AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le fier rugissement de l'Ours
[Retour à l'index]  :: Naniteland :: Four au flood :: Chocol'Art
Djerin
Djerin Rashkae
Masculin
Age : 22
Nombre de messages : 5394
Date d'inscription : 18/06/2014
Crédit avatar : Silivren

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7Perso 8Perso 9
Prénom & âgeNati, 19 ansDjana, 31 ansSiegfried, 27 ansDimitri, 26 ansSaukko, 27 ansKarasu, 33 ansKhael, 23 ans
Nano. MondeBruxiaAlpha PerduX-menChimèreZombielandChimèresAdP
Avatar
MessageSujet: Le fier rugissement de l'Ours   Le fier rugissement de l'Ours EmptyDim 6 Oct 2019 - 13:05
Djerin Rashkae a dit :
Chapitre 1

Grigory avançait dans la neige en pestant. Isaak lui avait fait prendre la tête et il devait dégager la neige fraîche de ses bottes fatiguées. Tout ça parce qu'il avait osé posé une question. Il s'en souviendrait tiens. Sans s'arrêter, il jeta un regard en arrière sur leur petit groupe. Ils étaient sept, lui compris. Isaak, leur chef de cellule, Yakov et Vadim, des jumeaux, Ludmila la seconde d'Isaak et Aleksandra, que tout le monde appelait Sasha, la dernière en date arrivée dans le groupe. La dernière lui était inconnue, elle était engoncée dans un épais manteau à capuchon qui cachait à la vue de tous leur visage. Tout ce que Grigory avait pu apprendre lorsqu'il avait demandé à Isaak de qui il s'agissait, c'est qu'il ne fait pas bon de poser des questions quand le chef est aussi tendu. Il s'était retrouvé de corvée de tête de colonne. Dans la neige. Il avait déjà mal aux jambes.

Il se demandait si toute cette histoire était liée aux rumeurs d'intrusions récentes. D'après les jumeaux quelqu'un s'était introduit dans de nombreuses cachettes de la résistance sans laisser la moindre trace ou déclencher la moindre alarme, mais il aurait laissé des objets pour signifier à quel point il avait pu rentrer impunément dans les cachettes. Il paraîtrait même qu'il s'était introduit dans le quartier général la Ligue. Ce qui se trouvait impossible bien entendu, puisque personne à part le cercle intérieur des résistants n'en connaissait la position. Cependant, au vu des récents ordres visant à augmenter la sécurité et la surveillance des planques, Grigory se doutait qu'au moins une partie de ces rumeurs était vraie.

Arrivant devant la sellerie supposée être leur point de rendez-vous, il s'arrêta, quelqu'un avait laissé une lanterne allumée, éclairant d'une lumière jaune la ruelle sombre et étroite. Jetant un regard aux alentours. Où diable se trouvaient leur contact? Déjà que les ordres manquaient de clarté "On doit rencontrer un contact au niveau de la sellerie Karkov de la rue du Lion doré", qu'ils avaient récupéré cette mystérieuse accompagnatrice et qu'ils étaient tous tendus comme des cordes d'arcs, il fallait qu'en plus cela ressemble à un piège. Ses compagnons se déployèrent sur les cotés, tentant de se cacher à moitié derrière des tonneaux ou des chambranles de porte. Seuls restaient dans la rue Grigory, et derrière lui Isaak qui faisait écran devant leur compagne sans nom.

-Bien... Vous êtes en avance. C'est parfait.

La voix, féminine, avait surgit de l'ombre devant eux, incapable de discerner d'où elle venait, Grigory commença à paniquer et tendit sa main vers le fusil qu'il cachait sous son manteau. Seul le sifflement d'Isaak le maintint calme et lui évita de paniquer. La voix, légèrement moqueuse, reprit.

-En effet, c'est plus prudent de s'abstenir de sortir ça ici... Je m'en voudrais sincèrement que vous soyez blessés, après tout, vous êtes nos invités.

Une jeune femme sortit soudainement de nulle part, comme surgissant de l'ombre elle-même de la lanterne qui se trouvait sur le mur à coté d'elle. Elle était visiblement jeune mais se déplaçait avec une grâce toute féline. Elle avait des cheveux gris et une cicatrice sur le visage laissant entendre qu'elle n'était pas là pour faire joli.

-Vous pouvez dire à vos compagnons de sortir. Nous ne sommes pas là pour nous battre et nous vous attendions déjà quand vous êtes arrivés.

Regardant à nouveau autour de lui, Grigory lui jeta un regard interrogatif.

-Nous?

Elle eut un petit sourire en penchant la tête sur le coté.

-Bien sur nous... Vous ne pensiez pas que les Loups ne vous fourniraient pas d'escorte quand même? Si?

Elle poussa un sifflement bref et un groupe de quatre personne surgit des ombres dans la ruelle derrière leur groupe, faisant sursauter les jumeaux. Elle fit signe à Grigory de lever la tête et il pu voir que six autres ombres se trouvaient sur les toits au dessus d'eux.

-Ceux de derrière vous suivent depuis que vous êtes partis et les autres étaient avec moi. N'oubliez jamais de lever la tête messieurs dames... C'est très important quand on veut rester en vie. Allez, trêve de bavassage, suivez moi.

Elle se détourna et prit la direction opposée à celle par laquelle le groupe était arrivé. Derrière eux, les quatre ombres avaient déjà disparu, il en allait de même pour ceux qui se trouvaient sur les toit. D'un air désinvolte, leur guide ne tentait même pas de se cacher en avançant dans les rues. Cependant, elle semblait prendre un chemin très précis qui n'était pas forcément le plus direct puisqu'ils firent plusieurs fois des détours.

Au terme de leur marche silencieuse, ils arrivèrent sur une placette au centre de laquelle se trouvait un vieux théâtre abandonné. Il était aussi sombre que le reste, mais il semblait dégager une aura de malaise sur cette place vide et totalement vierge de la moindre trace de pas dans la neige. La jeune femme semblait observer la neige avec une pointe de regret dans le regard. Grigory, à coté d'elle l'observait.

-C'est joli n'est-ce pas? Pur, intact et sans défaut...

Sans comprendre, le jeune rebelle acquiesça en silence.

-Mais pour nous rendre à notre destination, il nous faut salir cette beauté...

Il hocha la tête à nouveau et sans un mot de plus, le groupe s'avança dans la neige à la file indienne, droit vers la porte du théâtre.





Le fier rugissement de l'Ours Esprithate

Et au fait, c'est "Djerin" et pas "Djérin" (Même si le é se prononce, il ne s'écrit pas)
[Retour à l'index]  :: Naniteland :: Four au flood :: Chocol'Art
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum