AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Caverne à cookies... T'as faim ? *w*
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant[Retour à l'index]  :: Naniteland :: Présentation de la Tribu
Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 1:50
Alyaa a dit :

  Prénom : je me contenterai de dire que mon papa est un musicien accompli.
  Age : fraîchement 37.
  Activités : rangeuse de bouquins. Et accessoirement, vendeuse. Ah ! et bien sûr, lectrice ! Et le plus beau, c'est que je suis payée pour tout ça ! 8D
  Centres d'intérêts : les jeux video, les sorties entre amis, le cinoche, les cookies et les courgettes (et les haricots et les onglets à l'échalote et plein plein de trucs), le sport (surtout le jujitsu), le metal, les langues, ma ninja rousse (mais les boules de poils qu'elle me laisse partout, ça soûle), les dessins de Sempé, relire les auteurs que j'ai adoré (Jane Austen, Silvana de Mari, Michael Ende, Gabriel Katz...), revoir les films que j'ai adoré (Le labyrinthe de Pan, Karaté Kid, Zombieland, X-Men, les Jacques Tati and so much more!)
  Où j'ai trouvé le forum : sous mon oreiller ! 8D
  Un petit mot pour Nano. ? : Je vais faire mieux qu'un petit mot... *dégaine le saladier géant plein de cookies maison* Je te nem (avec la salade bien croquante et la sauce nuoc mam qui déchire tout !)
  Activité à Prévoir : finir les corrections, potasser AP because Star Wars lover et faut que je refasse Siv, manger des cookies, faire des gâteau de minuit, boire un verre de jus d'orange. Là tout de suite. On s'en fout de l'heure, je dormirai quand même. Quand il sera temps de dormir.
 


 

○ Prénom et Nom : Patya Mikailovitch Pavlov
○ Age : 17 ans
○ Race : Zootrope
○ Forme animale : loup arctique
○ Métier : coursier
 


 

 

  - Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Plutôt grand. On va dire légèrement au-dessus de la moyenne.
 
  - T’as des signes particuliers ? Non.
 
  - Décris-nous un peu ton style vestimentaire : banal. Plus c'est passe-partout, mieux c'est. J'aime pas me faire remarquer. Et j'aime pas rester trop longtemps au même endroit. Tu m'excuses, mais je dois y aller (pis j'ai un paquet à livrer – y a des gens qui bossent ! èé).
 
  - Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Mes colis ? A part ça, non, je suis pas trop matérialiste. Et puis quand je me transforme, je peux pas vraiment transporter des trucs. C'est déjà compliqué de gérer les vêtements, alors si en plus faut que je me traine un objet, je suis pas rendu. Donc non. Même un petit dans une poche. Non.
 
   
 

- Tu pries tous les soirs ? Non, je l'admets. Mais ne vous méprenez pas, je crois en Dieu. Je crois en Sa nature bienveillante. Je crois que chaque être vivant a sa place sur la Terre qu'Il a façonné pour nous. Même les blattes (et pourtant j'aime pas les blattes !). J'ai quand même un peu peur de ceux qui portent Sa parole. Mes parents disent que Dieu m'aime, même si je suis zootrope ; ils disent qu'Il est bon, qu'Il n'aurait pas envoyer des démons sous cette forme-là. Que je ne suis pas un démon. Je ne suis pas un démon. Je ne suis pas un démon. Dieu m'aime et je ne suis pas un démon. Je prie régulièrement et je vais à l'église le dimanche. Je ne suis pas un démon. Je suis humain. Je suis loup. Je ne suis pas un démon.

- T’aimes les animaux ? 8D Ouais 8D Les animaux, c'est l'avenir ! Héhé. Ils étaient là avant nous, ils seront là après nous. Ou avec nous, il semblerait. Parce que si certains d'entre nous peuvent en devenir, c'est pas pour rien ! On se chope pas des gènes, comme ça, sans raison !
Et puis les animaux sont pas aussi compliqués que nous : ils mangent, ils courent, ils dorment, ils s'amusent... C'est une chouette vie, quand on y pense. Pour moi qui ait grandi à la campagne, j'peux vous dire que je les envie ! Enfin je dis ça, mais y a le gibier et certains animaux de ferme. Faut pas être la proie, quoi. Ça c'est moche. Mais c'est la vie, après tout.
Moi, je veux pas être la proie, c'est pour ça que je me prends en main. Je ne tomberai pas sous les balles de la Milice, je ne me ferai pas prendre par le curé, je survivrai et un jour, je vivrai en paix. Et y aura des animaux partout. Ce sera bien.
Oui. J'aime les animaux.

- Ton pire souvenir, c’est… ? J'vous ai dit que j'avais huit frères et sœurs ? Dans l'ordre, y a Pyotr, les jumeaux Olya et Oleg, Irina, (moi), Motya, Dmitri, Kostya et Ivanna, la petite dernière. Quand j'ai dû quitter la ferme pour rejoindre mon frère Pyotr à Moscou, ç'a été dur. Déjà, chez moi, je pouvais courir comme un fou sous ma forme de loup. Ici c'est la ville, je peux qu'en humain. Et puis y avait Ivanouchka. C'est ma préférée, elle est trop choupie, Ivanouchka. Et puis elle est comme moi. Zootrope. Écureuil. Je l'emmenais partout. Le jour où je suis parti, elle était en larmes. Ma mère aussi, c'est vrai, mais c'est dans l'ordre des choses, de quitter ses parents. Ma petite sœur, par contre... Bah j'ai eut mal au cœur, voilà. Il me manque, ce p'tit bout de choux (ouais, elle a neuf ans, maintenant... Mais c'est encore un p'tit bout de choux, pour moi).

- A quoi ressemble ton chez toi ? C'est l'appart de mon frère, en fait. On y vit avec Inna, sa copine. C'est sous les toits, au cinquième étage d'un immeuble du quartier Saint-Pétersbourg. Y le Vatican à cinq pâtés de maisons. C'est bien ma venie, hein ? Mais ne dit-on pas qu'au plus près on est de l'ennemi, au mieux on s'en sort ? Bref. L'appart n'est pas top, l'hiver (on se les caille grave), mais c'est chez nous. Et on travaille tous les trois pour subvenir à nos besoin. Et parfois envoyer des cadeaux à la famille.

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Je me lève avec les poules. Enfin, à la ferme, c'était avec les poules. Ici, je sais pas. Avec Pyotr et Inna, en tout cas. On fait le petit-déj' à tour de rôle et on fait notre toilette à tour de rôle aussi. On n'a pas le confort d'une douche alors on fait ça avec une grandes bassines et de l'eau qu'on fait chauffer dans des casseroles. Puis je file au boulot.
Je cours vite. Je suis coursier. Je suis jamais en retard. Je suis même souvent en avance. Bref. Je prends les colis que j'ai à livrer, je cours dans toutes la ville, je fais une pause déjeuner, et l'après-midi, je fais le tour des commerçant avec qui on travaille pour récupérer leurs paquets à livrer. Et je cours dans toute la ville. Et une fois par semaine, je repasse au boulot pour récupérer ma paye. Et j'achète un beau morceau de viande. C'est notre petite plaisir hebdomadaire. Le soir, Inna fait à dîner : ses plats sont meilleurs que ceux de mon frère. Et je vous parle pas des miens. Puis on joue aux cartes en nous racontant nos journées. Des fois on invente, pour se faire rire. Puis on se couche et je rêve que je cours dans les bois. La ville, c'est ennuyeux, des fois.


- Ok, si tu pouvais devenir Tsar demain, qu’est-ce que tu ferais ? ... Je ne sais pas. Je ne saurais pas quoi faire ni comment. Si j'abolis la chasse aux zootropes, tout le monde va savoir que j'en suis un et je me ferai assassiné. Si je ne fais rien, on continuera de vivre dans la peur.
Qu'est-ce qu'il faut faire, pour vivre en paix ? Je ne sais pas ce que je ferai si j'étais Tsar...
 


 

Patya grandit dans une petite ferme, entouré de ses parents Mikhaïl et Nadejda, et de ses huit frères et sœurs : Pyotr, les jumeaux Olya et Oleg, Irina, Motya, Dmitri, Kostya et Ivanna, la petite dernière.
Il y mène une enfance heureuse avant d’aller rejoindre son grand frère à Saint-Pétersbourg pour gagner de l'argent et aider sa famille.


SCENE 1. EXT. FERME FAMILIALE – JOUR
Une petite ferme flanquée de champs aux couleurs de l’automne. Un garçon d’une huitaine d’années joue dans la cour avec son grand frère de 15 ans. Les cris et les rires fusent. Sans y prêter attention, ils contournent la grange et se retrouve à l’orée du bois qui la borde. Quand soudain, trois sangliers effrayés sortent du couvert des arbres et foncent sur eux. Le plus grand pousse violemment le plus petit hors de leur course, le mettant à l’abri derrière de touffus buissons.

PYOTR
Waoh ! Ca va Patiek ?


Il se retourne et a un sursaut de surprise. Patya grimace de douleur à cause de la chute, mais surtout, ses canines anormalement longues dépassent de ses lèvres rendues pâles par le froid.

PYOTR
Patiek… Tu… Tu…

PATYA, misérable
Ouais…


SCENE 2. INT. FERME – NUIT
Le feu crépite dans la cheminée. La famille, composée de huit enfants tandis que la mère est enceinte, est répartie dans la pièce à vivre, chichement décorée. Les visages sont graves.

MIKHAÏL, le père
Pourquoi tu n’as rien dit, bougre d’abruti ?!

NADEJDA, la mère
Ne le brusque pas, Micha. Il a eu peur.
Ne t’inquiète pas mon grand, ça va aller.

MIKHAÏL
Evidement que ça va aller…
(marmonnant)
Bon sang ! Comme si on les battait !

NADEJDA, caressant les cheveux de son fils
Chhh… Tout va bien.


SCENE 3. EXT. BOIS – JOUR
Un jeune loup, au pelage majoritairement blanc, court, bondit, ralentit, repart, serre ses virages... Il semble s’amuser. Soudain, il avise un écureuil brun, sprinte derrière lui, l’attrape dans sa gueule et s’arrête en dérapant. Il se couche, dépose délicatement l’écureuil entre ses pattes et souffle, langue pendante. L’écureuil pose sa tête sur une des pattes du loup comme pour s’en servir d’oreiller. Le grand animal lui donne un coup de langue. L’écureuil fait mine de s’essuyer en se frottant l’arrière de la tête.

SCENE 4. EXT. FERME – JOUR

QUELQUES JOURS PLUS TARD

La famille dit au revoir à PATYA, maintenant âgé de 15 ans. Derrière lui, une voiture l’attend. Son frère PYOTR est au volant. Les adieux sont difficiles ; la mère cache difficilement ses larmes.

NADEJDA
Ecris-nous surtout.
(elle l’embrasse)
Sois un bon garçon, comme nous t’avons élevé.


PATYA sourit et embrasse sa mère, puis son père et tous ses frères et sœurs.
La petite dernière, IVANNA, s’accroche à lui.

IVANNA
Qui va courir dans les bois avec moi maintenant ? Maman ne me laissera plus y aller !

PATYA
Tu feras le tour de la ferme. (Il lui sourit)
Tu suivras papa sur son tracteur, (baissant la voix) tu joueras des tours à Dmitri et Kostya.
(Il frotte affectueusement la tête de la fillette)
Je reviendrai vous voir dès que possible. Promis, Ivanouchka !


Il monte en voiture aux côtés de son frère et fait signe à sa famille aussi longtemps que possible.

SCENE 5. INT. IMPRIMERIE – JOUR
PATYA entre dans des locaux en pleine effervescence. Il avance jusqu’à une porte sur laquelle est écrit en lettre passées : DIRECTEUR. Elle est ouverte. Il frappe et regarde l’homme assis derrière le bureau. La soixantaine, bourru, hirsute… dubitatif. Mais son regard est doux.

VADIM
Entre ! Qu'est-ce que tu veux ?

PATYA
Je viens chercher du travail. Je cours vite.

VADIM, les yeux rieurs
Tu sais quoi dire pour te vendre, toi. On a justement besoin de coursiers motivés pour livrer tout un tas de paquets importants. Tu saurais faire ça ?


PATYA hoche la tête.

VADIM, plissant les yeux
J’aime les gars qui savent se taire. Tu connais bien Moscou ?


PATYA secoue la tête.

VADIM
Et honnête avec ça.
(Il se lève et avance jusqu’au garçon.)
Tu m’plaît, petit. Si t’as une bonne mémoire, je sens qu’on va bien s’entendre !
(Il lui tend la main)
Tu commences tout de suite !
J'ai un paquet urgent pour la rue Droski. Radimir va t’expliquer où c’est. En route !


PATYA hoche la tête et suit la direction indiquée par VADIM pour trouver RADIMIR.

SCENE 6. EXT. VILLE – JOUR
Travelling ascendant. On voit un garçon sortir en courant d’un bâtiment, un paquet sous le bras. Il s’enfonce dans les rues peu à peu recouvertes de neige.

VOIX OFF
C’est ainsi que Patya commença son travail de coursier dans la grande ville de Moscou. Travail pour lequel il était grandement apprécié, tant par ses collègues et son patron que par les commerçants chez qui ils se rendaient souvent.


La caméra survole la ville aux toits blanchis et se perd dans l’épaisseur des nuages d’hiver.

VOIX OFF
Mais comme nous le savons tous, la vie n’est pas faites que de bonheurs faciles…


A SUIVRE…
 

 



○ Prénom et Nom : Jezabel Draft, dite Jez
○ Nom de code : Pencil
○ Age : 14 ans
○ Race : Mutant
○ Alignement : Prof Xavier
○ Métier :
○ Pouvoir : si un scientifique, spécialiste des gênes X passait par là et décidait d'étudier son cas, il nous expliquerait sûrement à grand renfort de mots incompréhensibles pour le commun des mortels que tout ce que fait Jezabel Draft, en réalité, c'est manipuler des atomes. Blablabliblu, tout ça, tout ça. Mais la science et Jez, ça fait 57 et franchement, on s'en balance. L'important, c'est qu'elle sait matérialiser des objets ou des personnages, qu'ils sont parfois très sketchy et parfois très réalistes et que lorsqu'elle a finit, la page dont elle s'est inspirée est blanche, comme si le sujet en était sorti.
Et puis Jez, c'est imagination zéro. Elle a besoin des images pour créer ses trucs. That's all folks.
 


 

 

  - Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Bof. Je sais pas. Dans la moyenne, je crois. C'est important ?
 
  - T’as des signes particuliers ? Attends je check... Nan, j'ai pas. Ah si ! Mes cheveux ! Sont super clairs. C'est naturel, hein, je t'assure ! Pourtant, mes parents étaient pas super blonds, dans mes souvenirs. Et mon frère avait les cheveux bruns. Suis quasiment sûre. En tout cas, je sais qu'ils sont quand même ma famille, malheureusement. Enfin je dis pas ça pour mon frère, hein. Lui il est super cool. Mais mes parents... Comment dire... ? Bref, on s'en fout. C'était quoi, la question, déjà ? Ah oui ! Mes cheveux ! Bon, je pense que t'es pas assez bêtes pour croire que le orange aussi, c'est naturel, hein ?! Ça, c'est de la teinture. C'est parce que j'adore le orange. D'ailleurs, certains jours, quand y a un beau soleil, mes yeux aussi, ils ont l'air orange au lieu de marron. La classe, hein ?! Cool
 
  - Décris-nous un peu ton style vestimentaire : bah c'est facile; y a du orange. J'adore le orange, au cas où t'aurais pas déjà compris. Donc j'ai plein de fringues orange, maintenant que j'ai le choix. C'est super top, le orange !
 
  - Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Ouais, mon carnet magique dans mon sac magique. Mon carnet, c'est un bête cahier dans lequel je colle plein de trucs. Plein d'images. C'est pour mon pouvoir, tu vois ? Moi je suis nulle, en imagination. J'en ai pas trop. Du coup, j'ai besoin des images. Donc j'en découpe partout et je les mets dans mon cahier. Comme ça, j'en ai toujours plein à portée de main. C'contraignant, un peu, ouais. Mais bon. Ça va, quoi. Et puis mon sac, ben je l'adore. Ok, il est pas orange, il est vert. Et il est usé. Mais c'est un cadeau de Boc et j'y tiens. Et il est bien pratique : il a une grande bandoulière et je peux mettre plein de trucs dedans.
 
   
 

- T’as Facebook ? Twitter ? Tumblr ? T’es geek ? Pas trop, nan. On m'a montré, quand je suis arrivée à l'institut. Pour être honnête, j'avais déjà entendu parler de ces trucs, avant. Mais je pige pas. Ça veut pas dire que j'ai pas envie de m'en servir, hein ? C'est juste que je comprends rien. Je sais, c'est weird pour une fille de 14 ans. Autour de moi, ça twit et ça facebook à mort. Mais bon. J'apprends. Lentement.

- Ta famille est cool et fonctionnelle ? Ah, tu veux savoir, finalement. Heeeeu. Comment te dire... Ma mère te dirait sûrement que m'avoir mise au monde a été une tragédie. Elle m'a pas aimé, elle a jamais pu. Je crois que quelque part au fond d'elle, elle a tout de suite su que j'étais pas comme tout le monde. Les mères sentent ça, il paraît. La mienne l'a senti, en tout cas. Donc elle m'a pas aimé. Quoi mon père ? Lui... je sais pas trop. J'ai quasiment pas de souvenirs. Je sais que j'en ai un, mais je suppose qu'il devait pas être beaucoup à la maison. Ou alors il était dans sa chambre tout le temps. Peut-être qu'il m'aimait pas beaucoup non plus, je sais pas. Mais le fait que je me rappelle la haine de ma mère et pas celle de mon père me fait penser qu'il devait pas beaucoup s'intéresser à ce qu'y se passait chez nous.
Par contre, j'ai un frère d'enfer !!! Je pourrais pas le reconnaître aujourd'hui, mais je sais qu'il est d'enfer. Il s'occupait de moi, lui. Pourtant, il devait pas être très vieux. Il me racontait des trucs, des histoires, et il rigolait quand je faisais apparaître des trucs. Oui parce que j'ai eut la bonne idée de faire ça quand j'étais gosse. C'est nul, hein ? Paraît que la plupart du temps, ça vient plus tard. Ben moi nan. Ma mère m'aurait peut-être un peu moins détesté, qui sait. Bref. Bly, c'est le plus super-génial-ultra cool des grands frères !! Il m'a fait apprendre par cœur notre adresse, ce qui fait que quand ma mère a essayé de se débarrasser de moi, ben je suis revenue au bercail XD Bon ben la deuxième fois, elle l'a fait juste avant de déménager. Donc je les ai jamais retrouvé. Même qu'à l'orphelinat (ou chaispasquoi), ils m'ont jamais cru quand je disais que j'avais un frère.
Après ça, j'ai eut des tas de familles, mais comme je suis chelou, ben ça n'a jamais marché. Bly par-ci, Bly par-là... Je les ai tous soulé, je crois. Alors un jour, je suis partie. Puis j'ai rencontré le vieux Boc. Je sais pas pourquoi on l'appelait comme ça, mais osef, hein. Il m'a adopté, en quelque sorte. On vivait dans des cartons, on se chauffait aux braseros, et tous les clodo du quartiers étaient au ptits soins avec moi. Ouais, j'étais une clodo, e' alors ? M'en fout. J'ai quand même appris à lire. Y a des gens super instruits, dans la rue, t'savais ça ? Bref, Boc m'avait fait promettre un truc, comme quoi j'irai dans l'école bizarre s'il venait à mourir. Je crois qu'il a senti sa fin arriver. Parce qu'il est mort quelques mois plus tard. Alors j'ai fait ce qu'il a dit. J'ai dit au revoir à tout le monde et je suis partie. Et voilà, tu sais tout. Pas très fonctionnel, tout ça, hein ? Quoiqu'avec Boc, c'était stable, au moins. Enfin en quelque sorte.

- C'est quoi tes passe-temps, dans la vie ? Plein de trucs ! Sans rire, j'aime tout faire, je crois ! Surtout découvrir des nouveaux trucs. Chaque fois qu'on me propose un bidule, je dis oui *ω* On pourrait dire que mon passe-temps favori, c'est de dire oui à tout ! XD

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Ben je me lève, je vais au petit-dej (j'aime bien ce moment où on se retrouve à plusieurs : l'ambiance est détendue et tout, même avec ceux qui sont pas du matin – me font rire, ceux-là), puis je vais en cours. Puis déjeuner, puis cours encore. Puis souvent, on va se défouler dans le parc et puis on fait nos devoirs. J'aime bien ça, faire mes devoirs. On m'a jamais soulé avec ça, tu vois, vu que j'allais pas à l'école, avant. Du coup, si quelqu'un dit « Allez les jeunes, faut faire vos devoirs ! », ben je suis la prem's à courir à mon bureau. Je fayotte pas, tu vois. C'est juste que c'est nouveau, tout ça. Du coup, quand on me dit un truc (genre "va te laver les dents !" ou "mange tes haricots !" (j'adore les haricots en fait, mais c'est pour l'exemple)), ben je le fais. C'tout. Bref. Le soir on mange en groupe (toujours aussi cool) et souvent on fait des jeux ou on regarde la télé avant d'aller se coucher. Elle est cool, cette école.

- Si tu pouvais passer dans le journal de 20h, qu'aurais-tu à dire ? Que les haricots sont les meilleurs légumes au monde ? 8D Ahah, je blague ! Je sais pas. J'ai jamais pensé y passer, alors j'ai pas réfléchi. Je vous ai dit, déjà, que j'avais pas d'imagination ? Peut-être que je dirai un truc sur les sans abri. Parce que je suis assez bien placée pour parler d'eux. Et je voudrais bien qu'on les prenne un peu plus en considération, des fois. Y a des gens supers, parmi eux. Des qui méritent une maison plus que certains privilégiés qui font de la merde avec leur fric. J'dis ça, j'dis rien.
Quoi, les mutants ? Tu veux que je dise quoi, sur les mutants ? Ah ouais, ça... Ben si tu veux, ouais. C'est important ?

- Si tu pouvais devenir humaine, tu le ferais ? Ça va pas, la tête ?! Déjà, si j'étais pas mutante, je serai pas là aujourd'hui. Je veux dire : j'aurais pas rencontré Boc et tout. Ç'a pas toujours été du gâteau, ma vie, mais je l'aime comme elle est et je veux pas en changer. Si tu me fais humaine, ben tout change. Ma mère m'aime, elle m'abandonne pas et je... ah ouais, j'avais pas vu ça sous cet angle. Bon... Mais est-ce que mon frère aurait été proche de moi quand même ? Parce que c'est lui qui compte le plus. Je m'en fout un peu, du reste. Donc par sécurité, je vais dire que non, je voudrais pas être humaine. Je veux garder ma vie comme ça, avec un frère qui m'aime, un Boc qui m'aime, un institut qui m'aime. Et puis mon pouvoir est trop rigolo. Tu me l'enlèves, tu m'amputes, mon gars, désolée de te le dire.
 


 

 Ben... j'ai plus grand chose à dire, mec. Avec tes questions, là, je t'ai tout raconté. Fallait pas en poser autant, aussi, si tu voulais qu'en plus je fasse une dissertation ! C'est pas que je veux pas la faire, hein, c'est juste que je vais me répéter. Donc "raconte-nous tout, raconte-nous tout"... Tout est dit, en fait. J'ai que 14 ans, j'te rappelle. Ma vie elle est devant moi, pas derrière !
Ah ! on m'appelle ! C'est l'heure des maths. Ch'uis nulle en maths, mais j'y vais quand même. Salut !
 

 



○ Prénom et Nom : Unknown Yet
○ Age : la vingtaine
○ Lieu de vie : au camp
○ Occupation : ravitailleuse
 


 

 

  - Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Grande. Enfin pas immense, non plus. Disons que certains hommes sont plus petits que moi. Paraît que certains n'aiment pas ça, mais je m'en tape. De toute façon, je les oublie, alors...
 
  - T’as des signes particuliers ? Nan. *inspecte son corps discrètement* Nan. Mon signe particulier à moi, il est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le cœur. J’ai pas de mémoire. Et quand je dis « pas de mémoire », c’est presque littérale : j’ai PAS de mémoire. Nothing. J’oublie tout, tout le temps, au point que si on vient de se rencontrer, après une nuit de sommeil, je vous ai déjà oublié. Tous les matins, faut que je refasse connaissance avec les gens qui m’entourent. Enfin, au bout de quelques jours, je retiens à peu près, mais si tout à coup on ne se voit pas pendant quelques temps, faut tout recommencer. Il paraît. Moi je sais pas, hein, j’oublie. Sauf le fait que j’oublie, ça, je m’en souviens bien.
L’autre truc, c’est que j’ai une mémoire d'éléphant pour tout le reste. Je peux vous donner la longueur du Mississippi (avec tout ses "s" et ses "p", ça fait 3780km), la hauteur du Kilimandjaro (5891.8m), la recette complète et détaillée de votre plat préféré (70g de beurre, 150g de sucre, 100g de chocolat noir, 50g de farine, 3 œufs). Ah tiens, j'ai quelques notions de médecine vétérinaire, aussi. Ça ma bien servi, sans dec'. Je me demande, parfois, si je préparais un diplôme. Je m'imagine entrain de mettre un doigt dans le derrière d'une tortue, comme Uma Thurman ! Ça me fait marrer ! Enfin, je disais donc que je connais un tas de trucs dans un tas de domaines. Genre la charpente, la médecine, l’astronomie, la cordonnerie (ouaip), l’horlogerie, bref, plein de trucs ! Je maîtrise rien, hein, mais je connais.
Donc je ne sais pas qui j’étais avant les zomzom, je ne sais pas ce que je fais en Norvège, je ne sais même pas comment je m’appelle. Unknown Yet, c’est moi qu'ai choisis. C'est rigolo. Et ça aussi, je retiens. Chelou, hein ?
 
  - Décris-nous un peu ton style vestimentaire : booooh, alors là ! Je prends c'que je trouve, hein ! Parce que je sais pas si t’as remarqué, mais c’est uuunn ptit peu l’apocalypse, là. C’est pas trop le moment pour les défilés de mode. Fini les doudounes chics (ouais, je connais un peu la mode aussi, of course !), les jeans pattes d’eph’,  les écharpes-tube. Le manteau est moche ? Osef, il tient chaud ! Le jean est trouvé ? Osef, je vais pas me balader en culotte, dis ! Et le pull, là… informe ? Osef, j’te dis. L’important, c’est d’avoir des sapes sur le dos, pas vrai ? Crois-moi, mec, le reste, c’est has been.
 
  - Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Ouaip, une arme. Y a des zombies partout et je suis pas dingue, moi. Ma priorité, c’est de survivre donc j’ai toujours une arme, CQFD. Ca peut être n’importe quoi, d’ailleurs : marteau, hache, machette… bout de bois, spatule, baguette japonaise ? Rigole pas, ça fait des dégâts, ces trucs-là. L’important, c’est de pénétrer le cerveau : on s’en fout, avec quoi tu le fais. J'aime bien le marteau, ceci dit. Je me demande parfois si je n'étais pas charpentier ou un truc du genre... Pfff-hihihi ! Ouais, je ricane.
Bon, par contre, le seul truc que j’ai jamais sur moi, c’est un arme à feu. Je sais pas tirer. C’est peut-être un des rares trucs que je sais pas faire, tiens. Je sais calculer un angle de tire (plutôt bien), la vitesse de la balle, même l’influence du vent (nan j’rigole), mais j’atteins jamais mes foutues cibles. Y a pas, je suis nulle. Donc j’essaye plus. Le corps à corps, c’est plus sûr. ‘fin… Façon de parler, quoi. Si c’est too risky, j’y vais pas. Je cours. Comme toute personne sensée.
 
   
 

- Tu parles norvégien, c'bon ? Et anglais ? Ouais, un peu. Ca aussi, c’est un truc cool à mon propos : je connais les bases de plein de langues. (hello, hallo, ni hăo, salam, hola, aloha, ciao, konnichi wa, azul, hei, olá, chào, ay, saluton). Je peux même vous dire que je suis française. Enfin francophone, en tout cas. Et je me débrouille pas mal en anglais, ce qui est pratique parce qu’on s’exprime régulièrement en anglais, avec les non-Norvégiens (non pas qu'ils soient si nombreux, d'ailleurs, mais ils sont là). Ça se ressent, d’ailleurs : j’ai des mots d’anglais qui surgissent souvent out of nowhere (enfin si, de ma tête /SBAF/ humour pourri bonjour). Je sais faire la différence et passer d’une langue à l’autre, c’est juste que des fois, le premier qui vient, c’est dans une autre langue et j’ai la flemme de faire des efforts. Voilà.
Donc pour résumé : oui, je parle norvégien et oui, je parle anglais.

- Si tu te faisais mordre, tu le dirais aux autres ? Probablement pas. Moi, quand je vois quelqu’un se faire mordre, je traine pas. Je découpe. Littéralement, parfois. Faut pas rigoler avec ça. J’veux pas mourir ! Et y a pas d’antidote : tu te fais mordre, tu meurs. Ou tu amputes, mais faut pouvoir stopper l'hémorragie. Bonjours l’angoisse. Pis si t’as des zombies pas loin, moi je prends pas de pincettes, désolée. Je taille, comme j’ai dit. Et je file.
Donc non, si je me fais mordre et que personne le voit, je dis rien. Par contre, à la première occasion, je dis bye-bye à la vie. Pas question de laisser le truc venir, je préfère crever humainement. Enfin, si on peut dire. Mais quoiqu’il arrive, pas de zombification pour moi.

- Tu as 9 zombies face à toi et tu es tout seul. A droite, un ravin, à gauche, une vieille grange en ruine. Tu as une batte de baseball. Tu fais quoi ? Peuchère, t’en as de ces questions, toi ! Y a des trucs utiles, dans ta grange, là ? Neuf, c’est pas mal, quand même. S’ils arrivent bien groupés, je reste pas là. Donc deux choses : soit je pars en courant (ils peuvent pas test !), mais ça m’empêche de fouiller les ruines (et franchement, ça sucks), soit je trouve un moyen de les envoyer à la baille. Dire bonjour aux petits cailloux au fond du trou, quoi. Ciao bye-bye. Have fun! Ensuite, je vais fouiller. Et y a plutôt intérêt à y avoir des trucs usefull, parce que j’aime pas me fatiguer pour rien. C’est chiant. Chaque geste compte. Question de survie. Alors fais péter le sauciflard qui pend dans un coin (quoique après deux ans, sont pas toujours bons *grimace*, mais y a les saucisses sèches et le jambon fumé – ‘y mangent pas ça, les zombies. Braves bêtes *grin*).

- Tu dois choisir : tu sauves la mamie, l'enfant ou l'humain super sexy qui te fait de l'œil ? Alors là, mon vieux, sexy ou pas, j’ai pas d’état d’âme – je l’ai déjà dit, je crois. Pareil pour les mômes. Pis c’est difficiles à sauver, ces machins : ça court pas vite, ça chiale… Quoique je dois avouer que ce sont ceux qui s’adaptent le mieux. Enfin s’ils survivent, bien sûr.
Bref, je choisis celui qui est le mieux armé ou qui a le plus gros sac de bouffe. Survie survie – again !

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Je me lève, je fais le tour du camp, j’écoute les gens (j’aime pas quand y a des malades, des fois c’est des infectés et ça te fout en l’air un camp en deux-deux – mais bon, ici, avec les militaires, c’est encore jamais arrivé et ça c’est cool, GG guys). Je mange ce qu’il y a, je me porte volontaire pour une excursion, je pars en excursion. J’aime bien la forêt. J’aime moins la ville. Mais j’aime sortir, ça oui. On est pas des hamsters.
Je tue des zombies, je chasse, je tue des zombies, je ramasse des pommes, je tue des zombies, je ramène des munitions, je tue des zombies, je tue un mordu, je ramasse son arme, je tue des zombies, je reviens au camp, je me pose avec les autres autour d’un gueuleton. Nan j’rigole, on mange de la merde en boîte. Mais on mange. Vous avez déjà essayé les brocolis en conserve avec de la béchamel déshydratée ? Ouais, ben c’est exactement ce que ça a l’air d’être : dégueulasse. Mais ça se mange. Et c’est même pas le pire. Au moins, on n’a pas encore ouvert les boîtes pour chien. C’est bon signe, nan ? J’dis ça, mais si la chasse est bonne, on ramène du gibier et des fruits. Ça met du beurre dans les épinards, comme on dit. J’ai jamais autant kiffé les pommes. True story.
Puis je me couche et j’oublie.

- C'est la fin du monde ou tu crois qu'un jour, tout redeviendra comme avant les zombies ? C’est la fin, bro. Te fais pas d’illusions, tu vas te faire du mal. Si tu t’adaptes pas, tu meurs ; c’est ÇA, la réalité. Et je vois pas comment ça pourrait redevenir comme avant. T’as vu le nombre de zombies all over la planète ? Même si un con de scientifique sortait de son bunker avec un antidote « Eurékaaa ! », on pourra jamais vacciner tout le monde. Et on se ferait bouffer quand même. C’est pas parce que tu peux plus devenir zombie que tu peux pas te faire bouffer par un zombie.
Ton monde d’avant, il est perdu, oubli. Adapte-toi. C’est ça, l’évolution. Fin du monde humain. C’est peut-être pas une mauvaise chose, ceci dit. T’y as pensé, à ça ? Naaan, parce que ton home cinéma te manque. Et les bons p'tits plats de mémé. Bon, ça, j’avoue, si jamais j’ai eut une mémé, j’aimerais bien en manger un, de bon p'tit plat. Mais voilà, quoi. C’est mort. MORT. Et ça reviendra pas en grognant. T’as compris ?
Maintenant, prends ta pelle et ton seau et va jouer, p’tit gars. Unknown Solo a des trucs à faire.
 


 

     Flash 1 - Elle s'éveille péniblement, le corps raide et fourbu. Une douleur terrible lui vrille le poignet et son crâne bourdonne comme un gros ventilateur, mais elle n'est pas blessée. Il y a bien un peu de sang sur son jean, mais manifestement, ce n'est pas le sien. Un silence assourdissant règne autour d'elle. Elle jette des coups d'œil comme des miettes, aperçoit des armatures tordues, des bagages éventrés, un corps écrasé sous un fauteuil... Elle panique.
Un cri hystérique et pourtant curieusement contenu roule dans sa gorge. Elle tente de se lever, appelle à l'aide, regarde de tous côtés. Elle ne voit que les débris du train. Les larmes lui piquent les yeux. Elle se démène sur la banquette, tente de s'extirper de son tombeau. Mais elle tire sur le mauvais poignet et son corps fatigué ne supporte plus cette tension. C'est le trou noir.

   Flash 2 - Elle reprend connaissance dans un bâtiment grisâtre, plein de gravas. Les mauvaises herbes se sont introduites un peu partout et le toit, à moitié calcinée, laisse passer les rayons de l'aurore. Désaffecté depuis des années. Une ancienne gare ?
L'odeur est immonde, comme une décharge alimentaire en plein cagnard. C'est dégueulasse. Elle a la nausée et son mal de crâne est toujours là.
Il y a du mouvement pas loin. Un type farfouille dans un coin en faisant des bruits bizarres. On dirait qu'il... qu'il mange ?! O.O Qui peut bien avoir envie de manger dans un endroit pareil ? Et qu'est-ce qu'elle fout là, d'ailleurs ? Qui l'a trainée jusqu'ici ? Elle ne se souvient pas être sortie du train. Mais elle se souvient du train ! 8D /SBAF/
- Hey ! C'est vous que je dois remercier pour m'avoir tirée de là ? croasse-t-elle.
Elle s'assoit lentement et tente d'y voir plus clair. Le jour naissant lui permet de distinguer ce que le type est en train de mastiquer... Et c'est à gerber, j'vous assure. (Non, vous ne voulez pas savoir.)
Alors elle regarde le type plus attentivement. Elle note ses mains maculées, ses vêtements déchirés, sa bouche ensanglantée, ses yeux globuleux qui se détachent de façon vulgaire sur sa peau brûlée... Il lui manque une joue. Pourtant il la regarde. Il est vivant.
Soudain il déplie son corps osseux et après une vague hésitation, se met à courir vers elle. Enfin courir, façon de parler. Il boitille avec frénésie, les bras tendus en avant dans une obscène attitude d'affamé. Et il grogne.
Elle veut crier mais ça ne sort pas. Elle veut s'enfuir mais elle ne se lève pas. Elle est pétrifiée. C'est quoi ce type ? C'est quoi ce... ce monstre ? Confusément, elle se rappelle les histoires de zombies des films et des jeux vidéo. Mais c'est pas possible, haha, ça n'existe pas, ha... C'est pas drôle... Ouiiin... ! DX
Alors l'adrénaline envahie ses muscles – enfin – et elle bondit comme elle n'a jamais bondit de sa vie. Le type a fait la moitié du chemin et ce n'est pas le tas de gravas tout juste escaladé qui l'arrête. Elle s'accroche aux poutres au-dessus de sa tête, remonte dessus en cochon pendu et regarde le brûlé tendre les bras vers sa tête. Elle pousse un cri à vous péter les tympans, parole ! Elle grimpe sur la poutre, la suit à quatre patte, atteint le coin du toit et passe la tête au-dehors. Un talus. Sauvée ! Ouais enfin...
Elle saute sans réfléchir, sent à peine la chaleur dans sa cheville à l'atterrissage et détale comme une furie à travers les bois. Pas une seule fois elle ne se retourne. Pas avant d'avoir couru à perdre haleine jusqu'à une route complètement déserte.
Gauche ou droite ? Am stram... Et puis merde.

   Flash 3 - Elle erre depuis plusieurs jours quand elle tombe sur des vivants. Des vrais vivants. Elle est affamée et coup de bol ! l'un d'entre eux convainc les autres de l'accepter dans leur groupe. Ils sont cinq ; trois hommes, une femme et un ado. Il ne reste plus rien d'eux aujourd'hui mais c'est à leurs côtés, lorsqu'elle trouve un peu de repos et une véritable nourriture, qu'elle se rend compte qu'elle n'a plus de mémoire. Et aussi qu'elle sait magner les objets lourds, genre batte de baseball. Elle se demande si elle a un jour pratiqué ce sport. Ahah, c'est plus facile de frapper une tête de zombie qu'une balle véloce !

   Aujourd'hui ?
Unknown parcours les dortoirs, s'en va chercher de la bouffe et des munitions, dégomme des zombies.
Elle est née le jour de l'accident, sa mémoire n'a pas deux ans. Elle se souvient du train (bizarrement, ouais, qu'est-ce que j'y peux >.>), mais de rien d'autre. C'est comme si c'était il y a quelques jours et elle (re-re-re-re-)découvre, parfois, à l'occasion de quelque conversation, que ça fait deux ans, en fait. Une courte vie bien remplie. De fuites, de gestes automatiques et de monstres.
Voilà, vous savez à peu près tout ce qu'elle sait. Sa tête est comme un système en black-out qui fait écho au black-out du monde. Le premier sait dire bonjour en quinze langues, le second continue sa révolution sur lui-même et autour du soleil.
End of story. Or the beginning. Pour ce que j'en sais... !
 

 



○ Prénom et Nom : Siv Corssian
○ Age : 25 ans
○ Race : Telun
○ Planète : Manooine
○ Métier : Mercenaire
 


 

 

  - Grand ou petit ? Ou entre les deux ?  C'quoi c'te question, oh ! J'ai pas dit oui pour un sondage, hein ! ... C'est rémunéré combien ?
Bon, ben t'as des yeux pour voir, donc tu vois bien que ch'uis pas immense. Ce serait pas très féminin, d'ailleurs. Enfin parmi les Teluns et les humains. 'Paraît. Bref. Osef, mec. Ch'uis grande pour une nana. Là. Ça t'va ?
 
  - T’as des signes particuliers ?  Nope et j'te défends d'aller voir sous mes fringues, 'spèce de pervers ! èé
Quoi... ? Aaah. Ça. T'es con ou quoi ? T'vois pas qu'ch'uis Telun ? Hein, t'as jamais vu un telun de ta VIE ?!? ... T'es grave, ptain.
Bon, j'vais t'apprendre la vie, p'tit. Mais ouvre grand tes mirettes parce que j'ai pas qu'ça à faire. Ça, tu vois, tous les teluns en ont *montre les excroissances  de ses coudes* Classe, hein ! C'huis un canon, t'vois ! Et j'en ai là aussi *retire une botte curieusement large et montre son talon* T'as les glandes d'pas en avoir, pas vrai ? Pis j'en ai des ptites là aussi *remet sa botte et écarte des mèches de cheveux, découvrant deux paires de drôles de cornes ressemblant à des os un peu carrés* Alors ? Alors ? C'est pas la classe internationale, ça ? *supergrin*
 
  - Décris-nous un peu ton style vestimentaire :  Simple. Faut pouvoir courir, bouger, sauter, tout ça. C'est bon pour la santé, hein. Naaan, j'déconne, t'es con toi. J't'ai dit qu'jétais mercenaire ? Ouais, ben si en fait, c'est la santé de pouvoir courir. Donc faut des nippes qui permettent ça sans se vautrer au bout d'trois pas. Si t'as pas pigé ça, tu vas passé un sale quart d'heure avec les porte-flingues de la CC, j'te l'dis !
Bon, j'ai surtout ma combi, en fait. J'passe quasiment tout mon temps dans un rafiot alors voilà. Matière chaude (fait froid, dans l'espace, hein, t'avais pas prévu ta p'tite laine, mon gars ?! 8D *grande tape dans l'épaule*), pratique, pas encombrant, qui cache pas mes formes (... no comment, là oh ! ¬.¬) et bien sûr, qui a la classe Cool
[Intervention narrateur — À propos des formes... Certes, Siv est bien gaulée. Mais dès qu'elle ouvre la bouche, tout l'effet est ruiné. Elle a beau dire, elle sait pas y faire, avec le charme. En revanche, elle sait très bien se faire passer pour la cruche de service, l'écervelée perdue, la débilette en galère. Même avec sa combi, comme elle dit, elle ferait avaler au plus malin qu'elle a été enlevé ou je ne sais quel bobard du genre. Mais dès qu'il faut faire du rentre dedans, seins bombés, reins arqués et moue sensuelle... Alors là, y a plus personne pour avaler ses vers de terre.]
 
  - Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ?  Ouaip, mon spath-rifle, surnommé Spathy (mais c'est ridicule donc j'le dis jamais... Ah merde ¬.¬). Hein, t'sais pas c'que c'est ? Tsss, t'vas pas faire long feu, toi ! *taloche sur la tête* Regarde. Tu vois, c'est une épée. Héhé B) Elle est belle, hein ? *appuie sur un bouton, l'épée se fend et les deux lames s'écartent, découvrant un canon court et fin*. C'est pas qu'une épée, héhé x) Tu vois, ça ? C't'un blaster intégré. Là y a la gâchette et quand t... Oups. Désolée, mec. Tu tenais à cette... ce... truc qui était là ? *range vite fait son spath dans son dos*
 
   
 

- Où te planques-tu ? (vaisseau, station orbitale, planète, etc.)
J'me planque pas ! À qui t'as parlé, toi ? èé Ah, bon. J'ai rien dit, ok ? Alors... je passe le plus clair de mon temps dans l'espace. J'ai grandi sur un vaisseau, tu vois. Chuis plus habituée à la pesanteur artificielle qu'à celle des planètes. Pis dans l'espace, tu bouges dans toutes les directions. Sur la terre ferme, t'as gauche, droite, devant, derrière. C'tout. C'nul.
Enfin bon, j'y descend, hein, sur le plancher des varmouths (quoi, ça non plus t'sais pas c'que c'est ? Mais d'où tu sors, l'asticot ? °°). Je vais souvent sur Manooine : c'est l'endroit rêvé pour décrocher des contrats juteux. Et j'ai pas la CC aux fesses, là-bas. Ni les chasseurs de prime. Ni les gus à qui j'dois du fric. Ni les camés qui veulent de la came que j'ai pas... Ah si, en fait si : tout ça sauf la CC. Mais bon, la planète est grande, pas vrai ?
M'en fout, j'préfère les stations orbitales, t'façon. L'espace, y a qu'ça d'vrai. Pis j'ai mon fidèle Sak, avec moi. Sak, c'est mon Hurson domestique (lui dis pas qu'j'ai dis ça). Un jour, j'lui ai sauvé la vie et depuis, il me quitte plus. Il me doit une dette éternelle, qu'il dit. Comme il veut, hein, moi ça me fait de la compagnie. Et puis il sait y faire avec les armes, alors il répare la mienne quand il faut. Ça c'est top. Et surtout, il s'occupe de mon vaisseau quand je suis pas là. Donc soit chuis avec lui dans ma poubelle mon bolide de compèt', soit chuis en vadrouille en attendant qu'il me r'trouve. Comment ça, comment il fait ? Tu crois qu'j'vais t'donner tous mes secrets ? èé
[Intervention narrateur — en fait, leur système n'est pas au point et elle passe plus de temps toute seule qu'avec Sak. Parce qu'elle se retrouve souvent à fuir avec le vaisseau qui lui tombe sous la paluche. C'est à dire pas le sien, hein. Et puis elle ne l'avouera jamais, mais son rafiot, elle ne l'aime pas du tout. C'est vraiment une poubelle. Alors celui-là ou un autre tas de boue facile à voler... Sans compter qu'une fois Sak de retour, ça fait des pièces détachées utiles ou une cargaison à vendre. Même les daubes, ça se vend. Tout se monnaye, quand on sait s'y prendre.]

- Tu joues au poker (si si) avec un poulpe violet, un Xzblorg, un tapis qui parle et un droïde à tête de canard. Qui est-ce que tu surveilles ?
Au poker, j'étale tout le monde ! Aaaah, on m'la fait pas, à moi. Alors déjà, de base, les poulpes sont nuls à c'jeu, donc aucun danger de c'côté-là, croyez-moi. Les tapis savent même pas tenir leurs cartes correctement, mais sont bons bluffer, ces nouilles, alors faut garder un œil dessus. Les droids... Impossible, je joue pas avec la ferraille. Pas moyen d'les lire, ceux-là >.> Quant aux Xzblorgs... ça a des mains, ces mach... Whololo, c'est quoi cette carte qui vient d'disparaître, là ?! Si j't'ai vu, raclure de bidet spatial ! Viens là, on va s'expliquer. Viens là, nan mais v... *saute sur le xtruc* Vais t'refaire le portrait, sale tricheur !
[Intervention narrateur — Siv est vraiment douée, au poker. Sans dec, elle plumerait les champions du WSoP s'il y en avait un dans la Galaxie d'Oxtros. Douée, quoi... Et pour la bagarre, aussi.]

- Dans les cantinas, qu'est-ce qu'on dit de toi ?
Baaah plein de bonnes choses, hein. Je consomme, je fais ami-ami avec les gens, je refais quelques portraits, je re-consomme, je plume des gens au poker, bref, je suis amicale, quoi. Comme toute bonne mercenaire qui s'respecte. Pas d'quoi en faire un plat. En plus, les tauliers m'aiment bien, j'crois. En général. Normal.
[Intervention narrateur — en fait, c'est une plaie ; tu t'en doutes, ami lecteur. Elle plume les gens au poker, ça oui, mais elle a le poing facile et les bagarres, ça fait du grabuge. Donc les tauliers, comme elle dit, ils l'aiment pas beaucoup, à quelques exceptions près. Ça passe, éventuellement, si  elle se contente de boire. Parce que j'peux vous dire qu'elle a un gosier sans fond, celle-là. Elle te boit dix barrique avant de tomber par terre. Donc autant dire que ça y va. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle a rencontré Freya – mais je vous laisse découvrir ça dans l'histoire.]

- Les lois, la politique, la Confédération du Commerce, l'écologie... t'en penses quoi de tout ça ?
Les lois, j'm'en balance. Si tu crois qu'ça m'fait peur !
La politique : ranafout'.
La CC... bande de crevards ! J'vous #&!@µ, sales $¤%#!§ !! Va mourir la µ#¤£@ dans ta &%!µ de mes §@&!#, 'spèce d'£@#§% !! ... Ben quoi, m'ont piqué ma cargaison, l'autre jour ! èé
L'écologie ? Pfff, c'est pour les loosers. Loooseers, hinhinhin ! xD

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ?
Un repas chez un Nemien, un bon fight avec Freya à mes côtés (ou face à moi pour un saucisson, ça dépend), un coup de jaja chez le Zangolais du coin, un autre repas de Nemien... Ouais bon, on peut pas tout avoir, hein.
[Intervention narrateurÉvidemment que ce n'est pas vrai, hein, elle te baratine, là. Alors je la refais pour elle : réveil dans son rafiot pourri, rappel à l'ordre de Sak (mais elle détourne son attention), repas frugal fait de rien-du-tout lyophilisé, débarquement dans un astroport. Là, recherche de contrat, retour bredouille, savon de Sak (mais elle détourne son attention), retour dans l'astroport, direction la cantina. Testage de boissons alcoolisées, plumage de quelques spécimens naïfs et friqués (de préférence, ça lui paye ses conso' et son repas frugal fait de bidule-sans-goût lyophilisés). Avec un peu de chance, elle a assez de crédit pour se payer un carbu de rechange. Après,  "balade" improvisée, quelques marrons distribués, une course folle jusqu'au rafiot, Sak qui râle (mais elle détourne son attention), fuite et tirs de canon. Enfin, un dodo qu'elle estime bien mérité. Perso, ch'uis pas sûre (si tu me permets de reprendre ses mots). *thumbs up*]

- Si tu trouves la planète Alpha, qu'est-ce que tu fais ?
J'assure mes arrières et j'vends les coordonnées au plus offrant. C'est à dire, à pleeein de gens 8D J'leur dis pas, évidemment : z'auront tous l'impression que je leur fait une grosse faveur en les choisissant. Bien sûr je ferai monter la sauce en mode "Machin me propose 3 millions de plus, mais j'veux pas t'influencer". Ah ! et bien sûr, j'me fais passer pour une intermédiaire (avec mon CV, ce sera pas dur >.>). Ma devise : Quoi qu't'aies fait, débrouille-toi toujours pour qu'on croit qu'c'est quelqu'un d'autre ! 8D
Puis j'récupère la thune, j'fais genre "on m'a roulé moi aussi, bouhouhou" (encore une fois, avec mon CV... ah, mais qu'est-ce que j'dis, moi èé) et j'me refais une vie. Vaisseaux supers classes, équipage qui fait le sale boulot, des canons au top et de la bouffe partout dans les cales. Et des cuisiniers Nemiens. Obligé.
[Intervention narrateur — C'est bien Siv. C'est super discret. Tout allait bien jusqu'au vaisseau de luxe. 'fin bon, quand on est matérialiste, on l'est jusqu'au bout, hein. Intelligent ou pas. Moi c'que j'en dis... *thumbs up, winks winks*]
 


 

 ○ Enfance : Siv était une adorable petite fille. Si ce n’était son père, elle serait devenue une jeune femme absolument délicieuse. Mais comment voulez-vous qu’un contrebandier notoire, avide de pouvoir, fasse attention à une fillette haute comme trois pommes qui ne demande qu’un regard tendre. Je ne saurais dire si j’ai été une bonne « mère » pour elle, mais j’aime à penser que j’ai sauvé ce qui pouvait l’être.
A l’âge de 15 ans, son lâche de père l’a abandonnée sur un satellite artificiel du nom d’Adohr.  Il n’a donné aucune explication, mais moi qui le connais depuis plus de 20 ans, je sais qu’il la trouvait trop impertinente, trop… indépendante. Il aurait sans doute préféré une enfant soumise à ses quatre volontés ; il n’a jamais compris qu’on obtient bien plus de quelqu’un quand on sait l’aimer. A moins de lui inspirer de la peur, mais j'ai veillé à ce qu'il n’ait pas cet ascendant sur elle.
Je suis retournée sur Adohr à la première occasion, mais elle n’y était plus.
J’aimais beaucoup cette petite. Elle me manque.


Journal de bord d’Angy, responsable des
communications à bord du Niflheim.


○ L’année de ses 18 ans : Siiiiiiv ! Elle m'a sauvé la vie ! Je l'aime tellement, je lui dois tellement ! Je la suivrai jusqu'au bout du mooonde ! **
QUOI ? UNE AVARIE ?! COMMENT ÇA, C'EST PAS D'TA FAUTE ? QU'EST-CE QUE T'AS FO... Oooooh, c'est trop mignon. C'est pour moi ? Oh, Siv, tu es trop gentille ! Je t'aime, tu es ma meilleure amie ! Laisse ça, je vais m'en occuper, c'est pas grave, va. Câliiin ! 8D

Enregistrement de l'ordinateur de bord du Phœnix Rouge – voix de Sak,
Hurson de compagnie, copilote/mécano/armurier/cuisinier/boniche/etj'enpasse.


○ L’année de ses 21 ans : Siv ? Ouais, parlons d’elle. Une furie cette fille ! Combien de fois elle a mis mon bar à sec, j’vous l’demande ?! Quand elle a débarquée à Piva, j’ai tout de suite vu qu’elle allait causer des ennuis. Sacré gamine !
Et c’est comme ça que vous l’avez connue ?
En fait c’est le jour où elle a rencontré Freya, une autre catastrophe ambulante, si vous voulez mon avis.
Freya ?
Ouais. Une pirate qui avait été oubliée par son équipage… Des fois j’me d’mande s’ils ont pas fait exprès de la laisser derrière, si vous voyez c’que j’veux dire.
Elles sont devenues amies ?
Pour sûr mon gars ! Ce soir-là, Gorn – mon meilleur client, v’voyez – avait lancé un concours de lidagg. Il…
Lidagg ?
Rhaa mais vous connaissez rien !?! Pour sûr mon gars, j’vais t’apprendre c’que c’est qu’le lidagg ! *sort un verre et le remplit d’un liquide jaunâtre* Tiens, bois ça, tu m’en diras des nouvelles !
Heu, jamais pendant le service, merci. Vous disiez donc que c’était lors d’un concours de… heu… ?
Lidagg. *soupir* Gorn était très fort à ce jeu-là. Il était sûr de gagner. Sauf qu’il a fallu qu’elles soient là toutes les deux justement ce soir-là. Quelles étaient les chances pour que ça arrive, une coïncidence pareille, j’vous l’demande ?
Heu…
Quoiqu’il en soit, elles ont évidemment relevé le défi. Les deux seules femmes du bar. Et tous les hommes présents – moi compris – ont pensé qu’elles étaient cinglées. Ben, on avait tous raison là-dessus. Mais pas sur l’issue du concours. J’ai jamais vu personne boire comme elles l’ont fait. Je sais pas où elles ont été élevées, ces deux-là, mais j'peux te dire qu’elles ont un siphon à la place du gosier, et il y passe n’importe quoi ! A la fin, il n’y avait plus qu’elles ! Gorn comatait dans un coin – s’en est jamais remis l'pauv' zangolais – et tous ceux qui tenaient encore debout attendaient avidement qu’une gagnante se déclare… Ou qu’une perdante s’avoue vaincue… Des clous oui ! Aucune d’elles ne reconnaîtraient jamais avoir perdu. Résultat : ex-æquo. Et deux beaux comas éthyliques. On était tous tellement scotchés que personne n’a songé à en profiter, c’est dire…
Et elles ont passé combien de temps ensembles après cela ?
Bah… Quelques mois j’dirais. Elles écumaient les bars des lunes de la planète, gagnant au poker et enivrant les gars pour mieux les détrousser. Sauf chez moi. C’est le seul endroit où elles se tenaient un peu tranquilles.
Mais ça a mal tourné ?
Bah on peut pas passer son temps à ça sans qu’un jour il vous arrive une merde, si vous m'suivez bien. Y a eu de la bagarre, une rixe qui a mal tourné. Siv a été bouclée et Freya a dû fuir. Résultat, quand Siv est sortie de taule – et j’peux vous dire que les gardes s’en souviennent encore –, Freya avait mis les voiles, traquée par la moitié des soulards de ce système. Du coup, Siv a décampé aussi. J’l’ai jamais r’vu.

Interview exclusive de Lottar Eldura, tenancier
du Pass’ton Chmin sur la planète Dosth.


○ Quelques semaines plus tôt… Foutue femelle ! Il en avait raz-le-bol de lui courir après à celle-là, mais il s’était juré de l’attraper. Il faut dire que la prime offerte par Zothor pour sa capture valait son pesant de mirouflettes. Il ne savait pas ce qu’elle avait fait à ce prospecteur, mais ce qui est sûr, c’est qu’il n’avait jamais vu de type plus en colère que lui !
Varn’eth savait en revanche qu’elle faisait du trafic d’adracine, cette fameuse hormone sensée retarder le vieillissement. Une belle arnaque, ce truc. Certains s’en étaient mis plein les poches en la lançant sur le marché. Sauf qu’on avait fini par découvrir qu’elle ne retardait rien du tout et que les effets secondaires, sur les humains notamment, étaient désastreux. Le symptôme le plus important étant la démence… En même temps, quand il s’agit d’accoutumance, la démence n’est jamais très loin…
Il aurait mis sa main à couper qu’elle n’avait jamais touché à cette daube, mais ça ne l’empêchait pas d’en vendre, même si c’était juste un boulot d’appoint. Il s’était laissé dire qu’elle était une sorte de mercenaire et à ce titre, elle acceptait n’importe quel boulot du moment que ça rapportait.
Bref. Peu importait cette fille. Ce qui comptait, c’était la récompense.

Réflexions de Varn’eth, chasseur de prime.


○ Aujourd'hui ? ... Fuyeeeeez pauvres fous !! D8 Elle a retrouvé sa copine Freya ! C'est reparti pour les 400 coups ! Comptez vos abatis et planquez-vous !
Ah ! Et faut qu'elle remette la main sur Sak, aussi. Ça va encore prendre 15 plombes, ça >.>
 

 

_________________________ ↓↓ Suite ↓↓ _________________________


Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Alyaa le Ven 2 Juin 2017 - 3:20, édité 45 fois


Sauve le poussin : vote !



La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
avatar
Féminin
Age : 24
Nombre de messages : 36426
Date d'inscription : 02/07/2010
Crédit avatar : crowvenchi

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-Men
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 10:59
Siparti a dit :

○ Prénom et Nom : July, that's for sure. Jackson, c'est juste le nom du moment.
○ Nom de code :
○ Age : 32 ans
○ Race : Mutante (mais elle le sait pas encore)
○ Alignement : Neutre
○ Métier : des tas de petits boulots.
○ Pouvoir : Powerproof. En gros, les pouvoirs des autres mutants ne l'affectent pas. Enfin... Précisons un peu.
Elle ne sait pas qu'elle est mutante donc actuellement, elle n'est powerproof que face aux pouvoirs invasifs. Si Xavier essaye de lire ses pensées, ça ne marche pas ; si Dalton essaye de la téléporter, ça ne marche pas ; Si Shell veut lui flanquer la frousse, ça marche pas ; ses organes ne seraient pas affectés par la radioactivité de Charlie, etc.
Si elle découvre sa vraie nature et commence à s'entraîner, elle pourra un jour se protéger de certaines agressions extérieures. À ce moment-là, si Pyro ou Cyclope sont trop proches d'elle, leurs pouvoirs ne marchent plus (pas de feu, pas de regard laser) ; Foxxi serait a nomal kid et le grand D en perdrait même sa couleur violette What a Face Powerproof jusqu'à en annuler le gêne X chez ceux qui pénètrent son périmètre (assez petit). Cette partie-là, c'est pas pour tout de suite, though.
Et du coup, ça marche pas pour tout. Si on lui tire dessus avec un vrai pistolet, bah ça fait un trou ; une flamme surgie du barbecue, bam! brûlure. Elle est pas invulnérable, quoi. Juste powerproof.





- Grand ou petit ? Ou entre les deux ? 1m72 pour 65 kilos. Je bouge tout le temps, j'ai pas le temps de faire du gras. Mais j'aime manger et faut bien ça pour tenir debout avec les journées que j'me tape. Bref, chuis sans intérêt. Question suivante !

- T’as des signes particuliers ? Une cicatrice sur le bide. On la voit presque plus, le temps l'a presque effacée. Mais moi je ne vois qu'elle. Tu me ferais un gros trait au marqueur que je le verrais moins qu'elle. J'ai aussi un tatouage sur la cheville : trois hirondelles, deux grandes et une petite. Et c'est tout.

- Décris-nous un peu ton style vestimentaire : il varie en fonction de mes petits boulots, de mes envies, des gens que je côtoie, de la ville où je me trouve. Capacité d'adaptation à l'environnement : 100%. Je me fonds dans la masse, personne ne se fond mieux dans la masse que moi.

- Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ? Je suis pas matérialiste pour deux sous. J'évite de m'attacher inutilement aux objets et je voyage léger. Je pourrais presque déménager les mains dans les poches (ce que je fais souvent, en fait).


- T’as Facebook ? Twitter ? Tumblr ? T’es geek ? Que dalle. Je crée parfois des comptes sur twitter, mais je me contente de follow les gens. Pour me distraire. Une seule fois, j'ai créé un compte actif, mais c'était pour faire illusion au boulot. J'ai été secrétaire Je faisais le café dans une boîte de com et tout le monde avait twitter, donc tout le monde m'a demandé mon pseudo. Et on s'est tous followed le temps de mon job. Puis j'ai laissé tomber.
De toute façon, je change de téléphone et d'abonnement quasi à chaque déménagement et des fois c'est juste impossible de faire tout ces trucs dessus. Et puis le happy meal de MacHinTruK, les vacances de yocémwa, les gosses de WonderMom, hein... je m'en balance, voilà. T'as tout compris.

- Ta famille est cool et fonctionnelle ? Awesome! J'ai un papa et une maman très sympa, mais je les ai pas vu depuis trois ans. J'ai aussi une sœur, que je n'ai pas vu depuis, bôh, trois ans. Ah ! je vous ai dit que j'avais un mari ? Et un petit garçon de 8 ans ? Ben eux non plus, je les ai pas vu depuis trois ans. Bien sûr qu'elle est fonctionnelle, ma famille. Et je vais parfaitement bien, merci.

- C'est quoi tes passe-temps, dans la vie ? Mes petits boulots. Sans déc, j'adore le changement, y a pas plus génial que le changement, vive le changement, le changement c'est la vie. Je change aussi d'appart très souvent et tant que j'y suis, je change carrément de ville et même d'état très souvent. Et j'adore ça ! Vraiment, c'est mon meilleur passe-temps dans la vie : le changement !

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Sortir du pieu, me faire un café en écoutant la radio, partir au boulot (à pied, à vélo ou en métro), bosser, prendre une pause déjeuner avec les collègues, rigoler, bosser encore, prendre une pause café et papoter avec les collègues, bosser encore un peu, aller boire un coup avec les collègues, rentrer (des fois tard, des fois très tôt), lire un bouquin ou un magazine, boire un verre de lait (quoi, j'aime bien avant de dormir èé) et me coucher. Des fois, je ramène un mec. Le lendemain, je déménage. Des fois, je ramène pas de mec. Le lendemain, je déménage quand même.

- Si tu pouvais passer dans le journal de 20h, qu'aurais-tu à dire ? Rien du tout. Je partirais en courant dès que j'apercevrais la caméra. Avec mon manteau sur la tête, comme les criminels... Hé, chuis pas une criminelle, hein ! J'veux juste pas passer au journal de 20h, même perdue dans la foule derrière le journaliste. On pourrait me reconnaître... J'AI DIT QUE J'ÉTAIS PAS UNE CRIMINELLE, YOU PRICK!

- Si tu pouvais devenir mutante, tu le ferais ? Ça dépend du pouvoir que tu me donnes. T'as une brochure ou quelque chose ?
[HRP] Dans la mesure où July ne sait pas qu'elle est mutante, elle ne sait pas qu'elle répond à côté. Mais si je lui dis maintenant qu'elle est mutante, elle va freak out, donc on va s'en contenter. Et for the record, là tout de suite, je sais pas du tout ce qu'elle répondrait si elle connaissait sa véritable nature. Hop, sujet clos. [/HRP]



July a eu une vie normale jusqu'à son fils. Donc je vais passer les détails sur son enfance tranquille, son adolescence un poil moins tranquille, ses années fac un peu débridées, ses premiers jobs de merde, les weekends road-trip improvisés qu'elle se faisait avec sa sœur et sa rencontre pas-du-tout-romantique-mais-si-un-peu-quand-même avec l'homme qui allait devenir son mari. Une vie normale comme tant d'autre. Lisez la bio de Monsieur ou Madame Toutlemonde et vous avez la vie de July. Jusqu'à son fils.

Elle fut incapable de l'expliquer et comme elle le cachait bien, personne ne put l'expliquer pour elle. Pourtant, c'était très simple : ça s'appelle "dépression post-partum". Ou DPP.
Son petit garçon naquit par césarienne. Beaucoup vous diront que c'est courant, que ça n'est pas une condition sine qua non de la DPP, blabla woof-woof tout ça tout ça, et ils auront raison. Dans le cas de Jul' cependant, ce fut probablement la première pierre de l'édifice. Elle avait l'impression de ne pas avoir accouché, même si on lui avait aussitôt montré l'enfant. Elle avait regardé son petit visage rougi, sa peau flétrie, ses petits yeux collés, elle avait entendu son premier cri après la délivrance. Mais dans son cœur, rien n'avait tremblé. Elle se remit normalement de l'opération, écouta attentivement les sages-femmes et leurs conseils, appliqua tout à la lettre. Mais elle avait beau prendre ce petit bout d'homme dans ses bras, rien n'y faisait : son cœur ne vibrait pas. Elle rentra chez elle, offrit des mimiques épanouies et gaga à son mari qui bien sûr s'extasiait autant qu'elle. Sauf que pour elle, c'était de la comédie.

Le petit garçon grandit, le mari travaillait beaucoup. Ne vous méprenez pas, il s'occupait bien de l'enfant, le nourrissait, lui donnait le bain, changeait ses couches, se levait la nuit. Il n'était pas souvent là, mais il prenait le relais à chaque fois. Un vrai père modèle. Ce qui renforçait d'autant plus ses défaillances de mère.
Le petit, elle le déposait souvent à la garderie pour aller flâner dans le parc. Parfois, elle s'asseyait sur un banc, regardait les enfants s'amuser sur les jeux et essayait de comprendre pourquoi elle n'aimait pas le sien. Parfois, elle sortait un livre, allait boire un café, voir un film au cinéma, comme si elle était célibataire et libre. Comme s'il n'existait pas.

Le petit garçon grandit encore. Plus il grandissait et plus elle s'enfonçait. Elle était si bonne comédienne et évitait si bien ses amis qu'aucun ne comprit. La chance (ou la malchance) voulut qu'elle fut la première à avoir un enfant. Aussi, personne n'osait la juger lorsqu'elle évoquait sa fatigue, ses lessives ou toutes ces tâches ménagères que les femmes sont sensées faire quand elles sont mères au foyer. La vérité, c'est qu'elle s'en sortait très bien, que sa maison était propre, ses lessives toujours au taquet (même quand il fallait changer le petit cinq fois par jours parce qu'il était malade) et elle avait toujours du temps pour elle quand il dormait.
Parce que la chance (ou la malchance) voulut également qu'elle ait un enfant calme. Très calme. Anormalement calme. Mais personne pour le voir. Avec les autres – son père, les amis de passage, les gens de la garderie, même les médecins –, il était parfaitement normal. Il riait, criait, courait, tombait, pleurait, faisait tout comme n'importe quel enfant de son âge. Avec elle, il était presque apathique. C'était comme un horrible miroir miniature et ça devenait de plus en plus insupportable.
Elle ne le blâmait pas, bien sûr. Elle se blâmait elle. Mais elle ne pouvait se confier à personne. Parce que personne n'aurait compris. Parce que ce n'est pas normal de ne pas aimer son enfant, surtout un enfant aussi adorable que celui-là. Elle s'en rendait compte, elle avait de la chance. Ni mutant, ni génétiquement malade. Un enfant plein de vie que tout le monde aimait.

Un jour, épuisée de faire semblant, mais incapable d'avouer une faiblesse aussi honteuse, elle prit la fuite. Elle n'emporta rien à part les vêtements qu'elle avait sur elle. Et un peu d'argent liquide. Elle laissa une note qui disait : « Vous serez plus heureux sans moi ».
Et elle disparut.

Depuis trois ans, donc, elle déménage. A chaque fois, elle change de nom de famille, de style vestimentaire, et parfois même de coupe de cheveux. Elle vit de petits boulots, se fait des amis jetables – souvent des collègues avec qui elle s'entend bien –, choisit toujours des appartements meublés et louable à la semaine, a toujours du cash sur elle. Même si elle fait souvent la nouba après le boulot (et même s'il lui arrive de boire), elle ne s'épanche jamais sur sa vie d'avant. Aucun de ses amis jetables n'a jamais su qu'elle avait un enfant. Ni même qu'elle était mariée.
De toute façon, ce petit garçon lui en voudra toute sa vie. Autant l'oublier.

Les petits boulot ? Bah, elle fait de tout. De la femme de ménage à la barmaid, en passant par la vendeuse en bricolage, la chauffeuse de taxi (vive les GPS, hein !), l'assistante immobilière, elle a même bossé quatre mois pour les keufs (nan, en fait elle livrait les donuts et les baeggles) et trois mois dans un hosto. À la cafèt. Voilà, elle peut tout faire tant que ça ne demande pas de diplôme particulier.

Ah, tiens, d'ailleurs... Elle est riche.
Parfaitement.
Enfin riche... Tout est relatif. Disons qu'elle a une très belle épargne. Pas au point de s'acheter un grand appartement au-dessus de Centrale Park, hein. Mais quand même un sacré pognon.
Environ six mois après son départ, elle a croisé la route d'un type peu recommandable qui lui a permis d'ouvrir un compte bancaire sous un faux nom. Allez savoir pourquoi elle l'a fait ! Elle n'a pas de projet d'avenir, après tout. Mais elle l'a fait. Et comme le compte se remplit sans jamais (ou presque) désemplir, personne ne dit rien. Quelle banque irait se plaindre ?
Que fait-elle de cette thune ? Ben manifestement, rien du tout. Elle s'en sert quand elle doit se procurer un appart plus grand afin de faire illusion auprès d'un patron pour quelques mois, par exemple. Ou pour acheter des vêtements chics, le temps de quelques mois aussi. Mais c'est rare. En général, les placards de ses meublés sont quasi-vides et elle achète peu de fringues, et souvent dans des friperies où elle revend celles qu'elle ne porte plus. Au passage, elle achète quelques accessoires à deux balles qui feront illusion sur ses trois ou quatre tenues interchangeables.

Fraîchement débarquée à New York, elle s'est trouvée un taudis mansardé assez loin de son boulot (elle s'en fout, du trajet) ; elle bosse dans un Trader Joe's. Elle s'entend bien avec Nancy et Efrat, des collègues avec qui elle va souvent boire des coups. Elle apprécie aussi Lyso, qui est moins disponible, et un petit peu Griffin, le plus vieux de la bande. Et je crois que vous savez à peu près tout.

Meet July, les gars. Have fun.
Want a beer?



____________________________________________

    D'abord, bienvenue!Et puis: YEAH! Les langues! Moi aussi je veux tous les parler (y)Uwh... j'ai plus rien à dire. Enfin si, mais je ne trouve pas ><"Donc voilà.Bienvenue, quoi xD


Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Siparti le Ven 1 Juil 2016 - 0:09, édité 3 fois





Kami-sama ~ Voix Off ~ Baasje ♥
avatar
Age : 27
Nombre de messages : 21725
Date d'inscription : 29/09/2008
Crédit avatar : Akakaka ?

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeFreya (26 ans)
Nano. MondeAlpha Perdu
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 11:20
Nano. a dit :
Bienvenue :cheers:

Han, une libraire ** Tu dois pouvoir lire plein de livres en travaillant ? **

Je valide ta présentation avec plaisir. Contente de te voir inscrite, je me demandais si tu allais le faire ou pas au final x) Si tu as des questions sur le RP n'hésite pas, j'essaierai de t'éclaircir. Et pour les contextes de RP, j'ai pas trop développé autant par flemme que parce que je voulais stéréotyper les styles de forum RP.


Voir le profil de l'utilisateur


Maître Nanite
avatar
Masculin
Age : 23
Nombre de messages : 5929
Date d'inscription : 02/07/2010
Crédit avatar : Tinysnail @ Deviantart
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 11:42
Kord' a dit :
Bienvenue, sympa de te voir ici :D


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 11:43
Invité a dit :
Bienvenue ^^


avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 13:30
Invité a dit :
Bienvenue !!!! On te doit le respect, du coup ^^ sois en fière plutôt qu'honteuse lol


Nanite Gourmande
avatar
Féminin
Age : 26
Nombre de messages : 409
Date d'inscription : 01/07/2010
Crédit avatar : Je me souviens plus ><

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âge
Nano. Monde
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 13:53
Wasp a dit :
OUAIIIS ENFIN UN AUTRE ROBOT *0* héhé je rameute du monde *-*
Bienvenue sur le forum =D
Au plaisir de faire un rp avec toi!


Voir le profil de l'utilisateur


Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 17:21
Alyaa a dit :
Hihihi^^ Je suis pas un robot en fait mais je vais les cotoyer XP

Nano > ouais je peux lire tout ce que je veux >3 Le pied intégral. J'aime ce boulot *_*

Kuroneko > ah mais j'ai pas honte, c'est juste que ça me fait bizarre XD Mais je m'en fous, j'assume ¦3
Et puis t'as raison, vous me devez le respect, je serai intransigeante là-dessus >=D /GROSSE BRIQUE BIEN LOURDE/ maïeuh !

Merci à tous pour votre accueil, ça fait plaisir !! \o/


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 17:33
Invité a dit :
^___^ je trouve que pour quelqu'un de soit disant plus âgé que la plupart des gens d'ici, tu te fond dans la masse :p peu de gens "de ton âge" ont cette façon d'écrire, je pense... :D hourra ! xD


Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 17:59
Alyaa a dit :
Bah en fait, si xD La différence d'âge n'est pas si grande et puis tout le monde s'adapte à internet et ses 'codes'. J'ai déjà croisé des gens plus âgés qui parlent aussi comme ça sur les forums XP
Et puis bon, faut bien le dire, je parle un peu comme ça aussi dans ma vie de tous les jours [grande gamine inside oblige]... Enfin sauf au boulot. Les clients me regarderaient de travers sinon xD


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



Nanite Malade
avatar
Féminin
Age : 25
Nombre de messages : 12983
Date d'inscription : 05/07/2010
Crédit avatar : Azul Piñeiro

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeFirea Sharparrow (21)Lena V. Klokovna (19)
Nano. MondeAdPZombieland
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 18:09
Firea a dit :
Bienvenue ! =)


Voir le profil de l'utilisateur
Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 18:17
Alyaa a dit :
Merci =D


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 18:21
Invité a dit :
Je comprend ^___^ c'est plutôt sympa, ça m'aide à me dire que c'est pas trop grave si je reste encore comme ça quelques temps \o/

Vive Peter Pan x)


Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 19:58
Alyaa a dit :
Oui ! Vive Peter Pan X) (sérieux l'est trop bien ce livre d'ailleurs)

En fait, quand j'avais 20 ans, je voyais les gens de 30+ comme des aliens... Bon ok, j'exagère à mort ¬¬ Mais disons que j'avais l'impression que c'était looooin et que vraiment c'était tous des "adultes" accomplis - si tu vois ce que je veux dire XD
Et puis en fait nan. J'ai pas l'impression d'avoir tellement changé en 10 ans - et mes amis non plus.
Sauf que tu te dis que merde, le temps a passé drôlement vite quand même. Vachement trop vite ><


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 22:49
Invité a dit :
xD je comprend mdr

Je vais pas dire que je vois les gens de 30+ comme des aliens, mais pour beaucoup ce sont des gens trop sérieux : boulot, enfants, problèmes d'appart/maison... C'est pas pareil, en fait xD

PS : jamais vu/lu peter pan, la honte. J'connais que Hook XD


Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 23:00
Alyaa a dit :
Bah c'est pas la honte. De toute façon on ne peut pas tout lire (à mon grand désespoir d'ailleurs T.T)
Ceci dit, tu connais quand-même le mythe XD
Même le Disney, tu l'as pas vu ? En tout cas, la dernière adaptation filmé est pas mal. Evidemment y a des différences (comme toujours) mais les jeunes acteurs sont plutôt bons (surtout Peter omg ! Il m'a impressionné celui-là !)

Quant aux 30+ avec boulot/enfants et tout le tralala... ben pour te donner une idée, parmi mes amis, seulement une toute petite minorité a déjà des mômes (et en bas âge)^^
C'es dingue ce que c'est différent de ce que j'imaginais XD


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



Kami-sama ~ Voix Off ~ Baasje ♥
avatar
Age : 27
Nombre de messages : 21725
Date d'inscription : 29/09/2008
Crédit avatar : Akakaka ?

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeFreya (26 ans)
Nano. MondeAlpha Perdu
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 23:01
Nano. a dit :
(Peter ♥ ça va devenir un lover ce gamin lol)
Bon, sinon, les floodeuses de présentation è___é


Voir le profil de l'utilisateur


avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 23:03
Invité a dit :
On a pas le droit, hein... ? Mais là, on discute sérieusement, de son âge et tout !!

Preuve :
Moi j'attend pour les enfants, y'a graaaaandement le temps ^^ (Sinon, pour Peten pan, nope jamais vu...)


Kami-sama ~ Voix Off ~ Baasje ♥
avatar
Age : 27
Nombre de messages : 21725
Date d'inscription : 29/09/2008
Crédit avatar : Akakaka ?

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeFreya (26 ans)
Nano. MondeAlpha Perdu
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Jeu 8 Juil 2010 - 23:05
Nano. a dit :
Nan, ya que moi qui peut flooder où je veux muhahahaha, ya le flood ou les mp, ou alors créer un sujet : discussion sérieuse xD


Je verrouille pour la peine :p


Voir le profil de l'utilisateur


Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Dim 18 Juil 2010 - 22:06
Alyaa a dit :
A y est ! Second perso lâché dans la nature interstellaire !
*555


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



Kami-sama ~ Voix Off ~ Baasje ♥
avatar
Age : 27
Nombre de messages : 21725
Date d'inscription : 29/09/2008
Crédit avatar : Akakaka ?

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeFreya (26 ans)
Nano. MondeAlpha Perdu
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Dim 18 Juil 2010 - 22:20
Nano. a dit :
*O* J'adooooooooore ! On va se marrer en RP xD
J'aime la façon dont tu as raconté son histoire, c'est prenant ! Bref, je te valide sans soucis coupine de bar !
Moi je dis, faudra se faire un RP à Eldora un de ces quatre x)


Voir le profil de l'utilisateur


Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Dim 18 Juil 2010 - 22:24
Alyaa a dit :
Quand tu veux vieille branche X3
Ca tombe bien Siv a toujours soif en plus d'avoir toujours faim >=D


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



Super Nanite
avatar
Masculin
Age : 26
Nombre de messages : 3445
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Vitrée

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âge
Nano. Monde
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Lun 19 Juil 2010 - 1:37
Saturnin le Malin a dit :
Oh yeah! Le perso promet!
Je sens que ça va bien amuser Vanheirn tout c't'histoire!

Hâte de voir le perso enfin en action!


Voir le profil de l'utilisateur



Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 18539
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Studio Ghibli

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Lun 19 Juil 2010 - 2:18
Alyaa a dit :
Amuser Vanheirn ? C'est moi ou va y avoir de l'électricité dans l'air ?!! XD

Hâte de vous croiser en RP en tout cas XD


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



Super Nanite
avatar
Masculin
Age : 26
Nombre de messages : 3445
Date d'inscription : 07/07/2010
Crédit avatar : Vitrée

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8
Prénom & âge
Nano. Monde
Avatar
MessageSujet: Re: Caverne à cookies... T'as faim ? *w*   Lun 19 Juil 2010 - 2:25
Saturnin le Malin a dit :
Electricité, c'est un mot faible. Disons électricité condensée en blasters *222


Voir le profil de l'utilisateur



[Retour à l'index]  :: Naniteland :: Présentation de la Tribu
Page 1 sur 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum