval 200424040511604206

blason
Le feu de camp de Drago Duval Fan_ch10
Anonymous
Invité
OnlineEn ligne
Re: Le feu de camp de Drago Duvalle Sam 28 Juil 2012, 20:58
Comme j'avais expliqué dans un autre texte, les Humains sont Égoïste, Arrogant et Dangereux. Il sont convaincu qu'il peuvent vaincre tout et que l'armée ne tient pas une chance contre eux :D. Enfin bon techniquement le reste du texte se passe avant ceci, donc c'est un prologue/ spoiler :D

Je vais finir de traduire la seconde partie et la poster ici plus tard :D

Sinon j'ai ajouté un autre petit texte en haut :D

La Ronde Des Morts
Alyaa

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)July (32)Jez / Pencil (14)Unknown (2X)Cýrus (19)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzomBruxia
AvatarSivPatyaJulyJezUnknownCyrus
Petite Langoustine au Caramel
Alyaa
Messages : 23349
Crédit avatar : Studio Ghibli
OnlineEn ligne
Re: Le feu de camp de Drago Duvalle Lun 30 Juil 2012, 23:43
Traduire ? Tu ne l'as pas écrit en français, à la base ?

Pour l'autre, j'ai rien à dire ; la poésie et moi, ça fait 56237.



Le feu de camp de Drago Duval 200424040511721281 Le feu de camp de Drago Duval 200424040511721281 Le feu de camp de Drago Duval 200424040511721281 Le feu de camp de Drago Duval 200424040511721281
Le feu de camp de Drago Duval 200424040511604206

blason
Le feu de camp de Drago Duval Fan_ch10
Anonymous
Invité
OnlineEn ligne
Re: Le feu de camp de Drago Duvalle Mar 31 Juil 2012, 22:16
J'écrit en français et en anglais, dépendant de mon humeur et de mes idées :D. Mes j'essaie d'aller plus en français qu'en anglais.

Je dois dire que c'est dur ce retrouver, certaine partie sont en anglais, d'autre en français, certain sont écrit dans les deux en même temps.... je suis pas très a l'ordre dans mes affaire :D
Siparti

Tes Personnages
Ses Personnages :
Ses Personnages Perso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9Pico. Perso
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)Zenkûga (54)Oksana (25)Domino (36)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-MenADPChimèresBruxia
AvatarDaltonNaviPashaJemRyotEmmettZenOksanaDomino
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
Siparti
Messages : 43321
Crédit avatar : Lokorum
OnlineEn ligne
Re: Le feu de camp de Drago Duvalle Mar 31 Juil 2012, 22:26
Haha, t'es un peu comme moi alors 8D Tu frenglish \o/


blason 1
Anonymous
Invité
OnlineEn ligne
Re: Le feu de camp de Drago Duvalle Mar 31 Juil 2012, 22:27
Oui :D content de savoir que je ne suis pas seul :D
Anonymous
Invité
OnlineEn ligne
Re: Le feu de camp de Drago Duvalle Dim 24 Mar 2013, 05:32
Ajout d'une nouvelle histoire, si sa interesse quelqun :D