AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Ley - Cultivatrice de biscottes \o/
[Retour à l'index]  :: Naniteland :: Présentation de la Tribu
Aspirant Nanite
avatar
Féminin
Age : 97
Nombre de messages : 88
Crédit avatar : Lena Richards
Date d'inscription : 14/07/2017

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7
Prénom & âgeRayän J. Kalnaäros - 50 ans
Nano. MondeAP
Avatar
MessageSujet: Ley - Cultivatrice de biscottes o/   Sam 15 Juil 2017 - 1:53
Ley a dit :

  Prénom : Ley
  Age : 21 ans
  Activités : Etudiante en psychologie et en criminologie
  Centres d'intérêts : J'adore faire des toooooonnes de trucs. Mais j'aime particulièrement les cookies. Et je cultive un champ de biscottes.
  Où j'ai trouvé le forum : (On me souffle à l'oreillette qu'une certaine Aki est fourbe... <3)
  Un petit mot pour Nano. ? : Un petit forum bien original. Héhé, j'ai hâte d'en découvrir encore plus **
  Activité à Prévoir : Pour le moment, puisque c'est les vacances, à peu près tous les jours de ma vie. Sinon on peut espérer au moins 4 jours dans la semaine.
 


 

○ Prénom et Nom : Rayän J. Kalnaäros
○ Age : 50 ans
○ Race : Mi-némien, mi-telun
○ Planète : Celur
○ Métier : Médecin
 


 

 

  - Grand ou petit ? Ou entre les deux ? Du haut de mes 1m88, je ne passe pas inaperçue. Je suis relativement grande pour un telun, mais relativement petite pour une nemienne.
 
  - T’as des signes particuliers ? Outre mes yeux d'un bleu métallique et ma chevelure très longue et entièrement grise, je possède des ex-croissances qui s'apparentent à des écailles sur le front et les tempes. Comme tous les Nemiens, j'ai des branchies dans le cou, mais, en revanche, je n'ai pas les doigts palmés comme les autres membres de cette espèce. Ma peau est légèrement bleutée et change très légèrement de couleur selon mon humeur. Des tentacules sortent de l'arrière de mon crâne et tombent sur mes épaules, se mêlant à mes cheveux. Je peux les mouvoir comme bon me semble, ce qui est très pratique pour être multi-tâche.

De mon côté Nemien, j'ai hérité d'un besoin constant de pouvoir humidifier légèrement ma peau. Je ne me sépare donc jamais d'un spray rempli d'eau fraîche dont je m'asperge au moins une fois par demie heure. La nuit, je dors dans un petit bassin qui me permet de ne pas me désécher. Si je demeure à l'air libre sans eau durant trop longtemps, des crevasses apparaisssent et ma peau se détache de moi. Ça fait un mal de chien. De mon côté Telun, j'ai hérité d'une aisance pour me déplacer et pour respirer à l'air libre. Je nage moins bien sous l'eau qu'un Nemien de sang pur, bien que je demeure une excellente nageuse. Je n'ai pas les membres palmés comme les autres Nemiens. Il m'est également impossible de rester trop longtemps sous l'eau : j'ai besoin d'air pour pouvoir respirer.
 
  - Décris-nous un peu ton style vestimentaire : Depuis ma jeunesse, je porte des vêtements plutôt sombres qui me permettent de me mouvoir facilement, et surtout rapidement et qui ont la particularité de conserver l'humidité. Je porte également une ceinture à laquelle est accrochée un tas d'objets qui me sont essentiels pour soigner les autres et pour me garder en bon état. J'ai toujours des bottes qui m'aident à être le plus efficace possible dans mon travail au quotidien.
 
  - Y a-t-il un objet que tu portes toujours sur toi ?  Une photo de ma famille, soigneusement pliée dans une poche intérieure, et que je ne sors pratiquement jamais. On y voit mes parents, Ethan et mes trois enfants. Elle a été prise le jour de leurs morts. Personne ne l'a jamais vue à part moi et personne n'est au courant de l'existence de cette photographie. D'ailleurs, à part le capitaine, personne ne sait rien de cette partie là de moi. Je suis toujours en possession de mon nécessaire de premiers secours, et d'une paire de ciseaux, nonchalamment posée dans une poche. J'ai également toujours un ou deux sprays remplis d'eau fraîche qui me permettent de garder ma peau humide. Je ne me sépare jamais non plus de Kay, un petit animal extraterrestre très intelligent avec qui je suis liée depuis ma jeunesse.
 
   
 

- Où te planques-tu ? (vaisseau, station orbitale, planète, etc.) Dans un vaisseau de chasseur de primes. Le Comoran, pour être exact.

- Tu joues au poker (si si) avec un poulpe violet, un Xzblorg, un tapis qui parle et un droïde à tête de canard. Qui est-ce que tu surveilles ? Je me surveille moi en priorité. Il n'y a pas de meilleurs menteurs que moi, et pourtant, j'en ai connu des tricheurs, j'en ai connu des pourritures. Mais depuis maintenant plusieurs années, j'essaie de me tenir tranquille. Sauf au poker. Je finis toujours par gagner, au poker.

- Dans les cantinas, qu'est-ce qu'on dit de toi ? Dans les cantinas, beaucoup de choses se disent. Il paraît que je donne l'impression d'aimer tout le monde. On dit que je suis quelqu'un de confiance, vers qui il est facile de se tourner et à qui il est facile de parler. Il se dit aussi que je suis toujours calme, toujours souriante, pleine de gentillesse et de douceur à revendre. J'ai un peu ce rôle de maman rassurante et bienveillante. On me décrit souvent comme étant pleine de joie de vivre. Enfin, il se dit que je suis douée en médecine et curieuse. Si seulement ils savaient...

- Les lois, la politique, la Confédération du Commerce, l'écologie... t'en penses quoi de tout ça ? Je n'en pense pas grand chose. Je crois que la justice et moi nous ne sommes pas très copains. Pour le reste... Ca n'est pas mon problème majeur, loin de là. Sauver des vies, voilà un combat bien plus important que je ne sais quelle politique farfelue !

- Une journée normale, pour toi, ça ressemble à quoi ? Une journée normale ? Il n'y a pas vraiment de journées normales, à bord d'un navire de chasseurs de primes. Aucune journée ne se ressemble vraiment. Je fais mon boulot, j'apprends, et j'essaie de devenir toujours meilleure en médecine. Je passe du temps avec les autres membres de l'équipage, et j'essaie de me faire oublier dans le reste du monde. Une journée normale pour moi, c'est une journée durant laquelle je fais semblant. Une journée de mensonges.

- Si tu trouves la planète Alpha, qu'est-ce que tu fais ? Quelle importance ? Ca n'est pas cette planète qui changera quoi que ce soit à tout ce qu'il s'est passé. Ce serait même plutôt mauvais pour moi si on trouvait cette planète. Le Comoran, c'est le seul moyen dont je dispose pour vivre une vie tranquille, dans laquelle je ne suis pas obligée de fuir sans cesse.
 


 

 Je suis née il y a tout juste cinquante ans sur la planète Celur. Mon père était un nemien, ma mère était une telun. Drôle de mélange me direz-vous. La différence n'a jamais été difficile à vivre pour moi. Mes parents avaient un fort caractère qu'ils m'ont transmis, et ils m'ont toujours appris à faire de mes faiblesses mes plus grandes forces. En l'occurence, dans un monde où l'apparence est primordiale, mes particularités ont toujours été une véritable force. Ma mère m'a appris très tôt à me mettre en valeur pour me faire remarquer et j'ai toujours aimé avoir les regards braqués sur moi. Mon père était un grand combattant et il m'a appris ce que je devais savoir sur l'art de maîtriser les armes. Aussi loin que je puisse me souvenir, je le vois me mettre toutes sortes d'armes entre les mains et m'expliquer comment on s'en sert : armes blanches ou flingues, tout y passait. Et sans vouloir me vanter, j'étais plutôt douée. Ma mère, quant à elle, était médecin. C'est elle qui m'a donné le goût de soigner et de comprendre l'autre. L'un comme l'autre partaient souvent en mission, mais je ne souffrais pas de leur absence, parce que je savais qu'ils reviendraient toujours. Et puis, il y avait Kay. Kay, était un petit animal que j'avais recueilli et soigné alors que j'étais encore une jeune enfant. Peut être que c'était en partie lui qui m'avait autant donné envie de sauver les autres. Kay et moi, on faisait tout ensemble. On se comprenait comme si c'était une évidence. Et depuis ce moment-là, nous ne nous sommes plus jamais quittés.

A douze ans, j'ai rencontré Ethan Jaxx. Jamais je n'ai aimé quelqu'un comme je l'ai aimé lui. Il était humain, mais il faisait partie de ces personnes qui ne passe jamais inaperçu. Il était simplement de passage sur Celur, mais il n'en est jamais reparti. Lui et moi, c'était fusionnel. On se complétait comme si on avait toujours été faits pour vivre l'un avec l'autre. Chacun comblait les vides de l'autre. Ma vie est très rapidement devenue inenvisageable loin de lui. Je passais mes journées à étudier la médecine avec ma mère et à profiter de la présence de celui dont j'étais amoureuse. A seize ans, je suis tombée enceinte de notre premier enfant. Ethan et moi nous nous sommes installés ensemble, et j'ai accouché d'une merveilleuse petite fille que nous avons appelé Ashleyn. Deux ans après, j'ai donné naissance à deux autres enfants : une fille et un garçon, prénommés Gilyan et Ceres. Mon bonheur était complet, ma famille parfaite. A vingt-ans, je devenais officiellement la femme d'Ethan. Madame Rayän Jaxx Kalnaäros. L'avenir nous souriait, et je ne voyais pas comment il pouvait en être autrement. Et pourtant, un matin, tout s'écroula.

C'était un peu plus de deux ans avant que je ne devienne officiellement médecin. Je devais avoir vingt-deux ans. J'exerçais déjà officieusement avec ma mère, et j'adorais ce que je faisais. Kay était un assistant fidèle et efficace. Soigner des gens me procurait une sensation indescriptible. Je pense que j'avais l'impression de faire quelque chose d'utile. Ashleyn venait tout juste d'avoir six ans, et les jumeaux n'en avaient pas encore tout à fait quatre. Nous étions en plein dans une de ces mémorables réunions de famille que j'affectionnais du plus profond de mon coeur. Ethan avait préparé la fête spécialement pour célébrer le retour de mon père, qui rentrait d'une mission de plusieurs mois, et je ne pouvais pas être plus heureuse. Mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Les hommes étaient trois, tous masqués. Le premier à mourir fut mon père, une balle en pleine tête. Vous connaissez cette impression terrible que le monde entier s'écroule sous vos pieds ? Cette sensation de chute qui ne s'arrêtera jamais, et le vide sous vos pieds qui vous attire irrésistiblement ? J'eus la sensation que le monde s'arrêtait de fonctionner. La seconde balle fut pour ma mère. Les coups étaient bien plus assourdissants que tous ceux que j'avais pu entendre jusqu'à lors. J'étais habituée aux armes, mais je crois que jamais je n'avais entendu de pareils bruits. J'étais également habituée à réagir dans l'urgence, mais je crois avec le recul que je ne m'étais jamais préparée à vivre une telle situation.

Dans mon esprit, ma famille avait toujours eu l'éternité devant elle. Il ne pouvait rien nous arriver, et il ne nous arriverait rien. Je deviendrai médecin très prochainement, et peut-être qu'un de mes enfants suivrait cette même voie, ou peut-être pas. Ca n'avait pas la moindre importance. Je les verrai grandir et s'épanouir. Un jour viendrait où ils prendraient leur envol. Peut-être qu'Ethan et moi aurions eu un quatrième enfant. Et nos enfants auraient, à leur tour, eu des enfants. Tous de magnifiques métisses avec une couleur de sang unique. Jamais je n'avais envisagé qu'ils puissent demeurer d'éternels chérubins aux joues encore rosées par la jeunesse.  Et dans mon esprit, cette simple idée était tout bonnement inacceptable. C'est lorsqu'Ethan s'est écroulé en s'interposant entre Gylian et un de nos agresseurs que j'ai réalisé ce qui était en train de se produire. Une balle logée en plein coeur, il mourut avant même d'avoir touché le sol. Folle de rage et de douleur, je me jetais enfin sur nos agresseurs. C'était un acte aussi stupide qu'inutile. La balle m'atteignit en pleine poitrine, sans même que je n'ai le temps de m'approcher réellement des tueurs. Je me suis effondrée sur le sol, et en moins d'une seconde, le monde a sombré dans une obscurité qui allait devenir une prison pour le reste de mon existence. La dernière chose que j'ai entendu, c'est les cris perçants de mes enfants. Et puis plus rien.

Quand je me suis relevée, il n'y avait pas un bruit dans notre maison habituellement si pleine de vie. Je revois les corps sans vie de mes parents, de mes enfants, de mon mari, et je sais que cette image sera la dernière dont je me souviendrai avant de mourir à mon tour. J'ignore pourquoi j'ai survécu alors qu'ils sont tous morts. Ils étaient tous là, si paisible que, pendant une seconde, j'ai eu l'impression qu'ils ne faisaient que dormir, et qu'ils allaient se réveiller d'une minute à l'autre. Mais les murs devenus écarlates me hurlaient à quel point je me trompais. Ils étaient partis. Tous partis. Pour toute notre éternité, ils s'étaient tus. Et j'étais là, seule et perdue comme je ne l'avais jamais été auparavant. Ce jour-là, j'ai tout perdu. Absolument tout. A une exception près. Kay avait survécu, lui aussi. Je ne savais pas comment, mais il était la seule famille qu'il me restait, désormais. Si pendant un fol instant, j'ai pensé à rejoindre ma famille dans un autre monde, j'ai découvert une sensation bien plus forte encore : le désir de vengeance. Je voulais que les autres souffrent comme moi je souffrais. Je voulais voir les autres mourir, je voulais voir des familles se briser, comme on avait brisé la mienne, comme on avait brisé ma vie.

Alors, avec Kay, on a commencé à tuer. On tuait n'importe qui, sans se soucier des conséquences que ça pouvait avoir. Enfin, je. Kay, lui, ne faisait pas grand chose. Il se perchait sur un de mes tentacules, et il me regardait faire, comme s'il m'encourageait. Je savais qu'il me comprenait. Il comprenait ce que je ressentais et pourquoi je le ressentais. Il comprenait cette colère et ce besoin irrépressible de voir le sang couler. J'avais besoin de revivre continuellement la scène qui avait marqué la fin de ma vie, comme si j'espérais que ça allait m'aider à me sentir mieux ou à oublier. Au début, j'avais l'impression que ça pouvait marcher. Lorsque je tuais, je ne pensais à rien d'autre. Les techniques que j'employais dépendaient beaucoup des moyens dont je disposais lorsque l'envie de tuer me prenait. Couteaux, flingues, ou tout objet qui pouvait blesser. Mais très vite, je me suis rendue compte que chaque meurtre me faisait sombrer un peu davantage dans le désespoir. Tuer était devenu un besoin viscéral contre lequel je ne pouvais pas lutter. J'errai partout et nulle part, devenant une ombre éphémère et meurtrière.

J'avais abandonné la médecine : à quoi bon soigner des gens, alors que je n'avais pas même été capable de sauver ma famille ? J'étais un médecin pitoyable, une femme plus pitoyable encore. Je m'étais mise à fumer en permanence, une pipe entre les lèvres, le coeur au bord du vide. Une cape sur mes épaules et une capuche devant mon visage suffisait à me garantir un précieux anonymat. Mais très vite, ma tête fut mise à prix. J'étais recherchée sous le nom d'Hal Raza, mais où que j'aille, quoi que je fasse, je trouvais toujours le moyen de m'en sortir. Ma capacité à y voir dans le noir m'y aidait beaucoup. Pendant plus de huit ans, je ne cessais de sombrer de plus en plus, incapable de faire taire la douleur qui me cisaillait les côtes et me brûlait l'âme. Et puis, un jour, ma vie bascula à nouveau, grâce à une fillette à peine plus âgée qu'Ashleyn. Elle devait mourir, comme les autres. Et pourtant, ce que je vis dans son regard m'en dissuada. Elle n'était qu'une enfant. Et comme des dizaines d'autres avant elle, je voulais l'empêcher de vivre, l'empêcher de grandir. Comment pouvais-je faire ça à mes enfants ? Comment avais-je pu... Pour la première fois depuis huit ans, je m'effondrai vraiment. Incapable de laisser une autre enfant mourir par mes mains, je rassemblais toutes les connaissances, toute l'énergie que je possédais, pour mettre la fillette hors de danger. Et ça fonctionna.

Sauver cette petite fille que j'avais moi-même blessée fit renaître une lueur d'espoir à travers l'obscurité qui s'était installée depuis plusieurs années. Je décidais de reprendre la médecine, et j'étudiais plus dur que jamais dans une tentative désespérée de réparer tout le mal qui avait été fait. Contrairement au fait de tuer, soigner me faisait réellement du bien. Je me sentais à nouveau utile, et très vite, je recommençais à me sentir vivante. Prendre la vie de quelqu'un était un acte d'une simplicité enfantine, et d'une lâcheté effroyable. Sauver une vie était bien plus complexe et bien plus gratifiant. Pendant six nouvelles années, j'étudiais avec acharnement, progressant autant que je le pouvais en tant que médecin. Je tuais encore ponctuellement, incapable de me passer de cette drogue abominable qu'était le sang qui coulait. Mais ceux que je tuais, ils n'étaient pas innocents. C'était des criminels, des pourritures qui ne méritaient pas de vivre. Des gens comme ce que j'étais devenue, en somme. Je me cachais derrière la médecine et le bien que je pouvais faire autour de moi, mais rien ne pouvait racheter mes actes. Plus jamais je ne laisserai des innocents mourir. Plus jamais. Je me promis qu'un jour, je deviendrai la meilleure des médecins, et avec l'aide de Kay, on faisait des miracles. Il répondait à la moindre de mes sollicitations, me rendant toujours plus efficace dans mon travail. J'étais tout de même obligée d'être prudente et d'oeuvrer dans l'ombre. Personne ne savait précisément qui était Hal Raza, mais des descriptions étaient nées avec le temps et me rendaient plus vulnérable.

Et un jour, l'inévitable se produisit. Je croyais être seule, lorsque ma lame s'enfonça dans le coeur d'un énième Telun véreux au coeur pourrissant. En me retournant, j'ai compris que je venais peut-être de commettre la dernière erreur de ma vie. Jyn'Aya Daklan, une chasseuse de prime, vadrouillait dans les parages et elle assista à la mise à mort du Telun. Prise de panique, je me suis mise à courir aussi vite que je le pouvais. Il faisait sombre, ce jour-là, et c'est peut-être ce qui me sauva. Dans notre course effrénée, Jyn'Aya se blessa. Malgré moi, j'ai été incapable de la laisser dans cet état. Je me suis approchée d'elle et je l'ai soignée, comme j'avais fait avec la petite fille qui ressemblait à Ashleyn, et comme j'avais fait avec tant d'autres encore avant et après elle. Je crois que Jyn a eu pitié de moi, à ce moment-là. On a parlé, longtemps, beaucoup. Jamais auparavant je ne m'étais ouverte à quelqu'un sur mon histoire. Mais avec Jyn, c'était étrangement facile. Elle sut pour ma famille, mon mari, mes enfants. Elle sut pour Hal Raza et pour la médecine. Elle sut ce que je ressentais et ce que je faisais. Et à son tour, elle me parla de son vaisseau. Son équipage était tout jeune, à peine cinq ans. Elle me proposa un marché que je ne pus décemment pas refuser. Elle me protégeait et m'aidait à dissimuler ma fausse identité, en échange de quoi je devenais médecin sur son vaisseau. Et c'est ainsi qu'il y a tout juste treize ans, une nouvelle vie débuta pour Kay et moi. J'avais trente-sept ans lorsque je devins officiellement médecin du Comoran.
 

 


Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Ley le Sam 15 Juil 2017 - 16:14, édité 3 fois
Nanite Gourmande
avatar
Féminin
Age : 24
Nombre de messages : 204
Crédit avatar : SilverDeni sur deviantart
Date d'inscription : 28/05/2017

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7
Prénom & âgeKala Vex ▬ 32 ansJyn'Aya Daklan ▬ 36 ans
Nano. MondeAlpha PerduAlpha Perdu
Avatar
MessageSujet: Re: Ley - Cultivatrice de biscottes \o/   Sam 15 Juil 2017 - 2:21
Aki' a dit :
Bienvenue ma Ley ♥

Je suis trop heureuse de t'avoir donné envie de venir ici *est fourbe et assume, wesh* What a Face
En vrai, je ne suis que joie de te voir ici, avec ce perso génial! Ça va rocker du poney, ma belle, tu vas voir *856

*lance de l'amour et des cookies sur sa Ley d'amour*


Voir le profil de l'utilisateur





journal
présentation
La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
avatar
Féminin
Age : 24
Nombre de messages : 35099
Crédit avatar : Alkcomics
Date d'inscription : 02/07/2010

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-Men
Avatar
MessageSujet: Re: Ley - Cultivatrice de biscottes \o/   Sam 15 Juil 2017 - 13:56
Siparti a dit :
Bienvenue ici ! *456

Alors comme ça c'est la maman de l'équipage ? What a Face J'pense bien qu'ils en avaient besoin.

J'suis trop contente de voir que t'as fait une nemienne (même si elle est mixte, ça compte Cool), mais il va falloir que tu parles un peu de sa biologie avant que je puisse valider. Elle est Nemien-Telun, certes, sa partie Nemienne ne la permet pas de se balader sur d'autres planètes sans combinaison ou équipement. C'est pas viable. Les Nemiens ont une biologie qui demande qu'ils soient hydratés en presque permanence, comme les poissons. Donc même si elle n'est que demi-nemienne, ça doit quand même avoir une influence sur sa biologie. Avec les cas mixtes, faut être spécifique sur ce qu'elle peut et ne peut pas faire. On n'acceptera jamais une combinaison qui laisse le meilleur des deux mondes par exemple. (Tous les trucs pratiques des Nemiens + tous les trucs pratiques des Teluns = un monde un peu trop parfait dans la vie réelle.) Donc peut-être ajouter un paragraphe dans la partie des signes particuliers qui explique comment elle fonctionne ? Ce qu'elle a hérité des traits raciaux de ses parents, ce qu'elle n'a pas, les problèmes, et cetera.

Et une seconde question qui est peut-être simplement dû au fait que j'ai lu trop rapidement ou que j'ai loupé des détails : tu dis qu'après le carnage dans son passé, elle a reçu la soif de vengeance et qu'elle a commencé à tuer des gens. Avec quoi ? Comment ? Elle n'avait pas d'entraînement, pas d'armes, rien qui indique qu'elle soit capable de faire ça professionnellement, si ? Sauf son envie de tuer à cause du traumatisme. (La pauvre d'ailleurs ! D:)

Bref quelques petits questions à répondre avant la validation o/


Voir le profil de l'utilisateur






PRÉSENTATION
LIVRE DE BORD



Aspirant Nanite
avatar
Féminin
Age : 97
Nombre de messages : 88
Crédit avatar : Lena Richards
Date d'inscription : 14/07/2017

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7
Prénom & âgeRayän J. Kalnaäros - 50 ans
Nano. MondeAP
Avatar
MessageSujet: Re: Ley - Cultivatrice de biscottes \o/   Sam 15 Juil 2017 - 14:40
Ley a dit :
Merci pour l'accueil !

Alors du coup j'ai rajouté un paragraphe dans les signes particuliers qui explique un peu qui est mon perso et ce qu'elle peut faire en regard de sa mixité.

Ensuite, pour ce qui est de la façon dont elle tuait, son père était un soldat. Très jeune il lui a mis des armes entre les mains et c'est avec ça qu'elle a mis sa vengeance en place par la suite. J'avais mis une petite phrase au début de l'histoire, mais du coup j'ai un peu plus développé !

Voila, j'espère que ça ira comme ça :D


Voir le profil de l'utilisateur



La soudoyée ¤ Assassin privée de Kami-sama
avatar
Féminin
Age : 24
Nombre de messages : 35099
Crédit avatar : Alkcomics
Date d'inscription : 02/07/2010

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7
Prénom & âgeDalton (24)Navi (?)Pasha (23)Jem (21)Ryot (28)Emmett (41)
Nano. MondeX-MenADPChimèresZombielandAlpha PerduX-Men
Avatar
MessageSujet: Re: Ley - Cultivatrice de biscottes \o/   Sam 15 Juil 2017 - 17:32
Siparti a dit :
C'est parfait ! J'adore l'ajout du bassin pour dormir. C'est tellement Nemien Cool

Validé ! ballerina


Voir le profil de l'utilisateur






PRÉSENTATION
LIVRE DE BORD



Petite Langoustine au Caramel
avatar
Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 17828
Crédit avatar : Studio Ghibli
Date d'inscription : 07/07/2010

Vos Personnages
Personnages:
PersonnagesPerso 1Perso 2Perso 3Perso 4Perso 5Perso 6Perso 7
Prénom & âgeSiv (25)Patya (17)Jez / Pencil (14)July (32)Unknown (??)
Nano. MondeAPChimèresX-MenX-MenZomzom
Avatar
MessageSujet: Re: Ley - Cultivatrice de biscottes \o/   Lun 17 Juil 2017 - 18:36
Alyaa a dit :
Mais bienvenue ! 8D

Avec une Nemienne en plus, wouhou \o/ Quoi "à moitié Telun" ? On s'en fout, c'trop cool, c't'une Nemienne 50%, j'adore 8D

confetti


Voir le profil de l'utilisateur


Sauve le poussin : vote !



[Retour à l'index]  :: Naniteland :: Présentation de la Tribu
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum